Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Date: 04 Novembre 2009
  • Stratovarius : Entrevue vidéo en ligne sur MusikUniverse
  • Add to Google
    Une entrevue vidéo avec Matias Kupiainen de Stratovarius, tournée lors de leur dernier passage à Québec, est maintenant en ligne sur MusikUniverse.





    Matias: Bonjour, ici Matias Kupiainen de Stratovarius. Vous écoutez le MusikUniverse video channel.

    MU: Après le départ de Timo Tolkki, comment as tu joint le groupe?

    Matias: Je crois que c'est vers la fin de 2007, lorsque je jouais dans ce concert ridicule. C'était pour un CD de Sony BMG dans lequel jouait les joueurs de guitare les plus populaires de Finlande. J'ai gagné un concours donc j'ai été inclus dans la chansons «Twelve Donkey.» C'était en fait une bataille en tous les guitaristes. J'ai joué environ 12 secondes de la chanson. J'étais là comme groupe d'ouverture, beaucoup de solos avec mon ami Christophe qui joue du clavier. Lauri était là et on s'est mis à parler. Je crois qu'après ça, il est allé voir les gars et leur a parlé en bien de moi. Après ça, je crois que c'est en mars 2008 que Timo Kotipelto est venu à mon studio. On jasais de tout puis il m'a simplement lancé la question: nous avons ce groupe, nous avons un nom, mais pas de guitariste. Voudrais-tu essayer? Et voilà, me voici assit à Québec, au Canada, en ce moment.

    MU: Selon toi, quels sont les nouveaux éléments que tu as apporté au groupe?

    Matias: J'ai toujours été dans le métal progressif et classique. Je crois que mes influences ont amenés un style plus progressif, plus moderne. Des groupes comme Symphony X, Dream Theater, des choses comme ça. Peut-être plus progressif, plus agressif. C'est ce genre de son que j'aime amener dans le groupe.

    MU: Est-ce que l'adaptation a été difficile? Spécialement en ce qui concerne la transition entre un groupe de death metal et un groupe de power metal?

    Matias: Ça n'a pas été difficile du tout. Depuis la fin des années 90, j'ai toujours écouté ce genre de musique. J'ai joué du death metal, du trash metal, mais c'était plus un hobby: faire le party, se brasser la tête, boire de la bière. J'avais le rêve de faire du power metal fantastique avec mes amis mais ça n'a jamais aboutit.

    MU: Est-ce que tu as participé à la composition de Polaris ou ta venue est encore trop récente pour cela?

    Matias: Combien de chanson ai-je fait déjà? Je crois que c'est trois ou quatre, en composant à deux. J'ai fait Deep Unknown par moi même et la chanson bonus pour la version japonaise "Second Sight." Je suis très libre de faire ce que je veux. Bien sûr, ils y en a dans le groupe, tel que Lauri, qui sont dictateur en ce qui a trait à la composition. Il me fouettait toujours en me disant "refais le!", "mauvaise corde!" C'est très facile dans ce groupe de jouer de la guitare de la façon dont je le veux.

    MU: Certains fans considèrent Polaris comme un retour aux sources, d'autre comme un tout nouveau départ tandis que d'autres le considèrent même comme le quatrième chapitre du projet solo de Timo Kotipelto. Quelle est ton opinion à ce sujet?

    Matias: Je pense que Polaris est un retour un source. C'est un album de groupe; tous les membres ont étés inclus dans l'enregistrement. Dans le passé, Tokki faisait toute la composition, les paroles et produisait tout. Celui là est différent. Ce n'est pas l'album le plus solo. Tout le monde avait de l'impact sur le produit final,

    MU: Quel est le principal changement en ce qui concerne les compositions? Leurs nouvelles forces et leurs nouvelles faiblesses?

    Matias: Difficile à dire car je suis si proche de ces chansons. Je pense que c'est plus facile à comparer avec les vieilles chansons. Le point fort est la mélodie et les rythmiques. Pour ce qui est des points faibles, je ne sais pas. Je crois que nous n'en avons pas, c'est un point faible.

    MU: Vous venez de la Finlande, que certains nomment la terre du métal. Qui a-t'il dans votre eau pour produire autant de groupes réputés?

    Matias: Ça doit être la bonne vieille eau, Je ne sais pas, c'est peut-être plus la température, nous avons quatre saisons très distinctes. C'est très sombre en hiver et en automne, mais l'été, le soleil ne se couche jamais. Je ne sais pas, les gens ont tendance à s'enfermer dans leurs chalets et à boire toute la nuit. C'est peut-être pour ça, ou bien que les gens sont dépressifs. Tout est à cause de la température je dirais.

    MU: Est-ce qu'une certaine culture d'entraide entre les groupes contribue également à ce succès planétaire?

    Matias: Bien sûr, quand les groupes sont ensemble, cela crée une énergie, surtout lors de concerts. À la longue, les gens réalisent cette fusion. Je crois que ce qui est important maintenant est la promotion, il faut y mettre tout son énergie et à la longue, plus de gens viennent y assister.

    MU: Avec quels groupes êtes-vous le plus proche?

    Matias: Les groupes que j'écoute le plus depuis 8 ans est Symphony X, et j'adore le vieux Dream Theater. À Helsinki, j'ai des amis qui jouent dans des groupes. Moonsorrow est un excellent groupe. Kiuas est dans un genre plus progressif. Excellent. Bien sûr, si Children of Bodom est dans le coin, j'irai faire un tour.

    MU: Selon vous, quelle est la principale différence entre la place que les médias accordent au métal entre la Finlande et l'Amérique.

    Matias: Je crois qu'aux États-Unis et au Canada, c'est plus progressif et plus sophistiqué. C'est plus léché. Peut-être plus "mainstream." Les Finlandais sont plus cru et agressifs et essaient de mettre ça dans leur musique. Ça vient à en donner un son plus hostile, un son comme Children of Bodom. Je crois qu'aujourd'hui la ligne est très mince en ce qui se fait en Amérique et en Finlande. Si Slipknot serait finlandais, leur dernier album est très scandinavien, leur son est complètement "dans ta face et agressif. Je ne sais pas, peut-être sont-ils finlandais.

    MU: Penses-tu que le power metal doit rester pur, ou au contrait que le mélange des styles est primordial pour garder l'intérêt des fans?

    Matias: On ne peut pas inventer le cercle encore et encore, sinon, tu as le même produit à chaque fois. C'est une bonne chose de prendre des influences de plusieur styles et de les incorporer au power metal, ou n'importe quel genre de métal. Je crois que c'est la seule façon de garder l'intérêt pour cette scène. Si tu fais le même album trente fois, ce que tu as fait, c'est trente fois le même album, ça devient ennuyant à la longue. Si on prend un gros groupe comme Metallica ou ACDC, ce genre de groupe qui sont énormes pour le moment et qui l'on été depuis la fin des années 80; si on écoute leur catalogue, à certains points, ils ont changés. Le changement est constant et je crois que c'est une très bonne chose.

    MU: Dirais-tu que c'est la clef du succès des groupe de métal finlandais?

    Matias: Peut-être. En Finlande, quand les gens prennent des morceaux de la musique folklorique traditionelle et la mélange avec le métal, ça donne des choses très intéressantes. Je ne sais pas si vous avez entendu des groupes tels que Turisas, Moonsorrow, etc. Ce genre de musique qui mélange le métal et le folklore donne une très bonne combinaison.

    MU: Certains groupes comme Teräsbetoni chantent en finnois. Considères-tu ta langue comme appropriée pour le métal?

    Matias: Parce que je suis finnois, ça ne sonne pas bizarre à mon oreille. Spécialement pour des gens comme vous qui vont écouter Teräsbetoni, vous ne comprendrez rien et allez trouver que ça sonne bizarre, bien entendu. Je crois que le langage dans lequel on chante le métal n'est pas important. Tu peux chanter en français, en allemand, en grecque, ce n'est pas important. Il y a les éléments de base. Si quelqu'un chante en français, vous allez pouvoir vous y reconnaître et comprendre les paroles directement. Le métal est universel, il n'y a pas de limite.

    Devildriver - Nouveau vidéoclip pour 'Wishing', un 9e album le 2 octobre 25 Septembre 2020
    Every Hour Kills - Nouveau vidéoclip animé pour 'Re-Awaken', sortie du EP le 9 octobre 25 Septembre 2020
    Moonspell - Concert virtuel unique pour la soirée d'Halloween le 31 octobre prochain 25 Septembre 2020
    Electric Hydra - Nouveau vidéoclip pour 'Blackened Eyes', un premier album le 27 novembre 25 Septembre 2020
    Leaves Eyes - Nouvelle extrait du prochain album 23 Septembre 2020
    Act of Creation - Un nouvel album annoncé 23 Septembre 2020
    Whitechapel - Début de l'enregistrement du nouvel album cette semaine 23 Septembre 2020
    Dark Tranquillity - Des spectacles avec Obscura et Nailed to Obscurity en septembre 2021 à Québec et Montréal 23 Septembre 2020
    Corey Taylor - La nouvelle chanson 'Culture Head' dévoilée ce soir lors de WWE NXT 23 Septembre 2020
    Accuser - Un 12e album en novembre, nouveau vidéoclip pour 'Phantom Graves' 23 Septembre 2020
    Obituary - Trois concerts virtuels à venir en octobre 23 Septembre 2020
    Sabaton - Vidéo HD de 'Great War' au Bloodstock Open Air Metal Festival 2019 23 Septembre 2020
    Musique - Nouveau documentaire 'Bay Area Godfathers' le 6 octobre 22 Septembre 2020
    Hammerfall - Nouvel album et Blu-ray live le 23 octobre, vidéo pour la pièce 'Keep The Flame Burning' 22 Septembre 2020
    Harlott - Tous les détails sur le quatrième album, la nouveauté 'As We Breach' sur écoute 22 Septembre 2020
    Steel Panther - Commander votre chanson personnalisée par le groupe pour 7 500$ 22 Septembre 2020
    Steven Wilson - Vidéoclip pour 'Eminent Sleaze', tous les détails sur le sixième album 22 Septembre 2020
    Jax Diaries - Nouveau vidéoclip pour 'Came Down To Say Hi' avec le guitariste Diego Cavalotti de Lacuna Coil 22 Septembre 2020
    Cleopatrick - Vidéoclip pour la pièce 'Hometown', vinyle le 20 novembre 22 Septembre 2020
    King Parrot - Nouvelle chanson 'Nor Is Yours' avec le chanteur invité Philip H. Anselmo 22 Septembre 2020
    Dead Now - Nouvelle chanson 'Slow Beam' avec des membres et anciens membres de Torche, Riddle of Steel, Tilts et Day Old Man 22 Septembre 2020
    Five Finger Death Punch - Prévente de la nouvelle compilation 'A Decade of Destruction, Volume 2' avec cinq nouveautés 22 Septembre 2020
    Ana Argan List - Premier EP sur écoute et en format physique le 1er novembre 22 Septembre 2020
    Soulburn - Annonce d'un nouvel album 20 Septembre 2020
    Hjelvik - Contenu et pochette de leur premier album 20 Septembre 2020
    Jassy J - Nouvelle reprise de Green Day (vidéo) 19 Septembre 2020
    Pallbearer - Vidéoclip pour 'The Quicksand Of Existing' 19 Septembre 2020
    Fit For A King - Nouveau vidéoclip pour 'The Path' 19 Septembre 2020
    Sodom - Un nouvel album en novembre 19 Septembre 2020
    Nightmare - Nouveau vidéoclip pour 'Divine Nemesis', un 11e album le 2 octobre 19 Septembre 2020
    >> Voir les 30 nouvelles suivantes
    Partager cette nouvelle
    Informations
    Alexis BC
    Posté par
    Alexis BC
    le 04 Novembre 2009
    Stratovarius
    Début: 1984
    Pays: Finlande
    Style: Power Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: Visiter
    Stratovarius est né en 1984 à Helsinki en Finlande. Les trois membres à l'origine étaient les suivants: Tuomo Lassila (vocals/drum), John Vihervä (bass) et de Staffan Stråhlman (guitare)....
    Dernière critique
    Stratovarius
    Under Flaming Winter Skies (2012)
    7.3/10
    Présentation double en guise de dernier tour de piste pour le batteur allemand Jorg Michael qui quitte le groupe finlandais après plus de 15 ans de loyaux services. Malgré...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Spectacles connexes



    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau