Recherche MU :
Groupes: 1311
Critiques CD: 2496
Nouvelles: 4518
Entrevues: 138
Critiques en Vrak
Groupe: Angra
Album: Holy Land (Edition limitée)
J’avais tellement aimé le premier album de Angra que lorsque j’ai su qu’il sortait le nouvel album « Holy Land » en édition limitée, seulement 3000 copies dans le monde entier, je me suis précipité...
Groupe: Strigampire
Album: Where Torments Drown
La première chose que j’ai pensée à propos de Strigampire, c’est qu’il fallait du cran (et de l’imagination) pour mettre une chute d’eau, un démon enchaîné et une bouteille de Jack Daniels dans la...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Demonical
 Album: Hellsworn (2009)
Note:
6.8/10
Style : Death Metal

Compagnie : Cyclone Empire

Format : CD

Liste des pistes :

01. Baptized In Fire
02. World Serpent
03. Infernal Void
04. Bloodridden
05. Götter Des Nordens
06. Children Of Sin
07. Death Metal Darkness
08. Bow To The Monolith
09. Hellsworn

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Pierre-Yves Bédard
 
Pierre-Yves Bédard
Demonical est un groupe de Death Métal Suédois à la sauce Old School. Depuis sa création en 2006, il a offert un démo, un album pleine longueur et un split d’une chanson avec nulle autre qu’Absu des États-Unis. Malgré leur popularité qui grandit de manière presqu’exponentielle, ils n’ont jamais traversé l’océan Atlantique pour venir y répandre leur musique.

La première chose qui vient percuter l’auditeur de plein fouet à la seconde où le disque fait son entrée dans le lecteur est l’exactitude et la fidélité avec laquelle les Suédois exécutent le style qu’ils ont adopté. En effet, il n’est pas rare d’entendre une formation scander qu’elle appartient à un genre quelconque ayant un certain prestige seulement pour attirer l’attention et pour récolter un peu plus de billets verts. Heureusement, Demonical ne fait pas partie de ceux-là. L’appellation Death Métal Suédois fait référence à certains concepts musicaux bien précis et je dois avouer qu’ils sont respectés en majorité dans le cas présent. Plus précisément, le vocal de Sverker «Widda» Widgren est décoiffant et guttural à souhait. À la batterie, Ronnie Bergerståhl expose une diversité ainsi qu’une rapidité intéressante et entraînante. De plus, Johan Jansson fait vibrer ses cordes de guitare incessamment de façon à ne jamais laisser de vide dans la partition et ajoute quelques solos désorganisés et à la limite du psychédélique par ci par là, le tout, avec «LE» son bien précis qui caractérise le Death Métal Suédois et le différencie des autres genres depuis maintenant quelques dizaines d’années. Finalement, même s’il ne ressort pas particulièrement de l’ensemble, Martin Schulman vient bien appuyer son acolyte à six cordes avec sa basse.

Malheureusement, malgré tous ses bons côtés au niveau musical, «Hellsworn» déçoit sur plusieurs points. Tout d’abord, j’avoue que dans ce style musical, les albums ne sont jamais vraiment longs, mais je crois que trente-cinq minutes est un peu trop court considérant que Demonical est une formation jeune qui doit conquérir son public. Dès lors, vous me direz que ce qui importe vraiment n’est pas la quantité, mais plutôt la qualité du produit final et je vous donnerai raison à 100%. Par contre, ce n’est pas vraiment le cas présentement. Oui, la pochette est bien réussie et la qualité sonore de l’effort est exceptionnelle, mais je me permets de mettre un bémol sur le contenu de ce dernier. À mon humble avis, ce qui vient miner toutes les excellentes facettes de cet opus est le manque d’originalité dans la composition des chansons. Tout d’abord, elles se ressemblent toutes et même après maintes et maintes écoutes, il est parfois difficile de différencier certaines d’entre elles. Par ailleurs, les Suédois ne se démarquent pas des autres groupes qui œuvrent dans le même registre qu’eux, ce qui donne l’impression d’écouter une musique sans trop de personnalité.

En résumé, Demonical arrive avec un album qui, sans aucun doute, permettra à ses amateurs de se luxer quelques vertèbres cervicales à la fois dans leurs salons et lors de ses performances scéniques explosives. Il délivre à merveille toute l’ambiance, la brutalité et le caractère unique d’un style qui est propre à la nation suédoise. Par contre, il manque un petit quelque chose, peut-être une poudre de perlimpinpin, qui leur permettrait de se dissocier positivement des géants de cette scène et d’aller rejoindre ces derniers au sommet de l’art qu’est le Death Métal Suédois.


«What kind of fucking god is yours
Mine stands on cloven hoof and breaths fire
He is a behemoth among the monsters
A chosen one not Christ the liar»



  Note de MU : 6.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau