Recherche MU :
Groupes: 1310
Critiques CD: 2489
Nouvelles: 4060
Entrevues: 129
Critiques en Vrak
Groupe: My Only Scenery
Album: Begin To Walk
Originaire de Metz en France, il s'agit du premier EP de la jeune formation My Only Scenery avec la sortie de "Begin To Walk". Le groupe évolue dans un style emocore, mais il semble puiser...
Groupe: Stareblind
Album: Something Left Unexplained
En 2009, le groupe metal/rock alternatif montréalais Stareblind nous arrive avec sa première offrande, "Something Left Unexplained". Inspiré de plusieurs mouvements musicaux, incluant le rock,...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Arch/Matheos
 Album: Sympathetic Resonance (2011)
Note:
8.0/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

Neurotically Wired
Midnight Serenade
Stained Glass Sky
On The Fence
Any Given Day (Strangers Like Me)
Incense And Myrrh
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
J’ai deux mots pour vous : Dream Theater... mais joué par un membre et un ancien membre de Fates Warning, le guitariste Jim Matheos qui est présent dans le groupe depuis 1982 et l’ancien chanteur John Arch, présent de 82 à 87. C’est assez similaire à Dream Theater comme je le disais plus haut dans l’optique que la voix à de nombreuses ressemblances et que musicalement, ça demeure du métal progressif fortement influencé par Dream Theater quoique Fates Warning ait été une influences de Dream Theater...

Mélangeant, n’est-ce pas? C’est probablement parce que les deux nouveaux albums des deux groupes sont sortis le même jour que je ne peux m’empêcher de les comparer !

Ouais mais pour s’en tenir à l’essentiel, ce disque est solide au niveau de l’interprétation des deux musiciens qui ont su bien s’entourer avec Joey Vera d’Armored Saint/Fates Warning à la basse et Bobby Jarzombek aux percussions. Sur Sympathetic Resonance, nous sommes en territoires du métal aux propensions progressives. Parfois, la guitare se bombe le torse et propose des impulsions dignes du groupe Tool, comme sur la seconde partie de Stained Glass Sky, en plus d’être bien accompagné par la batterie.


Seulement 6 pièces sont présentes sur ce disque pour une durée de 55 minutes, ce qui veut dire que chaque chanson est une véritable épopée langoureuse mais jamais lancinante. Avec On the Fence, nous avons droit à des rythmiques plus lourdes qui s’entrecroisent avec des passages plus doux à la guitare, une progression classique dans ce genre musical tout comme sur Any Given Day (Strangers Like Me) qui commence avec une belle complicité des guitares et des percussions, le tout aidé par une basse ondulante et le tout se déverse vers une partie vocale intense de John Arch qui peut suivre les cadences les plus mitraillées comme les instants plutôt mélodieux de la chanson jusqu’à la toute fin de la pièce qui se veut poignante grâce à des guitares criardes.

Ce projet musical comporte de bonnes qualités musicales au niveau du métal progressif. Certains sont lassés par le groupe susmentionné plus haut. Donc, avec Arch/Matheos, vous venez de vous offrir une belle alternative pour combler vos désirs de progression ou tout simplement, prenez le temps de découvrir ce groupe qui met une bonne dose de heavy dans sa sonorité progressive, comparativement à « l’autre » groupe dont je vous parlais!


www.archmatheos.com





  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau