Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Jinjer
Principius
I Prevail
IHSAHN
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2486
Nouvelles: 27666
Entrevues: 122
Membres Actuels :

Francis Labelle Vocal / Batterie
Julien Lefort Vocal / Guitare
Mathieu Allard Vocal / Guitare
Maxime Cormier Vocal / Basse
Pétrick Le Pirate Vocal
Informations Générales :

Début: 2004
Pays: Canada
Style: Thrash Metal
Site Internet: Visiter
MySpace: Visiter
 

Nouvelles

Entrevues

Suggérer une mise à jour

Imprimer

Dans un temps où le métal n’est plus exactement une vague de fraîcheur, d’originalité ou de nouveauté, Reanimator a compris que les formules gagnantes sont souvent la meilleure solution. Le jeune groupe Lanaudois a compris qu’en suivant un mouvement simple et efficace, ils obtiendraient la gloire. Mais, il n’était pas question de se laisser porter par la vague récente des toupets en plumeaux, du mascara et des manucures. Pétrick et Max, les membres fondateurs du groupe ont écouté leurs cœurs. C’est ainsi qu’ils furent menés tout droit vers un monde de virilité, de cuir et de denim.




Pétrick Le Pirate, un jeune rockeur de L’Assomption, une petite ville au cœur de Lanaudière, était un fan de la scène locale durant son adolescence. En allant voir de groupes comme Lost Opus, Slain et As a River se produire en spectacle, il décida qu’il était temps pour lui de monté sur les planches et de vivre la gloire d’être une rock star.




Maxime Cormier, un jeune L’Assomptionniste aillant pour lui seul plus de gencives qu’une famille de crackoinomanes asiatiques, avait un cover band de Hard Rock avec ses amis Alex Gascon, Julien Couture et Étienne Boucher. C’est dans l’autobus scolaire que Pétrick fit la connaissance d’Alex, qui l’invitait à une répétition.




C’est alors que Burning Wire prit naissance. Avec Pétrick aux vocaux, Maxime a la bass, Alex aux drums et le duo de Julien et Étienne aux guitares, le jeune groupe montait des covers d’AC/DC, Black Sabbath, Rush et Iron Maiden. Le groupe était plus un passe-temps et une rencontre de copains, considérant l’age moyen des membres à cette époque (14 a 16 ans). Ils ont tout de même fait une certaine marque sur leur entourage en enregistrant quelques reprises dans le sous-sol chez Étienne. Le temps avançait et Pétrick et Maxime développaient plusieurs affinités. Les deux étaient fous des groupes thrash comme Anthrax, Megadeth, Exodus, Kreator. C’est alors qu’ils ont décidé de changer l’orientation du band vers le thrash metal.




Le groupe changea de nom pour Tyrant et commença leur première composition intitulée Black Bones. Le band continuait à monter des reprises de Megadeth et Judas Priest. Avec le temps Tyrant prit une tournure un peu plus sérieuse et les compositions commençaient à s’empiler. Prenant conscience que Tyrant était un nom surutilisé dans le Thrash Metal (c’était même le premier nom de Kreator) le groupe décida de changer de nom. Tous les noms y ont passé (ils on même songé a Kathrashtrophy et Abominautor).




Après quelques semaines, les membres du groupe décidèrent que Reanimator était un nom adéquat, qui justifiait leur mission : faire renaître le Thrash Metal, mais pas n’importe quel Thrash… le vrai!! Le style de la vielle-école, celui qui a créé les standards et qui marqua toute une génération!
Hate, un groupe matano-norvégiens de War Metal haineux était déjà un phénomène dans la ville de L’Assomption. Le groupe a choisi personnellement Reanimator pour jouer à la première édition du Hate Fest qui a eu lieu dans la cour arrière de la maison à Maxime. C’est alors qu’un jeune promoteur Lanaudois qui siégeait au sommet de la prestigieuse compagnie de promotion LRC inc. remarqua l’immense potentiel du groupe. Il connaissait déjà Pétrick depuis les "Glory Days" de la polyvalente et avait accepté son invitation au très renommé Hate Fest.




C’est alors que Reanimator eut leur première offre de spectacle… Un spectacle dans le très prestigieux Oasis Du Vieux Palais de L’Assomption avec entre autres Withdraw et Shades of Dusk! Reanimator donna un show hors pair et Pétrick réussit à gagner le cœur de Lanaudière avec son énorme charisme. Pendant tout l’été qui suit, ils on eu la chance de jouer avec des bands comme Augury, Martyr, Insan3 et Thine Eyes Bleed, en visitant Montréal, Hull et la sublime ville de Lavaltrie. Ils ont aussi enregistré leur premier démo intitulé "Living For Murder" pendant cette période. Un démo garage au son très douteux qui s’est vendu a quelques copies, mais qui s’est malheureusement écoulé, quand Pétrick se fit défoncer son auto et voler tout le contenu…




Pétrick et Maxime étaient plus que satisfait du nombre de shows qu’ils faisaient, mais Alex, Étienne et Julien ne semblaient plus partager la même motivation et les mêmes ambitions que ces 2 derniers. Le groupe ne pratiquait plus autant et ne composait plus. Alors, Pétrick et Maxime ont décidé de prendre Reanimator en charge et de reformer le groupe. Maxime invita tout d’abord Justin D. Morency à remplir le poste de guitariste. Ils étaient déjà des amis d’école et Max savait qu’il aurait la motivation pour faire avancer le groupe. De son côté, Pétrick trouva Françis Labelle, qui était déjà une légende dans la petite ville de l’Épiphanie ( qui est voisine a L’Assomption). Françis avec son style pseudo-glam-ska-swing-jazz-new-wave-punky-groove a immédiatement su apporter une touche musicale qui donnait une seconde vie aux compositions.




Amplement satisfaits par le travail de Françis à la batterie, Pétrick et Max trouvaient qu’il manquait d’énergie à la guitare, vu que le band avait seulement un guitariste. C’est alors que Mathieu, qui avait déjà joué avec Françis dans le band de cock-metal appelé Sinful, prit place comme second guitariste du groupe! Le grand talent de Mathieu amena une nouvelle énergie à Reanimator et ils étaient désormais prêts à retourner sur scène…




Le groupe fit un retour sur scène au LRC Fest II après 4 mois d’inactivité! Aux côtés d’As a River (qui donnait alors leur spectacle d’adieu), Insurrection de Hull et leur confrère Lanaudois de Monument, ils livrèrent une prestation solide qui confirma au public que Reanimator venait de renaître avec beaucoup plus d’énergie a revendre! Et c’est ici que l’histoire nous amène et comme Pétrick aimait si bien dire en spectacle : "Qui sait ce que les Indiens feront dans le futur? C’est ce que nous allons voir! " … Idem pour Reanimator qui sont prêt à faire leurs preuves ici et partout ailleurs! Le groupe prépare leur prochain EP pour 2007, "Thrashin' The Neighborhood".



Anciens membres :

Alex Gascon Batterie
Étienne Boucher Guitare
Julien Couture Guitare
Justin D. Morency Guitare


Living For Murder
Demo
2005


Liste des pièces
Critique de l'album
Donner votre avis
Critiques Membres
Note MU :
--/10
Note Membres :
--/10
Thrashin' The Neighborhood
EP
2007


Liste des pièces
Critique de l'album
Donner votre avis
Critiques Membres
Note MU :
8.0/10
Note Membres :
--/10
Ignorance Is No Excuse
CD
2009


Liste des pièces
Critique de l'album
Donner votre avis
Critiques Membres
Note MU :
8.9/10
Note Membres :
7.0/10
Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau