Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2389
Nouvelles: 26746
Entrevues: 98
  • Nefastus Dies
    Artiste du mois de septembre 2008: Nefastus Dies
    ENTREVUE AVEC NEFASTUS DIES



    La formation en général :

    MU : Pour les personnes qui n’ont jamais entendu le nom de Nefastüs Diès ou vous connaissent peu, pouvez-vous vous décrire en quelques mots (provenance, idéologies, style de Métal, etc.)

    Nefastus Dies est un groupe qui utilise le Black Métal comme base mais ne se sent pas obligé de répondre aux attentes qu’on les gens d’un groupe de Black Métal. On essaye juste de prendre le côté le plus violent de tous les genres, de métal et de la musique en général, que l’on aime et on mélange le tout.

    On n’adhère pas à une idéologie particulière. On veut tout simplement donner notre « version des faits ». On ne désire pas vous dire quoi penser ou essayer de trouver des solutions. On cherche juste à sortir notre frustration

    MU : Selon mes recherches, l’expression «Dies Nefastus» signifie «Jour Néfaste» dans la mythologie ancienne romaine et Friedrich Nietzsche l’utilise pour décrire la naissance du Christianisme dans son livre «The Anti-Christ». Est-ce que le nom du groupe est inspiré de ces éléments où il vient d’ailleurs ?

    Oui, notre ancien claviériste a trouvé le nom du groupe alors qu’il faisait des recherches sur la mythologie romaine. On n’est pas des fans de Nietzsche ni même de la philosophie dans son ensemble, on n’était donc pas au courant qu’il l’avait utilisé ainsi. Le nom du groupe sert juste à représenter notre frustration à la fin d’un mauvais « jour néfaste ».

    MU : Récemment, vous avez fait quelques spectacles en support à des groupes mondialement reconnus comme Krisiun et Belphegor. Était-ce vos premiers spectacles ayant une telle envergure depuis votre formation en 2002 et comment avez-vous vécu cette expérience ?

    On a eu la chance d’ouvrir pour Behemoth en 2005 ce n’était donc pas la première fois que nous faisions l’ouverture d’un groupe reconnu internationalement. C’était la première fois que l’on jouait pour plusieurs soirs d’affilé et ça a été génial comme expérience. Krisium sont probablement les gars les plus gentils qu’on ait eu la chance de rencontrer et de les entendre dire qu’ils avaient entendu parler de nous par Behemoth était tout un honneur.

    MU : Vous avez aussi participé à quelques spectacles de la courte tournée canadienne de Nargaroth en février 2007. Parlez-moi de votre rencontre avec l’icône du Black Métal pur et dur qu’est René «Kanwulf» Wagner.

    En fait, c’est une histoire assez drôle. La première fois que je l’ai rencontré, il était en compagnie d’un promoteur de Toronto et du directeur de tournée, je me suis approché. Il était silencieux et laissait les deux autres parler. Il regardait la télévision de l’autre coté du bar et dit : « ooooh Simpsons !» il c’est dirigé vers le bar et a commencé à regarder l’émission. J’ai trouvé ça assez drôle, surtout quand tu connais sa réputation, mais bon qui n’aime pas les Simpsons ? Sinon il se tenait plutôt à l’ écart. Le reste du groupe était extrêmement gentil.

    MU : Beaucoup de changements sont survenus à l’interne (étiquette, membres, sonorité (de Raw Black à Death/Black), etc.). Croyez-vous maintenant avoir atteint un état stable vous permettant de regarder vers l’avant, de vous développer et vous épanouir au maximum ?

    On évoluera toujours d’une façon ou d’une autre et des changements de membres peuvent arriver à n’importe quels moments. Mais nous avons trouvé notre direction musicale et nous sommes finalement à l’aise avec l’image du groupe.

    MU : Vous avez mis fin votre entente avec Deepsend Records après plusieurs péripéties. Pouvez-vous me faire un petit résumé de votre parcours avec eux pour éviter que d’autres groupes de la relève fassent la même erreur ?

    Je vais essayer de faire ça court, après avoir signé avec eux, on s’est rendu compte qu’ils n’avaient pas les moyens de faire correctement la promotion de l’album. On a donc décidé de racheter notre contact ainsi que les 1000 albums qu’ils avaient fait imprimer.

    On a été direct et professionnel en plus on les a payés plus qu’ils ne le méritaient pour aider à garder le tout le plus civil possible. Mais on a reçu seulement 900 CD. Ils en avaient gardé, les ont mis en vente sur leur site internet et envoyé des copies à plusieurs distributeurs. À cause de ça l’album s’est retrouvé sur internet avant sa sortie officielle.

    MU : Comment s’est déroulé le processus pour en venir à être épaulé par Candlelight Records (Siege of Amida) ?

    Nous avons été approchés par Siege of Amida Records, une compagnie basée en Angleterre, ils étaient intéresser de nous signé. Ils distribuent seulement en Europe, mais ont une entente avec Candlelight Records USA et peuvent distribuer l’album aux USA.

    En Amérique du Nord, ils se sont arrangés pour qu’Urban Cancer soit distribué par Candlelight Records exclusivement. Lors du prochain lancement, l’album sera disponible à travers le monde sous les deux étiquettes.




    La Tournée avec Norther :

    MU : Comment entrevoyez-vous la tournée en général et en ce qui vous concerne ?

    On le voit comme une opportunité de se faire connaitre par une génération plus jeune et qui n’a pas nécessairement été exposée à notre niveau de brutalité. Le mix Nefastus Dies & Norther est un peu bizarre, mais je suis certains que l’on arrivera à convaincre avec l’énergie que l’on donne en spectacle.

    MU : Quelles démarches et étapes avez-vous dû faire et franchir pour vous retrouver aux côtés d’un groupe comme Norther ?

    On a simplement offert la tournée d’Apocalypse Production de reprendre pour la tournée Anaal Nathrakh qui n’a jamais eu lieu. Même s’ils n’étaient pas responsables de l’annulation de la tournée.

    MU : Pouvez-vous me dire, selon vous, la place ou ce que peux apporter un groupe de Black/Death Métal dans une tournée mettant en vedette un groupe de Death Métal Mélodique ?

    Ça donnera un autre type d’énergie à la foule. On aime ça rapide et brutal, on veut que les gens dans le « pit » se fassent mal. La raison d’être de Nefastus Dies « live » est de pouvoir se défouler et d’oublier ses problèmes.

    MU : Pour les gens qui ne vous connaissent pas encore ou vos fans qui n’ont jamais eu la chance de vous voir en spectacle, à quoi doivent-ils s’attendre de la part de Nefastüs Diès ?

    À un des shows les plus énergétiques auquel ils puissent assister. On aime vraiment interagir avec le public, ne soyez pas surpris si on se jette dans la foule, on est vraiment comme on pourrait dire « dans ta face ». On demande beaucoup du public et ça nous donne l’énergie pour en donner encore plus.

    MU : Vous préparez un nouvel album pour mars 2009. Est-ce que vous allez nous présenter de nouvelles compositions pour la tournée ou votre performance se résume aux pièces d’Urban Cancer et de votre démo de 2005 ?

    Oui on va jouer de nouveaux morceaux lors de chaque show. Vu que nous n’avons plus de claviériste certaines chansons ne fonctionne pas bien « live ». Donc on joue les chansons les plus courtes et brutales de notre premier album avec le nouveau.


    La scène Métal :

    MU : Dans l’entrevue avec Heathen Harvest disponible sur votre Myspace, vous décrivez la scène Métal montréalaise comme ne supportant pas les groupes locaux étant donné la panoplie de groupes internationaux qui se donnent en spectacle dans la métropole et celle de Québec comme étant une communauté fermée dénigrant tout ce qui n’est pas du Black Métal «old school» avec des propos racistes et séparatistes (NSBM) vous rejetant en quelque sorte à cause de votre musique moins «Kvlt» et plus orientée vers une nouvelle vague de Black Métal. Pouvez-vous clarifier vos propos pour éviter les mauvaises interprétations et la confusion par rapport à vos allégations quand même assez radicales ?

    Il y a tout simplement trop de shows à Montréal. Ce n’est pas possible d’aller voir tous les nouveaux groupes quand tu dépenses déjà 20-30 dollars par semaine pour aller voir des groupes plus connus. On ne peut pas les en blâmer. Pour ce qui est de la scène à Québec, je ne peux pas dire que tout le monde est fermé d’esprit. Mais il y a définitivement une section NSBM et ça vient plus souvent qu’autrement avec une attitude : « be trve and kvlt or you’re a poser ». On ne veut ni y adhérer ni l’encourager. Mais je crois que maintenant que l’on y sera avec Norther et que les gens n’ont pas plein d’idées préconçues sur qui on est et de quoi on va avoir l’air, ça risque d’être un bon concert.

    On c’est peut-être tiré dans le pied lors de notre premier concert dans la ville de Québec, en jouant pour une scène qui n’était pas intéresser à du Black Métal en « Evolution ».

    MU : Vous parlez souvent de quitter le Canada pour les États-Unis ou l’Europe, pensez-vous qu’ils soient un peu plus ouverts aux nouveaux genres et groupes ou c’est tout simplement un rêve d’aller là où le Métal a pris naissance?

    C’est plus comme un rêve d’aller partout et de faire connaitre notre musique au plus de monde possible. La partie la plus le fun des tournées c’est d’arriver dans une nouvelle ville et de la découvrir. Si on joue trop souvent aux mêmes endroits, on a l’impression que le groupe ne progresse pas.

    MU : Je vous laisse la place pour un mot de la fin :

    On a vraiment hâte que la tournée avec Northern commence. On est fier d’annoncer qu’après 1 an de problème, notre CD est disponible en magasin. Allez l’acheter…Maintenant !
    Partager cette entrevue
    Informations
    Nefastus Dies
    Artiste du mois de septembre 2008: Nefastus Dies
    Pierre-Yves Bédard
    Posté par
    Pierre-Yves Bédard
    le 27 août 2008
    Traduit par
    Aucun
    Spectacles connexes
    Publicité
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau