Recherche MU :
Groupes: 1311
Critiques CD: 2496
Nouvelles: 4518
Entrevues: 138
Critiques en Vrak
Groupe: Dark Suns
Album: Grave Human Genuine
Depuis 1997, le groupe allemand Dark Suns semble beaucoup se chercher musicalement. Lors du lancement de la démo "Below Dark Illusion" en 1998, le doom metal était surtout en vedette. Par...
Groupe: 2 Times Terror
Album: Equals One Sudden Death
Le métal industriel est un genre qui a souvent été boudé par plusieurs fans de métal. Longtemps considéré comme une forme de métal trop commercial et accessible par les puristes, il existe maintenant...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Dying Fetus
 Album: Stop At Nothing (2003)
Note:
7.0/10
Style : Death Metal

Compagnie : Relapse Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Schematics  
02. One Shot, One Kill  
03. Institution Of Deceit  
04. Abandon All Hope  
05. Forced Elimination  
06. Stop At Nothing  
07. Onslaught Of Malice  
08. Vengeance Unleashed
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Lauriane Bédard
 
Leur cinquième album était attendu par plusieurs. Certains avaient quelques craintes quant à la production, car plusieurs nouveaux membres avaient fait leur arrivée pour la création de l’album. Des anciens membres, seulement le chanteur et guitariste John Gallagher était encore de la partie. Le reste du groupe est maintenant composé de Sean Beasley à la basse, qui joue présentement avec Garden In Shadows. Ensuite, un guitariste du nom de Mike Kimball ainsi qu'un batteur se nommant Erik Sayenga s'ajoute à la liste. Pour terminer l'alignement, Vince Matthews vient donner un peu plus de profondeur au chant de M. Gallagher.




Les vétérans Américains adeptes du death/grind métal nous proposent un album comportant huit pièces. Comme tous les autres albums, celui-ci est d’une assez courte durée. Les pièces sont toutefois accompagnées de bons riffs de guitares très techniques et sont assez rapides. L’album commence avec une pièce intitulée "Schematics", l’une des moins longues de l’album. "One shot, one kill" seconde avec des riffs beaucoup moins rapides de ce que l’on a l’habitude d’entendre avec Dying Fetus. Malgré le fait que l’album ne soit pas aussi rapide qu’à l’habitude, il y a des pièces beaucoup plus énergiques telles que "Institutions of Deceit". L’album termine sur une bonne note avec "Vengeance Unleashed", une des pièces les plus longues et des plus rapides de cet opus. Elle démontre bien le style de Dying Fetus et est, selon moi, la meilleure de l’album.




Comparativement aux albums antérieurs, "Stop at Nothing" n’est pas aussi profond et manque d’âme. En treize ans de carrière, Dying Fetus a connu des hauts et des bas. Ils ont changé sans que ce soit pour le mieux. "Stop at Nothing" n’est certainement pas à la hauteur de "Killing On Adrenaline", l’un des meilleurs album du groupe.




Les fans du groupe vont certes l’apprécier, mais il ne sera ni un incontournable, ni un album culte. L’originalité en terme de paroles est assez inexistante. Pour ceux qui portent une plus grande attention à celles-ci, il devient lassant de toujours entendre parler de mort de la même manière. Il reste tout de même un album facile à écouter, assez technique, brutal et rapide. Pour ceux qui découvre ce groupe, je vous suggère de vous procurer "Killing On Adrenaline" ou "Purification Through Violence" qui, selon moi, démontrent beaucoup plus le talent et le style du groupe.


  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau