Recherche MU :
Groupes: 1310
Critiques CD: 2489
Nouvelles: 4141
Entrevues: 129
  • Helloween
    Entrevue avec le guitariste et membre fondateur Michael Weikath

    En marge du lancement du nouvel album d’Helloween, sobrement intitulé Helloween, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Michael Weikath, guitariste et membre fondateur du groupe.

    MU : Lorsque vous avez lancé la chanson Pumpkin United et que vous avez débuté la tournée, est que vos pensiez que les fans allaient répondre comme ils l’on fait?

    MW : Nous n’étions pas certains, mais les choses ont déboulé très rapidement. La réponse était incroyable et ça n’a pas cessé de croitre! Les grosses salles et les gros festivals ont été le sommet et c’est le genre de réponse que nous avons pu obtenir parce que nous avions décidé de faire quelque chose comme ça. Nous avons eu des spectacles lors desquels des gens dans les 4-5 premières rangées pleuraient, c’était très impressionnant! Nous ne pensions pas que ça aurait de telles proportions, malgré ce que nous avions vécu par le passé. Ça a pris des proportions bibliques. J’utilise biblique dans le sens positif du terme, évidemment. Par la suite, il ne nous restait qu’à bien jouer pour le public.

    MU : Qu’est-ce que l’ajout de Michael Kiske and Kai Hansen apporte au groupe?

    MW : C’est la meilleure combinaison possible, car ils ont d’excellentes habiletés. Avec eux, c’est difficile de voir ce qui pourrait être mieux fait pour un groupe. Ça nous a également permis de faire un nouvel album pour lequel nous sommes incroyablement fiers pour lequel les gens pourront l’écouter et le porter à leur cœur.

    MU : Est-ce que la date de sortie a une importance pour cet album?

    MW : Par le passé, j’ai toujours voulu lancer un album l’été ou au début de l’année, car c’est le moment où les gens sortent et en profite le plus, contrairement à l’hiver. Finalement, ce sera cet album qui sera mon album d’été de rêve, celui que j’ai toujours voulu. Je me souviens de plusieurs artistes qui sortaient très tôt dans l’année et dont les gens ont pu apprécier toute l’année. Je suis donc heureux que notre album ne sorte pas en fin d’année ou vers Noël.

    MU : Quel a été l’impact de Michael Kiske and Kai Hansen sur le processus d’écriture du nouvel album?

    MW : Il n’y a pas réellement eu d’impact. C’est surtout que tous ont fait de l’excellent travail et ont écrit des morceaux du mieux qu’ils pouvaient. Par la suite, nous avons eu une rencontre lors de laquelle nous avons comparé les démos et tout était déjà en place. À ce moment Skyfall n’existait pas, car elle a été composée uniquement à la fin de la préproduction. Il y a eu des collaborations pour certains morceaux, même si la majorité était fait chacun de son côté. Nous sommes très fiers du résultat.

    MU : Que pouvez-vous dire sur l’évolution de la méthode d’enregistrement des albums?

    MW : Les choses ont beaucoup changé depuis le temps. Maintenant, nous sommes en mesure d’avoir de petits studios de 10 000 $ dans un Macintosh contrairement à l’époque où il fallait avoir un producteur et son studio où nous n’étions pas en mesure de comprendre comment fonctionnaient les équipements. Nous étions ébahis par tout ce qui était nécessaire et que nous ne comprenions pas. Aujourd’hui, il est possible de tout faire avec un simple ordinateur, mais il est possible de facilement détruire beaucoup de travail très rapidement.

    MU : Pourquoi avoir décidé d’appeler le nouvel album Helloween, d’autant plus que c’est le même titre que votre premier E.P.

    MW : Nous avions le titre Pupmkin United pour la tournée et c’était contractuel. Comme les choses allaient bien, que personne ne voulait tuer personne, nous nous sommes dit que nous pouvions utiliser le titre Helloween, mais conserver Pumpkin United comme titre de tournée. Nous, les 7 gars, sommes Helloween. Nous avons évoqué plusieurs noms, plusieurs étant des titres de pistes de l’album. Un jour, Sacha [Gerstner] a dit « Je ne sais pas… Nous sommes un groupe, nous sommes unis et, peu importe ce qui arrive, nous le resterons. Pourquoi ne pas faire un acte de foi et appeler l’album Helloween? » J’ai aimé cette idée et c’est le titre que nous avons retenu. Je crois que c’était non seulement vrai, mais également la chose la plus intelligente à faire.

    MU : J’en comprends que la formation actuelle est là pour rester?

    MW : Nous espérons pouvoir continuer le plus longtemps possible. C’est une très belle opportunité et comme j’ai parlé plus tôt de proportions bibliques, nous ne serions pas très intelligents de ne pas faire en sorte que ça fonctionne le plus longtemps possible pour le bien de la musique. Il y a plusieurs excellents groupes actuellement et nous voulons en être un également.

    MU : Comment on se sent dans un groupe de 7 musiciens? Est-ce que c’est plus difficile?

    MW : Non… Nous ne sentons pas que nous sommes 7 et c’est ce qui me surprend le plus. Nous nous connaissons bien et je crois que c’est une des raisons pour laquelle ça fonctionne. Nous sommes aussi comme une famille. C’est difficile à expliquer. Je ne pensais pas que d’être 7 serait plaisant ou faisable, mais nous n’avons pas cette impression finalement.

    MU : Lorsque vous avez fondé Helloween, pensiez-vous que vous seriez rendu où vous êtes aujourd’hui?

    MW : Nous l’espérions et nous avons travaillé très fort pour y parvenir. Nous pratiquions tous les jours sauf les dimanches où ils nous arrivaient de nous rencontrer pour nous souler (rires). C’est évidemment qu’après un certain temps l’objectif était de se démarquer et d’obtenir un contrat de disque, ce qui était l’objectif ultime. Nous étions presque « s’il vous plait! Donnez-nous un contrat de disque! », nous écoutions les vieux albums d’Iron Maiden et nous nous disions que nous aussi nous étions capables de jouer de la bonne guitare, mais personne ne voulait nous donner de contrat! Nous en méritions un et savions que nous devions persévérer.

    MU : Si l'on regarde tout le chemin parcouru par Helloween, est-ce qu’il y a quelque chose que vous feriez différemment?

    MW : Oui, mais c’est difficile à dire. Aujourd’hui, ce qui fait en sorte que nous sommes capables de faire tout ce que nous faisons est que nous avons un bon management. À l’époque, il n’y avait personne pour se soucier de comment les gars se sentaient, même si nous avions un bon management. Parfois, à l’époque, les choses pouvaient aller mal et nous ne pouvions pas détecter un problème qui aurait pu être réglé. Nous étions principalement laissés à nous même avec nos problèmes et sans personne pour nous accompagner à surmonter les problèmes. Malheureusement, il n’y avait pas de « scorpion book » permettant de savoir comment entretenir un groupe. Il y a évidemment des choses qui auraient pu être faites différemment… Nous aurions pu continuer, mais vous connaissez le reste de l’histoire.

    MU : De quoi êtes-vous le plus fier concernant Helloween?

    MW : À peu près tout en fait! Nous avons atteint de nombreux objectifs qui pouvaient l’être et c’est quelque que nous pouvons être fier. Et je dis cela sans être arrogant, car les choses peuvent toujours tourner différemment que ce que nous avions prévu. Dans un claquement de doigts, les choses peuvent changer drastiquement. Nous sommes conscients que les choses vont bien pour nous et il faut faire attention.

    MU : En terminant, voudriez-vous dire quelques mots à vos fans à Québec?

    MW : Bien sûr! Comme vous le savez, Québec a toujours été une ville particulière pour nous et nous y avons vécu de belles expériences. Nous y avons un lien très fort, particulièrement lorsque nous ne savions pas si nous allions être appréciés. Nous y avons toujours été bien reçus et la réponse du public est toujours excellente.

     

    Notre compte-rendu et photos du 18 septembre 2018 à Montréal : 

     http://metaluniverse.net/compterendu/categories.php?cat_id=6154

    Facebook : https://www.facebook.com/helloweenofficial

    Site Internet : https://www.helloween.org/

    Partager cette entrevue
    Informations
    Helloween
    Entrevue avec le guitariste et membre fondateur Michael Weikath
    Jonathan Gamache
    Post et traduit par
    Jonathan Gamache
    le 12 Juin 2021
    Helloween
    Dbut: 1979
    Pays: Allemagne
    Style: Power Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: ...
    1979 - 1983: L'histoire d'Helloween a commenc en 1979. Deux guitaristes du nom de Hansen et Piet Sielck taient dans un groupe qui s'appellait Gentry. Gentry a chang souvent de membres au...
    Dernire critique
    Helloween
    Straight Out Of Hell (2013)
    8/10
    Nous sommes en 2013, le power metal se fait malmener de tous les cts. Certaines formations ont quitt leur poste pour s'allier au monde du progressif, d'autres ont dcid de rendre les...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Spectacles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
    >>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau