Recherche MU :
Groupes: 1311
Critiques CD: 2496
Nouvelles: 4518
Entrevues: 138
Critiques en Vrak
Groupe: Dionysus
Album: Anima Mundi
Dionysus dans les faits n’est pas vraiment un groupe de power métal, on pourrait plutôt les catégoriser dans la section de métal mélodique, malgré que très souvent les double-caisses vont à fond. Le...
Groupe: Demians
Album: Building An Empire
L’année 2008 marque l’entrée en scène d’une formation française largement inspirée du style préconisé par Porcupine Tree. Nous établissons ici les marques du ‘rock progressif d’ambiance combinant de...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Rhapsody
 Album: Legendary Tales (1997)
Note:
9.1/10
Style : Symphonic Metal

Compagnie : Limb Music

Format : CD

Liste des pistes :

01. Ira Tenax  
02. Warrior of Ice 
03. Rage Of The Winter 
04. Forest Of Unicorns  
05. Flames Of Revenge  
06. Virgin Skies  
07. Land Of Immortals 
08. Echoes Of Tragedy  
09. Lord Of The Thunder  
10. Legendary Tales  
 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Il y a de ces albums qui marquent l’histoire de la musique, qui font une brèche sur un chemin déjà tracé pour ouvrir une nouvelle voie, et c’est ce que le groupe originaire de l’Italie, Rhapsody, a fait de façon magistrale. Nous sommes au milieu des années 90 et en Europe, le mouvement Power Metal (ou speed metal mélodique) atttire de plus en plus de nouveaux fans avec en tête de file des groupes d’Allemagne tel que Helloween, Gamma Ray, Blind Guardian et certains autres pays qui commencent à faire leur marque comme Angra (Brésil) et Stratovarius (Finlande). Le mouvement Power Metal se répand au niveau international.


Pour ma part, suivant le mouvement Power depuis ses premiers balbutiements, je me doutais qu’un jour ou l’autre, un groupe adopterait la tangeante musicale que Rhapsody a fait. Oui, on parle ici du mouvement speed metal mélodique qui tire ses racines du heavy metal traditionel comme Iron Maiden, Judas Priest, et qui emprunte les solos parfois néo-classique de Malmsteens et la rapidité d’exécution du speed metal. Il ne manquait plus que d’y ajouter une orchestre symphonique et nous y voilà. Je m’attendais à ce qu’un groupe comme Blind Guardian nous offre ce genre de mixture. Car, ce groupe Allemand, offrait déjà des chansons thrash mélodique à saveur médiévale comme nous laisse voir des albums comme « Tales from Twilight Hall » et « Somewhere Far Beyond » avec ses refrains entraînants. Mais contre toute attente, ce fut un groupe Italien.


Qu’à cela ne tienne, Rhapsody puise dans le meilleur du mouvement Power Metal, les clichés du drum rapide à double-bassdrums, les solos de guitares néoclassiques, les mélodies médiévales et baroques qui surplombent la structure des chansons, les refrains entraînants. Tout y est, à la puissance dix! Je suis resté estomaqué la première fois que j’ai entendu « Legendary Tales ». Pour ma part, cela faisait des années que je recherchais une musique comme celle-là. Je crois que j’ai versé une larme de bonheur. Hahaha! Bref, j’ai été fort impressionné. Étant amateur de Fantasy, j’ai été content de lire les paroles de cet album concept qui nous raconte une épopée fantastique. Cela m’a rappelé un peu le bon vieux temps des groupes tels que Black Sabbath et DIO avec certaines chansons qui nous racontaient des histoires de dragons et magiciens.


Rhapsody nous offre sur cet album beaucoup d’éléments nouveaux. Les solos de guitares sont impressionnants et géniaux, la ligne de basse est tout simplement endiablée et le drum n’arrête jamais sa roulade infernale. Pourtant, on y observe des cotés plus doux et reposés avec de la flûte, violons, guitare accoustique et clavecin. Je dirais que ce qui fait la force de Rhapsody sont les agencements des instruments, les arrangements musicaux. Car même si ce n’est pas la première fois qu’un groupe de heavy metal tente d’inclure des instruments symphoniques à sa musique, et bien pour ma part, c’est la première fois qu’ils sont aussi bien dosés dans un album. Ils ne font pas contraste avec le reste et se mêlent très bien à la musique en général. Et cela nous prouve que les musiciens de Rhapsody sont des gens chevronnés en musique et savent très bien composer. Une fois de plus, le mouvement Power Metal gagne de nouvelles lettres de noblesse. Et dans tous les sens du terme. Héhéhé!


Pour une production Italienne, et dieu sait que je ne les aime guère en général, cet album est dans les standards coté sonorité. Rien d’impressionant mais ce n’est pas mauvais non plus. Le vocal et les refrains majestueux sont très audibles dans ce beau conglomérat symphonique. Rhapsody a sorti ici un album qui influencera des générations de groupes à venir avec le Power Metal Symphonique, car c’est ce que c’est après tout. Mes chansons préférées : La flamboyante « Rage of the Winter » et ses solos incroyables, la baroque et rêveuse « Forest of the Unicorns » et l’incroyable « Land of Immortals » qui est à mon avis la meilleur pièce de l’album. Elle offre tout le savoir-faire du groupe. Fait curieux, il n’y a pas de bassiste attitré sur cet album…


À savoir si je recommande ce groupe ? Si vous un amateur de Power Metal digne de ce nom, vous devez au moins posséder cet album qui s’avère un classique du genre, une pierre tournante au style Power Metal. Pas seulement une pièce de collection mais aussi d’histoire…


  Note de MU : 9.1/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau