Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Jinjer
Principius
I Prevail
IHSAHN
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2487
Nouvelles: 27666
Entrevues: 122
Membres Actuels :

Ana Fernández Clavier
Eduardo Benito Basse
Jose Ornia Batterie
Marcos Cuadrado Guitare
Ruben Gonzalez Vocal
Santiago Fano Guitare
Informations Générales :

Début: 2000
Pays: Espagne
Style: Power Metal
Site Internet: Visiter
MySpace: ...
 

Nouvelles

Entrevues

Suggérer une mise à jour

Imprimer

En plein milieu de l'année 2000, un groupe de musiciens ayant joué avec d'autre groupes décidèrent de former The Stormrider à Gijón en Espagne. Au départ, les membres étaient Juanma López (bassiste et vocaliste), José Ornia (batteur) et Marcos Cuadrado (guitariste). La chanson "Shadows of War" provient de la vieille période du groupe. Il représente ce qu'était la direction musicale du groupe: paroles prenantes, son épique et power métal classique. La musique de The Stormrider est ancrée dans les cordes effrénées du guitariste Marcos, le double drum dévastateur de José et dans la puissante voix mélodique de Juanma. Les chansons accrocheuses et l'énergie dynamique font de "Shadows of War (Visions)" une des chansons signature de The Stormrider et devint un pillier pour le premier album du groupe, "Criseida". Les membres furent rejoint par Santiago Fano (guitariste) qui amena une perspective gothique et néo-classique au groupe. Santiago composa les arrangements de clavier pour "Shadows of War" et créa la partition pour l'introduction de la chanson "The Storm". La chanson "The Storm" fut conçu pour mettre en valeur la viruosité mélodique de Marcos. L'arrangement des cordes et les mélodies à la harpe fusionnèrent pour créer une sensation colorée de rêve placé à mi-chemin entre un adage symphonique et du heavy metal agité. Il amena un nouveau point de vue au style du groupe qui commençait à se définir en tant que groupe de métal avant-gardiste avec un goût pour créer des atmosphères musicales sombres et dures.





En Octobre 2000, Juanma Lopez quitta le groupe et en Novembre une décision majeure fut prise concernant la composition du groupe quand Ana Ferández (claviériste) joint The Stormrider. Ana ajouta des harmonies exquises aux compositions, soulignant l'atmosphère fondamentale des chansons. Le même mois, le charismatique et expériencé Rubén Gonzalez (vocaliste) (ex-Nörthwind), joint le groupe et prit prit un rôle central pour l'expression du caractère mélodique des chansons. Rubén est un ajout majeur pour raffiner le son du groupe.





Après cela, le travail du groupe se concentra en une accélération constante et tout cela culmina en leur premier concert livre, le 7 Décembre 2000, au El Klub à Gijon. Avec cela, les impressions positives et les revues favorables reçues à travers les concerts eut un effet de consolidation de tout le travail et augmenta de beaucoup la confiance dans le projet. En début d'année 2001, le développement de l'album "Criseida" commença. Le concept de l'album, une idée de Marcos, commença à prendre forme avec les arrangements dans "Shadows of War (Visions)" et la composition "Messengers of Fate". Le power métal rapide et les influences italiennes sont la marque de commerce des chansons. Les choeurs inoubliables mènent à une structure interne diverse avec des passages tristes et mélancholiques qui se transforment en rythmes progressifs et en solos néo-classiques. L'avancement défini de la nature tragique de "Criseida" fut consolidé en parallèle avec "Never (Deep Winter)". Elle devint la chanson la plus longue du groupe et elle contient quelques uns des passages les plus gothiques de l'album. Par contre elle ne perd jamais la perspective power métal de The Stormrider, on pourrait même dire qu'elle se transmute en quelque chose de plus symphonique et mélancholique, plus atmosphérique. Les rythmes durs, les choeurs, et les parties instrumentales entre le romantisme et le baroque forment un contrepoint qui continue pendant presque onze minutes.





En Mai, The Stormrider enregistrent et produisent eux-mêmes leur seul démo, "Saga", qui contient les chansons: "The Storm", "Shadows Of War (Visions", "Messengers Of Fate" et "Never (Deep Winter)". Avec ce démo, le groupe fut nommé "Meilleur Groupe Asturien 2001" dans la compétition de démo nationale Nivel 0 d'Asturias, visant pour la catégorie du meilleur groupe national avec les groupes "Solid Amber" (Granada) et "Mistweaver" (Burgos). Le gagnant serait décidé lors de la performance live des trois groupes, par laquelle The Stormrider fut proclamé "Meilleur Groupe Espagnol 2001", un prix qui fut remi dans le passé à des groupes tels "Tierra De Nadie" et "Eczema".





À partir de ce moment, The Stormrider se décidèrent à mettre les touches finales sur la musique de leur premier album, "Criseida". L'album comporte différents personnages placés dans une histoire, ce qui ajoute de la difficulté et de l'intérêt à la composition des nouveaux thèmes. Entre Août et Octobre, les chansons "Windhunter", "Time is the punisher, Time is the Avenger", "The Track", "Montsacrum (Ready to Die)", "Ritual", "Cutls Of The Shadows" et "New Reign" furent ajoutées à l'album. "Windhunter" est l'une des chansons les plus complètes de "Criseida". Les choeurs épiques et les mélodies vocales font de cette chanson l'une des plus mémorables dans le répertoire de The Stormrider. La musique et les paroles de "Windhunter" se promènent entre l'héroïsme et la douleur, entre la vengeance et la mort, l'émoussé et le vertueux, donnant forme à l'un des moments les plus remarquables sur l'album. Pour "Time is the Punisher, Time is the Avenger" le groupe eut besoin de la collaboration d'un violoniste pour performer une petite pièce créée par Santiago. Placé dans la structure interne de la chanson, la pièce constitue l'un des moments les plus néo-classique d'une chanson déjà néo-classique. The Stormiders réussirent à convaincre le compositeur et pianiste Asturien Jose Manuel San Emeterio de jouer du violon dans cette chanson. Ils eurent besoin de donner au caractère de "Criseida" une nuance tragique bien définie. Encore par chance, ils eureut la soprano Susana Mortem sur l'album. La chanson "Montsacrum (Ready to Die)" dut être l'une des plus importante au niveau conceptuel parce qu'elle placerait les personnages (et la musique) en face d'une finale tragique et risquée. L'interpretation de la soprano n'aurait pas pu surprendre et plaire au groupe plus qu'elle ne l'a fait. La tâche difficle de conduire une chanson gothique, classique et mystique, comme "Montsacrum" fut éxécutée avec une maîtrise exceptionnelle. Le groupe décida de l'inviter à collaborer avec eux lui demandant de performer dans leurs futurs concerts live.





Dans la chanson "Cults of the Shadow!, le groupe prit son plus grand risque. Le concept de l'album fait face à plusieurs théoriques de la connaissance dans la guerre de Kantian. Quel plus grand défi y a-t-il que d'achever des idées confrontées à devenir un maginifique "tout" musical? Le death métal et le black métal sont de puissantes références dans la formation du panorama musical actuel et The Stormrider se nourrissent de cette source sans peur. "Cults of the Shadow" n'est pas du death métal, n'est pas du métal gothique, n'est pas du néo-classicisme et n'est pas non plus une chanson de power métal.... c'est toute cela en même temps. L'introduction magnifique et ésotérique "Ritual" amènera une atmosphère idéale pour rendre évidents le côté sombre et mystique de "Criseida" et de The Stormrider. Le mélange des différentes influences musciles de The Stormrider à travers le mysticisme et les mélodies réalise sa manifestation la plus fidèle dans "The Track". La chanson se nourrit directement du métal scandinavien, allemand et italien des temps récents et laisse ces influences couler à travers des riffs sombres et progressifs, une vélocité vibrante, des mélodies et une harmonie suprême. Le passage gothique interne de "The Track" combine d'une manière surprenante la magnifique mélodie de la chanson "Criseida" (Susana Mortem) avec le côté sombre de "Zorbion" (Marcos Cuadrado), donnant place à des duels de solos épiques, extrêmements gothiques, qui amènent la fermeture parfaite aux chansons. "New Reign" est la ré-exposition du leitmotiv de "Shadows of War" en version orchestrée. Le travail vocal de Rubén Gonzalez et le choeurs, tout autant que l'orchestration, sont les mises en valeur de "New Reign". Une fin mélancholique pour un album mélancholique. Une fois que les chansons furent choisies, The Stormrider mirent leur énergie pour trouver les meilleurs professionnels possible pour obtenir un excellent son dans cet album. L'enregistrement de "Criseida" commença en Octobre dans les Bunker Studios (Asturias) avec le réputé Alberto Rionda (Avalanch) à la tête de la production, à l'enregistrement et au mixage. Pendant l'enregistrement, Rionda a remarquablement défendu sa réputation en tant que producteur de métal en Espagne avec un excellent travail, réalisant une production de choeurs exceptionnelle. La masterisation prit place en Décembre 2001, aux prestigieux Finnvox Sutdios par Mika Jussila (Stratovarius, Nightwish, Children of Bodom, Sonata Arctica, To/Die/Form Edguy ...) donnant à l'album un son brillant et impressionnant. En 2002, suivant l'addition du bassiste Eduardo Benito, qui avait déjà collaboré avec le groupe lors de concerts, The Stormrider mirent leur temps et énergie pour préparer leur répertoire aux performances live. L'addition d'un nouveau musicien amena l'âge moyen des membres du groupe The Stormrider à 22.6 ans. 2002 représente une année complète de dur labeur pour The Stormrider. Finalement, le groupe signe avec la compagnie GoiMusic et Criserda sera lancé mondialement en Janvier 2003. C'est leur seul album sorti à l'heure actuelle.



Anciens membres :



Criseida
CD
2003


Liste des pièces
Critique de l'album
Donner votre avis
Critiques Membres
Note MU :
--/10
Note Membres :
--/10
Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau