Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2351
Nouvelles: 25059
Entrevues: 95
  • Manticora
    Entrevue avec le chanteur Lars F. Larsen.
    Manticora est un groupe originaire du Danemark et qui oeuvre dans un speed/thras/prog metal depuis 11 ans. J'ai eu la chance d'échanger quelques mots avec le chanteur de la formation, Lars F. Larsen. Il avait d'ailleurs quelques mots à dire aux amateurs de MetalUniverse.net et du metal au Québec/Canada. Voici un court extrait audio de sa part:


    MU Media Player: Lars F. Larsen (chanteur, Manticora)






    MU: Bonjour Lars Larsen, j'ai découvert le groupe il y a plusieurs années avec "Roots of Eternity" en 1999. Alors, c'est un réel plaisir de faire cette entrevue avec Manticora pour MetalUniverse.net. Pourriez-vous décrire votre style à nos lecteurs?

    Lars: Je crois que notre son est un mélange du thrash metal des années 80, comme Metallica, Testament, Savatage, Slayer etc. et du power metal des années 90 comme Blind Guardian, Iced Earth, Gamma Ray et plusieurs autres dans ces genres. Cependant, il y a aussi une touche progressive à notre musique, ce n'est pas de la pure rapidité sur toutes les chansons.


    MU: L'histoire de Manticora a débuté au Danemark en 1996. Comment était la scène metal dans votre pays à ce moment?

    Lars: La scène était diminuée à pratiquement rien, alors c'était un mauvais temps pour le metal au Danemark. Le grunge/alternatif avait pris le contrôle et le seul style HM qui avait généralement survécu était le death metal. Néanmoins, on a gardé l'esprit positif avec l'espoir que ça allait changer, et c'est ce qui est arrivé.


    MU: Votre premier album était vraiment agressif avec un son plus speed/thrash metal avec des pièces comme "When Forever Ends", "The Vision", "Intoxicated", et "Nowhere Land". Est-ce que votre musique était inspirée par votre scène locale ou par les autres groupes?

    Lars: Notre musique était très influencée des groupes mentionnés plus tôt, mais nous avons aussi pris notre inspiration des autres genres de musique (ce que nous continuons de faire). De la musique énergique, et de la musique avec des nerfs sont toujours de bonnes sources d'inspirations.


    MU: Nous pourrions parler de l'évolution de votre musique. Vous nous avez donné "Darkness With Tales to Tell" (2001), "Hyperion" (2002) and "8 Deadly Sins" (2004). With "Playing God" on "8 Deadly Sins", nous avons vu tous les changements dans votre sonorité. Vous êtes très productif! Haha

    Lars: Nous nous sommes définitivement développés autant comme compositeurs qu'en tant que groupe. Au tout début, nous avions beaucoup d'idées, mais nous n'avions pas les connaissances parfaites pour que la colle garde une pièce unie. Je ne voudrais pas dire que notre plus vieux matériel est mauvais, mais quelques pièces auraient pu avoir un contrôle de qualité si vous le regardez aujourd'hui. Sur “Hyperion”, je pense que nous avons trouvé le style très spécial qui a marqué le groupe. Le thrash et la mélodie se sont mélangés parfaitement, et nous avons essayé de rester fidèles à ce style depuis ce temps, avec quelques petits changements dans l'approche de l'écriture de la musique/paroles. Nous avons aussi eu quelques différents membres sur les solos d'instruments + la basse, et cela naturellement a influencé les résultats. Nous nous penchons plus vers le power de nos jours, mais nous continuons d'incorporer des éléments thrash metal aux endroits que nous jugeons nécessaires. La productivité est naturelle pour nous, puisque nous contribuons tous à la musique. :-)


    MU: Entre 1999 et 2004, je crois que votre popularité s'est beaucoup étendue au Canada et en Amérique du Nord également. Quelle est votre vision d'un pays comme le Canada, et le Québec, pour le metal? Avez-vous eu quelques commentaires d'autres groupes qui ont visité Québec pour un spectacle?

    Lars: Je ne sais pas ce que les autres groupes disent, mais je crois que nous avons toujours reçu une bonne réponse du Canada (je ne sais pas pourquoi). Plusieurs amateurs nous écrivent depuis le premier album, alors nous espérons que ça va continuer. Nous allons évidemment tenter de remettre l'argent aux amateurs avec des spectacles le plus tôt possible (plus de détails un peu plus loin) et garder un bon niveau de qualité pour eux pour les années à venir.


    MU: Vous allez débuter une tournée européenne avec King Diamond en novembre/décembre, ça doit être spécial de se préparer pour ce genre de tournée. King Diamond est un des gros noms de l'industrie, le groupe va jouer à Québec également en 2008. Comment voyez-vous cette tournée?

    Lars: Actuellement, en raison des problèmes dans le camp de King Diamond, la partie européenne de la tournée a été repoussée à l'automne 2008. Nous devrons attendre une autre année pour la tournée européenne. Cependant, depuis que notre agence a récemment ouvert un bureau en Amérique du Nord, ils ont planifié une tournée pour nous dès maintenant avec Circle II Circle et Circus Maximus pour mars 2008. Nous sommes très fiers de faire les deux tournées et nous ne pouvons pas attendre de retourner sur la route encore une fois.


    MU: En 2006, ("The Black Circus Part 1 - Letters") et en 2007 ("The Black Circus Part 2 - Disclosure"), deux albums en très peu de temps. Pouvez-vous nous parler du concept derrière les paroles et pourquoi avez-vous décidé de le faire de cette manière?

    Lars: Un homme obtient un travail comme portier dans un cirque gitan nomade en Nouvelle-Angleterre 1896. C'est son emploi de rêve et il décide d'écrire à son ami au sujet de ce cirque. Qui est l'ami, l'auditeur devra le découvrir. Au début, il est très satisfait de l'atmosphère du sentiment général envers le cirque, mais pendant l'album, il réalise que quelque chose ne va pas. Des gens disparaissent et des choses étranges arrivent dans le cirque. Il découvre quelques mauvaises choses à propos des Bohémiens. Sur le second album, après avoir découvert que les bohémiens ont appelé les créatures démoniaques (Soulreapers), notre personnage principal est forcé de choisir entre combattre les Soulreapers/Bohémiens ou de les joindre dans leur aventure pour l'or et des âmes humaines. Plusieurs mauvaises choses se produisent durant l'album... la pochette devrait donner un indice....:-)


    MU: Le son semble plus mélodique que les autres sorties, toujours heavy, mais nous pouvons voir la différence dans le vocal et quelques lignes dans la musique.

    Lars: Mes propres vocaux sont définitivement plus crus que les albums précédents, mais nous avons eu aussi plus de temps en studio pour faire de grands choeurs. Ceci fait un son un peu plus mélodique. Se concentrer sur les mélodies a été très important pour nous, puisqu'ils ont créé une atmosphère spéciale que nous avons voulue pour cette histoire d'horreur. Ce n'est pas si facile de créer une atmosphère de ce genre avec des accords thrash, hehehe.


    MU: Il n'est probablement pas facile d'enregistrer deux albums de cette façon. Comment avez-vous procédé en studio? Pourriez-vous nous expliquer un petit peu?

    Lars: Puisque les deux albums ont été écrits simultanément, nous avons estimé que nous pourrions aussi bien enregistrer autant que possible en même temps les deux albums, alors nous avons enregistré la batterie, la basse, les vocaux et quelques guitares pour le deuxième album au même moment que l'enregistrement du premier (avril 2006). Alors, nous avons eu le temps d'enregistrer la guitare, les solos et le clavier pour le deuxième album pendant les 8 mois suivants, ce qui veut dire que la seconde partie a été mixée en janvier 2007. Ce qui veut dire que nous avons le même sentiment sur les deux albums, tout en étant dans le studio. Ils sont naturellement des albums différents, puisqu'ils ont été mixés à 8 mois de distance, mais le sentiment général est gardé sur les deux albums. Nous aimons y penser en tant qu'un seul album, ce qui est aussi évident à l'intérieur du livret de la seconde partie.


    MU: Quelle était la difficulté principale pendant l'enregistrement et la préparation de ces disques?

    Lars: Simplement de garder en tête toute l'histoire en même temps pour autant de pièces. Quelques fois, l'un de nous disait “Quelle chanson est celle-ci????”, puisque nous avons changé le titre des pièces tout le temps pour que tout s'assemble bien dans l'histoire, jusqu'à ce que l'histoire soit complètement terminée et écrite. Ça été plutôt chaotique à certains moments, mais je crois que nous en sommes venus à bout, avec beaucoup d'écriture sur les murs de notre salle de pratique, hahaha.


    MU: Est-ce vous préparez une partie 3, partie 4 ou partir 5?

    Lars: Non, l'histoire se termine à la partie 2.


    MU: Avant, ou après, la tournée avec King Diamond, quels sont vos projets?

    Lars: Puisqu'elle a été reportée, notre but présentement est de composer du nouveau matériel pour le prochain album. Nous les faisons très lentement et nous en profitons pour prendre du bon temps, puisque nous avons mis en vente tellement d'albums en si peu de temps.


    MU: Est-ce que ce sera possible de vous voir à Québec en 2008 ou en Amérique du Nord?

    Lars: Pour ce que j'en sais, il y aura deux spectacles canadiens en Amérique du Nord en mars. L'un d'eux à Montréal et un autre à Toronto, mais rien n'a encore été confirmé. Alors, Québec ne sera probablement pas dans notre plan de tournée, mais je suis confiant que les amateurs de Québec se déplaceraient à Montréal pour voir notre spectacle... ou peut-être que les amateurs devraient demander aux organisateurs locaux de planifier un spectacle dans cette ville, et notre agence pourrait arranger quelque chose (www.intromental.com ). Bien, n'oubliez pas de visiter www.manticora.dk pour des mises à jour de cette tournée. Tout ce que je peux dire est que nous avons TRÈS hâte de pouvoir jouer finalement devant nos amateurs canadiens!


    MU: Jusqu'à maintenant, quel est votre accomplissement préféré?

    Lars: Notre tournée européenne en 2005 avec Angra. C'était le plus gros évènement de notre carrière musicale jusqu'à présent. Nous espérons que la tournée américaine pourra égaler ça. Je ne peux pas parler pour les autres membres du groupe, mais je suis certain qu'ils sont d'accord là-dessus. Tout près en deuxième position, il y a eu le spectacle au ProgPower USA en 2005 (yepp, c'était une belle année pour nous!).


    MU: Merci pour l'entrevue! Quelque chose que vous voulez ajouter?

    Lars: À tous les amateurs canadiens qui nous suivent depuis les 11 ans de Manticora - Merci pour votre soutient jusqu'ici... nous avons hâte de vous rencontrez en mars! Maintenant, ayons de la bière.....

    Lars F. Larsen (chanteur de Manticora)

    Site internet: http://www.manticora.dk
    mySpace: http://www.myspace.com/manticorarocks
    Partager cette entrevue
    Informations
    Manticora
    Entrevue avec le chanteur Lars F. Larsen.
    Marc Desgagné
    Posté par
    Marc Desgagné
    le 6 septembre 2007
    Manticora
    Début: 1996
    Pays: Danemark
    Style: Power Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: Visiter
    Il faut savoir qu'en 1992, Lars faisait parti du groupe Fear Itself. En avril 1996, Lars a contacté Mads Volf. Il avait perdu espoir à trouver des nouveaux membres pour Fear Itself...
    Dernière critique
    Manticora
    Roots of Eternity (1999)
    7.5/10
    Manticora est un groupe du Danemark et il a été créé en 1992. Toutefois, nous avons seulement eu leur premier album, "Roots of Eternity", en 1999. Ils sont assez difficile à décrire. Ils...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2015) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau