Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2351
Nouvelles: 25092
Entrevues: 95
  • Despised Icon
    Entrevue avec Alexandre Erian.
    Sujet principal: Entrevue avec Alexandre Erian du groupe Despised Icon. Cette entrevue a été réalisée le jour de la Fête Nationale. C’est donc une belle occasion de faire une entrevue concept Québec!

    Katy : Vous avez un nouveau guitariste, il vient du Massachusetts. Comment comptez-vous initier votre nouveau guitariste à ces festivités typiquement québécoises? Allez vous fêter un peu la St-Jean à Chicago ce soir?

    Alex : Ouain, bin on vient de réaliser qu’on allais manquer la St-Jean! On va essayer! C’est sur qu’on rushais un peu, qu’on voulais vraiment que ça soit un québécois qui soit dans la gang, comme nouveau guitariste, mais le gars qui faisais le plus la job y vient de Boston. Mais il est vraiment cool, on s’entends bien avec lui, c’est un excellent guitariste. Il apprends même le français, on le force pas rien, y veut apprendre de lui même. Notre « merch guy » est américain lui aussi, alors on pratique notre anglais, ils pratiquent leur français, pis tout le monde s’entends bien.


    Katy : Vous êtes en tournée présentement, en headliner, avec The Red Chord, Through the Eyes of The Dead, All Shall Perish et See You Next Tuesday. À date, comment est-ce que les américains réagissent au nouveau matériel? Est-ce que la réponse est bonne?

    Alex : Honnêtement, la majorité du monde qui écoute notre groupe sont aux Etats-Unis. Comme là présentement, on a vendu environs 7000 copies de notre nouvel album en un mois aux States, ça va super bien, les gens réagissent super bien à nos nouvelles tounes en show, alors on peut pas demander mieux. C’est un peu irréel même, ça fait 5 ans qu’on fait ça, puis on a jamais pensé qu’on se rendraient à ce niveau là, donc on en profite pis on s’amuse.


    Katy : À ce qui parait vous avez fait un plus long séjour que prévu dans l’état de la Georgie?

    Alex : Ah.. t’as entendu parler de ça? Bien franchement, on est vraiment malchanceux. Côté spectacle, c’est la tournée où on s’amuse le plus, où on a la meilleure réaction etc., mais c’est aussi celle où on a été les plus malchanceux également. Notre van est tombée en panne au milieu de nulle part en Georgie, on a manqué deux shows en Floride à cause de ça. Ça a vraiment été rushant, à cause de ça un moment donné on étaient plus sûrs de pouvoir rattraper la tournée. Le gars qui s’est offert pour réparer notre van, c’étais un charlatan, y’était pourri, donc on a été obligés de se faire remorquer dans une autre ville, ça a pris une heure. Cette journée là nous a coûté 700$US de « towing », on étaient découragés. On est finalement arrivés dans un garage qu’un.. ami de l’amie de la sœur nous a référé, donc on savais pas à quoi s’attendre. Finalement ça s’est bien passé, mais une semaine plus tard, la suspension avant de notre trailer a chié, on a manqué un show à Denver à cause de ça. On a dû faire une ride de 30 heures après ça pour rattraper la tournée. 2 jours plus tard, c’est la suspension arrière qui a brisé. On a réussis à rattraper à temps cette fois là, alors on a manqué juste 3 shows en tout, mais on a perdu pas mal de cash. Mais on perds pas le moral, comme je t’ai dis, on se fait pas mal de fun pareil, là la transmission de notre van est sur le bord de chier. Si on la fait réparer on manque de reste de la tournée, donc on roule avec une transmission sur le bord de mourir, mais je pense que là, on a eu assez de malchance pour être chanceux et se rendre à la maison!


    Katy : Si je ne m’abuse, vous avez aussi complété votre première tournée européenne cette année, avec Unearth et Job For a Cowboy.

    Alex : En fait, ça a été pas mal mouvementé pour nous autres cette année. Comme notre dernière tournée aux States, avec Hatebreed et Black Dahlia Murder, en Septembre/Octobre, après ça on a pris 4 mois off pour finir de composer et enregistrer notre nouvel album. Pendant qu’on étaient en studio, c’est là qu’on regardais les vidéos d’audition pour le nouveau guitariste. Quand on est revenus, parce qu’on étaient à Rouyn-Noranda à 8h de Montréal, on a auditionné les meilleurs guitaristes qui
    avaient appliqué. Deux semaine plus tard, on shootaient notre vidéo, pis 1 jours plus tard on partaient en tournée pendant 2 mois, Canada et Europe un a la suite de l’autre. On a formé notre guitariste pendant ces deux tournées là. Ça a fait du bien de rejouer en Ontario, Québec, c’étais aussi la première fois qu’on allaient dans les maritimes au fait. On allaient tout le temps jusqu’au BC, mais on avais jamais dépassé le Québec dans l’est. C’tais le fun d’aller dans les maritimes pour la première fois. Toute suite après ça, on est allés en Europe, avec Unearth et Job For a Cowboy, ça s’est super bien passé, la réaction a été bonne. On pense retourner en Europe cette année, probablement en Septembre ou en Octobre, on va voir comment ça se présente. On va aussi refaire une tournée Canadienne, « coast to coast » jusqu’aux BC, la dernière fois qu’on est allés, c’étais il y a un an et demi, donc on a bien hâte.

    Katy : Vous avez vécu votre première expérience dans un tourbus en Europe. Comment ça s’est passé?

    Alex : On as eu l’occasion de faire beaucoup de tournées, en deux ans je te dirais, on a fait environ 250 shows. La tournée européenne, c’étais la première fois qu’on tournais en tourbus à la place. C’étais super! Pas besoin de conduire, donc tu peux dormir plus, faire plus le party. Le bus voyage toujours la nuit, donc quand tu te réveille le matin, t’es dans une nouvelle ville, t’as le temps de visiter. D’habitude on peut pas vraiment le faire, parce qu’on voyage en van, faut conduire, etc. C’étais le fun, on a pu visiter Londres et Paris pour la première fois, pis un paquet d’autres villes qu’on voyait juste à la TV normalement! Cette tournée là, on a pu aller à la plage une couple de fois. Tu sais, on est une gang de « poils » qui jouent du métal.. et ça nous emmènent dans des endroits qu’on pensaient jamais visiter!


    Katy : Parlons Abitibi, vous allez jouer au Quévillon Métal Fest le 21 juillet prochain, avec entre autres Anonymus et Ion Dissonance, que vous connaissez bien.

    Alex : Ouai, j’ai bien hâte.

    Katy : Plusieurs grands groupes sont d’ailleurs passé par là au cours des dernières années, tant que l’Abitibi est en train de se faire une réputation plus qu’enviable.

    Alex : Bin tu sais.. moi ma blonde vient d’Abitibi, d’une ville juste à coté de Rouyn-Noranda, et notre ancien guitariste, Yannick St-Amand, qui vient de quitter le groupe pour fonder sa famille, lui aussi il vient d’Abitibi. Moi avec mon ancien groupe, Neuraxis, on allait souvent jouer là. Je trouve ça génial comme place, c’est une des seules places au Québec où ils vénèrent les groupes québécois. Tu sais, à Montréal, il y a toujours les gros groupes qui viennent, et que le monde vont les voir, tandis qu'en Abitibi, les gens sont fiers des groupes québécois. J'trouve ça bien important. Au fait, ça fait longtemps qu'on a pas joué à Rouyn, il est vraiment temps qu'on y retourne. J'imagine qu'en automne là, on va essayer d'aller faire un tour là-bas. On est allés pour le studio, on a enregistré à Rouyn avec notre ancien guitariste.

    Katy: L'enregistrement du nouvel album, comment ça s'est passé?

    Alex: Notre label est super cool avec nous autres, ils sont super satisfaits du groupe pis des ventes, etc., donc ils ont doublé notre budget. C'est la première fois qu'on peut vraiment prendre le temps de faire un produit dont on est tous vraiment satisfaits. On a passé un mois en Abitibi à faire juste ça, travailler sur les tounes. Tu sais, on est jamais 100% satisfaits de ce qu'on fait, mais c'est le plus proche qu'on a atteint à date. Ça va en s'améliorant.

    Katy: Le death prends de plus en plus de place sur la scène Québécoise. De plus en plus de groupes émergent. Penses-tu que le Québec est en train de devenir un berceau pour le death brutal?

    Alex: Ah, bin j'espère! Écoute, moi j'ai 26 là, quand j'ai commencé à faire des shows dans la scène locale j'avais 17, pis on entendais toujours parler des même 4 groupes: Cryptopsy, Gorgots, Kataklysm, Voivod. Tous d'excellents groupes, qui ont sans doute aidé à faire le chemin pour les jeunes groupes, comme nous autres. Finalement, on entends plus parler de groupes un peu plus jeune comme Ion Dissonance, Beneath The Massacre, pis un paquet d'autres groupes locaux.

    Katy: Neuraxis aussi sont allés en Europe récemment d'ailleurs.

    Alex: Ouai, mais Neuraxis ça fait genre.. 12 ans que ça existe. (rires) Mais je suis vraiment fier de notre scène. Quand on a commencé, ça semblait impossible de juste sortir du Québec. Là il y a un paquet de mes chums qui font des tournées au States, qui vont en Europe. Ça s'en vient là, il y a de plus en plus de labels qui jettent un coup d'oeil sur notre scène, pis qui signent des groupes Montréalais, des groupes Québécois. Y’est a peu près temps, je suis vraiment fier de ça, pis bravo aux groupes du Québec, continuez de même!

    Katy: Tu semble suivre pas mal la scène Québécoise. As tu découvert des nouveaux groupes récemment?

    Alex: Bien sûr, dans la scène Québécoise, il y a les groupes que tout le monde connaît, comme ceux que je viens de mentionner. Il y a mes chums dans Orphans in Coma, que je trippais bien dessus, même chose pour Shaolin aussi, malheureusement les deux groupes on splitté récemment. C'est dommage, parce qu'il y avais beaucoup de talent là dedans. A part de ça, il y a mes chums dans Plasma Rifle, je trouve ça super bon. Le guitariste, Olivier, je le connais depuis le secondaire, on a fait notre premier groupe ensemble. Je suis content de voir que son groupe marche bien. Ils ont aussi Maynard, le premier chanteur de Neuraxis, le drummer Sean, qui étais avant dans Orphans in Coma. Un groupe que je recommanderais donc ça serait Plasma Rifle.

    Katy : J’ai vu votre clip pour « In The Arms of Perdition » par hasard en zappant hier, je suis tombée dessus à Musique Plus. C’est tu pas beau le hasard, hein?

    Alex: Ah oui? Ah.. je suis pas mal déconnecté ces temps-ci. Ça a passé à D-stroy?

    Katy: Oui, exactement.

    Alex: C'est vraiment cool, je savais qu'il était en rotation sur Headbanger's Ball à MTV, ça c’est vraiment trippant. Je sais pas pour Much Music.. Ça serait le fun en tout cas. On a tournée ça en banlieue de Québec, dans un bunker abandonné. C'étais vraiment rushant à faire, y faisais comme -27˚C!

    Katy: Ça parait aussi!

    Alex: Ah.. ces jours là, j'haïssais ma vie! (rires) Y'avais aucun moyen de se réchauffer, il faisait aussi frette dans le bunker que dehors, donc on a carrément passé 2 jours dans le froid extrême, mais ça valait la peine. J'suis pas mal content du résultat, c'est mon chum JP qui a fait le vidéo, c'est lui aussi qui avait fait le vidéo précédent.


    Katy: Si tu pouvais jouer avec un musicien québécois de ton choix, n’importe lequel, mort ou vivant, tu choisirais qui?

    Alex: Un musicien québécois de mon choix.. (silence) Câline, je sais pas pentoute.. (pause) Eu.. Mettons jouer avec Martyr, tiens, Martyr c’est un des groupes locaux que je connais depuis le plus longtemps, c'est des musiciens.. whoa! (rire) Des musiciens talentueux. Daniel Mongrain, c't'un tireux, c'est pas mal le meilleur guitariste au Québec, tous styles confondus. Dans mon livre à moi, sans offenser personne!



    Katy: Comment sont les foules Québécoises comparé aux foules ailleurs dans le monde?

    Alex: C'est sur, j'ai un petit penchant pour tout ce qui vient du Québec. Je trippe tout le temps à jouer au Québec, que ce soit en région ou à la maison à Montréal. J'sais pas pourquoi, mais quand on jouent au States, il y a toujours plus de monde qui viennent aux shows. Ça a tout l'air que le monde des states trippent plus sur notre groupe. Ça veut pas dire qu'on va pas jouer au Québec, au contraire, on a une tournée canadienne qui s'en vient. Là on est aux States, et on retourne à Montréal dans une semaine, pis ça va être mon show préféré de la tournée. Juste parce qu'on va être à la maison, y va y avoir des chums, je vais pouvoir parler en français, un paquet de détails de même! (rires) J'suis vraiment fier de notre scène, je suis vraiment fier d'où est-ce qu'on vient . Pis on passe la moitié de l'année dans nos valises, que se soit aux States ou en Europe, et quand on a l'opportunité de jouer à la maison, on en profite et on s'amuse au max.

    Katy: De ton souvenir, quelle a été la meilleure foule que tu ait connu?

    Alex: Les endroits ou ça pogne le plus, je dirais, New York, Ohio.. Toute la côte est des États-Unisen fait, même les BC je te dirais, c'est vraiment malade pour nous autres. Mais des shows où je me suis le plus amusé ça serait la Virginie. À Cleveland aussi, j'adore Cleveland. Peut-être pas la ville là, mais la scène.

    Katy: Finalement, qu’est-ce qui s’en vient pour Despised Icon après la tournée Nord-américaine?

    Alex: Là c'est ça, on finit la tournée là en ce moment. En juillet on prends ça off, ça fait du bien des vacances aussi! On fait juste le show à Quévillion, pis on tourne le deuxième vidéo pour notre nouvel album. En août, on retourne en tournée aux States, on va faire le tour des trous (rire), pour faire promener le nom de notre groupe le plus possible partout. Après comme je te disais on va faire tournée canadienne, tournée Européenne, pis c'est a peu près ça!

    Katy: Merci Alex, et au nom de MetalUniverse, bonne St-Jean à vous tous!
    Partager cette entrevue
    Informations
    Despised Icon
    Entrevue avec Alexandre Erian.
    Posté par
    Katy Maloney
    le 24 juin 2007
    Despised Icon
    Début: 2002
    Pays: Canada
    Style: Death Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: Visiter
    Despised Icon a été créé en janvier 2002 à Montréal et ils oeuvrent dans un style death/metalcore. Il est constitué d'anciens membres de Neuraxis, In Dying Days et Heaven's Cry. "Consumed...
    Dernière critique
    Despised Icon
    The Ills Of Modern Man (2007)
    9/10
    Il semble évident que la formation de metal extrême montréalaise Despised Icon a décidé de combiner tous les éléments vocaux et musicaux lors de la sortie de ce troisième opus, "The Ills Of...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Spectacles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2015) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau