Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2442
Nouvelles: 27667
Entrevues: 108
  • Kvaathan
    Entrevue avec Kvaathan.
    Entrevue avec Kvaathan, ‘‘one man band’’ de métal noir québécois de Gatineau



    MU : Parle-moi des influences qui animent ton projet.


    Kvaathan : Mes influences sont assez variées je dois dire... Ma fierté, ma haine envers la vermine religieuse, m'influence le plus. La société est en déclin perpétuel et cela alimente ma haine. Sinon, musicalement, je ne crois pas que mes influences soient importantes. Ce qui importe est le résultat obtenu.

    MU : Donc, ta musique est surtout basée sur ton désir de contrecarrer les religions et pour le reste, tu laisses parler tes tripes?

    Kvaathan : Exacte! Ce qui m'influence vient de l'intérieur...

    MU : Il reste que ton style est celui du black metal, qui existe depuis plus de deux décennies. Comment vois-tu ton association au black metal?

    Kvaathan : Le black metal et le médium qui convient le mieux à la guerre aux religions. Il y a toujours eu (depuis fin 80 - début 90) un désir profond d'anéantir toute forme de religion et de retourner à nos valeurs ancestrales.

    MU : Les projets de black metal, lorsqu'ils sont sincères, revendiquent chacun leur unicité. Que penses-tu de la scène black et de ses dérivés, en 2008, au Québec mais aussi mondialement?

    Kvaathan : Je dois admettre qu'au Québec le black devient de plus en plus populaire, ce qui n'est pas une mauvaise chose dans un certain sens. Mais, il n'y a pas vraiment de groupes que j'aime dans la scène Québécoise, à part peut-être Forteresse, Opfer Rassenhass, Kenaz et Akitsa. Je crois que si on compte tous les groupes qui se disent Black au Québec, on n’en trouvera pas beaucoup de sincères et d'authentiques. Même chose pour la scène mondiale. La majorité des groupes sont là pour la musique et ne tiennent pas du tout compte de ce qui est idéologique. Mais je généralise, il y a nombre de très bons groupes qui méritent d'être connus.

    MU : Donc, la scène s'agrandit, mais pas nécessairement pour le meilleur…

    Kvaathan : Je crois que c'est 50/50 dans ce cas, d'un coté il y a du bon et de l'autre du mauvais (très mauvais).

    MU : Pour revenir à toi, dans quel état d'esprit aimes-tu être pour composer?

    Kvaathan : L'inspiration vient par elle-même, je n'ai pas besoin de quelque état d'esprit pour composer. Le seul état d'esprit qui convient est l'inspiration.

    MU : Prévois-tu sortir un cd bientôt?

    Kvaathan : Oui, je suis en train de compléter l'enregistrement de mon premier album ''Monarch of the Dark Sovereignty'' qui sortira en format ''tape'' sur Sword Productions en septembre. Puis la version CD suivra cet hiver sur Pannonian Winds Productions.

    MU : Ce sera une autoproduction, en tant que ''one man band'' ?

    Kvaathan : Dans un sens oui, l'album est enregistré au même endroit où j'ai enregistré mes démos, mais sur un meilleur équipement. J'ai aussi quelques camarades qui participent en tant que musiciens de session. Brefs, tous les détails seront disponibles dans le livret de l'album!

    MU : Quels sujets seront abordés dans cet album, outre tes sentiments anti religieux?

    Kvaathan : Les sujets que j'aborde sont variés. La souveraineté d'un peuple, la fierté, la guerre, l'honneur, sont de bons exemples. Décrire mes paroles serait trop difficile, il faudra les lire pour comprendre.

    MU : Comment as-tu commencé à jouer du métal noir?

    Kvaathan : Cela fait assez longtemps. Quand j'étais adolescent, j'ai joué dans quelques petits groupes pas trop sérieux, où j'étais le seul à savoir qu'est-ce que le Black était. J'ai donc évolué en dehors du reste du monde. Après plusieurs échecs (monumentaux), j'ai finalement lancé mon propre groupe en 2005, ayant décidé de ne plus me fier à personne.

    MU : Donc, tu n'as pas réussi à trouver des acolytes à la hauteur de tes aspirations…

    Kvaathan : Exactement! Les musiciens sérieux ne courent pas les rues dans mon coin. J'ai dû apprendre à me fier qu'à moi-même, ce qui n'est pas si mal, en fait, c’est même mieux!

    MU : Tu peux ainsi mettre toutes tes énergies à la création…

    Kvaathan : Exactement. Créer quand on doit se fier à l'opinion d'autres personnes n’est pas vraiment ce qui me plaît le plus. Ce n’est pas tout le monde qui a les mêmes goûts musicaux!

    MU : Penses-tu faire un concert un jour?

    Kvaathan : J'aimerais bien, le plus tôt serait le mieux. Je dois me trouver de bons musiciens…

    MU : Donc, aussitôt que tu as les musiciens voulus, on peut s'attendre à un concert?

    Kvaathan : Oh que oui! Vous ne le verrez pas venir...

    MU : Est-ce que tu veux faire connaître ton art au plus grand nombre de gens possible, ou simplement créer, et si on aime tant mieux?

    Kvaathan : Un peu des deux. J'ai un message à faire passer, donc plus on entend ma musique, plus le message passe. C'est un des problèmes du black de nos jours. Il est réservé seulement à un petit groupe d'individus, ce n'est pas la meilleure façon de faire passer un message! Sinon, nous avons droit à des groupes merdiques, qui se vendent et qui sont là juste pour l'argent. Eux se foutent carrément de ce qu'il fond. D'un autre côté, je ne m’attarde pas à qui aime ma musique ou non. Je créer pour moi uniquement. Je ne changerai jamais de style (musicalement et lyriquement), pour faire plaisir aux autres ou pour faire plus d'argent. Ceci est mon art, il n'y a aucun compromis!

    MU : Veux-tu parler de ton implication avec d’autres organisations, en rapport au fait que tu veux faire passer ton message autrement qu'avec le black metal?

    Kvaathan : Oui, je suis membre du Heathen Circle, une organisation basée sur les valeurs païennes. Cette organisation prend de l'ampleur en ce moment, et elle est là pour faire la promotion de groupes Païens, politisés ou non, qui se battent pour notre survie.

    MU : Cette organisation demeure en marge. Crois-tu qu'elle pourra rejoindre un public différent de celui du black pur et dur?

    Kvaathan : Elle le fait déjà. Il y a plusieurs groupes qui ne font pas du Black. Cette organisation est idéologique, elle accepte ceux qui adhèrent à notre idéologie. Mais bien sûr, la majorité des groupes opèrent dans le domaine du Black Metal.

    MU : Merci pour l’entrevue, un mot de la fin?

    Kvaathan : Merci aussi pour cette entrevue. Je veux par le fait même souligner la participation à mon projet de : Stríðslávarður (d'Hedensk Bjorn et Sonn Av Skogen) Accoustic Guitar (session) et de Commander Morgor (de Formaldehyd) - Additional Vocals (session).

    Site officiel

    MySpace
    Partager cette entrevue
    Informations
    Kvaathan
    Entrevue avec Kvaathan.
    Posté par
    Maxime Lecavalier
    le 20 juillet 2008
    Traduit par
    Aucun
    Publicité
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau