Recherche MU :
Groupes: 1310
Critiques CD: 2489
Nouvelles: 4035
Entrevues: 129
Critiques en Vrak
Groupe: Chokehold
Album: The Killing Has Begun
Chokehold a mis en vente son premier album, "The Killing Has Begun", en 2006 via Casket Records. Définissant leur style comme ayant une certaine approche à la Pantera, je suis obligé d'avouer que...
Groupe: Dragonland
Album: Starfall
Starfall, troisième album de la formation suédoise Dragonland va être dans mes coups de cœur de l’année 2004. Pas pour son originalité, mais pour la maturité et la qualité de ses compositions. Je ne...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Teräsbetoni
 Album: Metallitotuus (2005)
Note:
9.0/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : Warner Music

Format :

Liste des pistes :

01. Teräsbetoni 
02. Älä kerro meille 
03. Taivas lyö tulta 
04. Vahva kuin metalli 
05. Silmä silmästä 
06. Metallisydän 
07. Orjatar 
08. Tuonelaan 
09. Metallitotuus 
10. Voittamaton  
11. Teräksen varjo 
12. Maljanne Nostakaa
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Guillaume Cyr
 
Guillaume Cyr
Vous aimez Manowar? Si la simple mention de ce nom vous fait peur, passez à la critique suivante. Parce que les Finlandais de Teräsbetoni nous propose comme premier album une oeuvre de “true” métal grandement influencée par ces derniers. En fait Metallitotuus pourrait passer pour le dernier bijoux de nos virils métalleux américains si ce n’était de la particularité que le chant est entièrement en finnois.



Teräsbetoni est formé de A. Järvinen et de V. Rantanen à la guitar, J. Kuokkanen au drum et de l’excellent chanteur Jarkko Ahola que nous avons pu découvrir sur le 3e album de Dreamtale. À quoi peut-on s’attendre d’un groupe se nommant “Béton Armé” et d’un album se nommant “True Metal”? Évidemment à une suite d’hymnes toutes aussi guerrières les unes que les autres, et malgré la facilité des mélodies propre à ce genre de métal les musiciens ne se contentent pas du minimum.



Ce qui est bien avec Teräsbetoni c’est leur désir constant de rester aussi proche possible de Manowar autant dans les mélodies que dans les paroles. En effet, nous sommes en présence d’une série de chants martiaux mid-tempo dans la plus pure tradition de Kings of Metal, Metal Warriors et de Brothers of Metal. Les refrains sont entraînants, spécialement Taivas lyö tulta, et rarement répétitifs. De plus, les pièces sont souvent agrémentées d’intermèdes doux et beaux à pleurer (Teräsbetoni, Teräksen Varja) dans lesquelles Ahola montre tout son savoir faire. Nous sommes forcé de conclure qu’il n’a pas grand chose à envier à Eric Adams. Seul défaut, Silmä Silmästä (Oeil pour oeil) est peut-être de trop. Cinq pièces mid-tempo se ressemblant en début d’album, il en a au moins une de trop. Ça peut être un peu dure à digérer, mais les “truemetalleux” devraient passer par dessus sans problème. Les solos bien que courts sont très efficaces et tout en émotion particulièrement dans Vahva Kuin Metalli (Fort comme du metal) et Voittamaton (Invincible).



Pour faire différent avec cette multitude de pièces mid-tempo, il y a Teräksen Varjo, pièce plus speed qui commence identiquement à Black wind, fire and steel de qui vous savez. Elle contient un intermède doux joué à l’orgue, un excellent solo très finlandais, mais sa force vient en fait du refrain dans lequel le drummer se déchaîne et mitraille sa double grosse caisse. Il y a aussi les deux ballades sans lesquelles un disque de metal n’en serait pas vraiment un. Maljanne Nostakaa (Levons notre verre) joué au piano, comprenant un solo très rock et dans laquelle le chanteur prend une voix plus grave. Elle clos l’album à merveille. Toutefois, la pièce maîtresse de Metallitotuus est surement Metallisydän. Magnifique ballade qui peut sièger au coté de Heart of steel au palmarès des meilleurs ballades du metal rien de moins. Ceci grâce à un solo sublime et au timbre de voix très enchanteur d’Ahola. On remarque aussi que le finnois est une langue très musicale et très belle.



Je vous ai parlé précédemment que les paroles ressemblent beaucoup à celles de Manowar. C’est le cas de Metallisydän qui signifit Cœur de Metal et de Orjatar qui signifit femme esclave. C’est qu’ils sont originaux ces Finlandais! Il est hors de question que je vous fasse part de la traduction ici, mais les paroles de Orjatar feraient passer un imam musulman ou un député conservateur pour des personnes qui respectent les femmes. Au moins Manowar ont eu la décence de mettre Pleasure Slave en bonus track..



Metallitotuus s’adresse donc à l’auditoire très restreint des truemétalleux fans de Manowar. Ne vous attendez à aucune originalité de la part de Teräsbetoni, ils n’ont rien fait qu’il n’a pas été déjà fait par Manowar. Toutefois, quand la musique est excellente, c’est difficile de s’en plaindre et ça permet de patienter jusqu’à la sortie du prochain album des Kings of Metal prévu pour l’été 2006. Pour les autres qui voudraient découvrir un groupe finlandais de plus, il serait bien de signaler que la touche finlandaise se fait très discrète sur cet album.



SuomiMetal


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau