Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Jinjer
Principius
I Prevail
IHSAHN
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2486
Nouvelles: 27666
Entrevues: 122
  • Jinjer
    Entrevue avec la chanteuse Tatiana Shmaylyuk

    Entrevue avec Tatiana Shmaylyuk de Jinjer par Dani Rod pour MetalUniverse.net.

    MU : On sait que tu n’es pas une gamer, mais on a entendu dire que tu allais prêter ta voix à un jeu vidéo. Peux-tu nous en parler un peu?

    C'était cet été, quand j'étais en Californie. Quelqu'un a contacté notre manager pour nous en parler, il m’a envoyé un email pour savoir ce que j’en pensais, puis j’ai embarqué tout de suite, car à cause de la pandémie, j’étais moins occupée. Ils m’ont envoyé la chanson et j’ai adoré! J’ai essayé d’enregistrer quelques idées et j’ai trippé encore plus! J’ai envoyé mes enregistrements et ils ont bien aimé le résultat. Je n’ai pas encore joué au jeu, car effectivement, je ne suis pas une gamer. Je suis nulle, je ne suis même pas capable de jouer Tetris haha! Je ne connais pas la date exacte de sortie, mais ça s’appelle Metal: Hellsinger.

    (Crédit photo : Dani Rod, Above the Sky Studios)

    MU : Maintenant, peux-tu nous parler un peu de ton parcours musical? On sait déjà que tu trippes sur Bob Marley et The Offspring. Alors, comment est-ce que tu as développé le goût pour la musique plus extrême?

    Quand j’avais environ 9 ans, tout a commencé avec le punk rock et le rock de la Russie que mon frère écoutait. Je me considérais comme une vraie “punkgirl”, haha! Je m’habillais dans ce style avec mes jeans tout déchirés, avec des lunettes de soleil. J'étais vraiment une “freak”, haha! Ensuite je suis passée par le grunge, le nu métal, le métal alternatif, le rapcore, le hardcore, puis finalement je suis tombée dans le métal.

    MU : Au sujet de ton look, tu es bien connue pour tes tattoos toujours mis en évidence. Peux-tu nous parler de ton premier tattoo et de ton dernier?

    Je pense que j’ai fait mon premier tattoo sur moi-même. Mes parents m’ont donné pour ma fête mon premier “tattoo gun” avec tous les outils. J’ai mis mon premier sur ma jambe, ensuite j’ai fait des tattoos pour mes amis. Pas la meilleure qualité, mais on les aime, je ne les effacerais jamais! En fait, il n’y a pas de grosse signification pour chacun de mes tattoos, j’aime simplement le look. Mon attitude envers mes tattoos n’est pas très sérieuse. Je les fais et c’est tout. Peut-être que je pourrais regretter, mais ce n’est pas grave, on continue! Mon dernier tattoo, par contre, c’est un peu plus personnel, je l’ai mis sur mon poignet, mais ça ne me dérange pas que les gens le voient.

    MU : Jinjer a déjà plusieurs vidéos exceptionnelles. Est-ce qu’il y en a une en particulier qui te vient en tête comme la plus mémorable?

    Je dirais “Perennial”. Je me souviendrai toute ma vie de celle-là, car j’ai adoré l’endroit, c'était très beau. On était à Kiev pendant l’hiver, la neige était juste parfaite ce jour-là, puis la maison de campagne où on a tourné était très ancienne et magnifique, vraiment belle comme un musée! Je dansais sur la neige, tout était parfait! Il faisait très froid et c'était long, mais j’ai adoré! Sinon, la dernière vidéo qu’on a faite, pour la chanson “Prophecy”, pour moi, c'était le plus amusant! Ça a été rapide et facile à faire. C'était simplement un gros party chaleureux, tous nos amis sont venus.

    MU : Vous allez sortir un album au mois de novembre “Alive In Melbourne”. Quels sont tes meilleurs souvenirs de ce concert et de ta première visite en Australie?

    Le spectacle était génial! Pas de quoi se plaindre de ce côté! Mais ce qui m’a vraiment marquée, c'est la visite qu’on a faite dans un refuge pour animaux. J’ai caressé plein de koalas! C'était le top! On a joué avec des kangourous, aussi. On essayait de leur donner à manger, c'était vraiment drôle! Jamais dans ma vie je n'avais été si proche de la nature et de la vie sauvage.

    MU : Quand on fait des spectacles live, il peut arriver que les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu...Dans ta carrière, quels ont été tes moments les plus gênants?

    Il y en a un bon nombre, haha! D’abord, j'ai déjà oublié d'allumer mon système sans fil. J’ai chanté la moitié d’une chanson sans m'écouter du tout du tout! Notre technicien est venu sur scène pour l’allumer, mais ça n’a fait que déranger ma performance, alors je lui ai crié de s’en aller, puis je l’ai fait moi-même. J'étais tellement confuse, ça a été l’enfer! Une autre fois, j’ai failli tomber, car la caisse sur laquelle je saute souvent pour chanter était vide, alors elle n’était pas très stable. Aussi, je ne suis pas très bonne avec les noms de certains pays, alors ça m’arrive de me tromper quand je m’adresse à la foule. Ça me fait tellement de peine. Désolée, tout le monde!

    MU : On a entendu dire que tu ne faisais pas d’échauffements vocaux. Ça doit être fatigant et plus risqué en tournée. Est-ce que tu as des habitudes pour garder ta voix en santé pendant tes tournées? As-tu déjà eu des problèmes?

    La seule habitude que j’ai, c’est de rester en bonne santé. Si tu tombes malade, je pense qu'il n’y a aucun exercice qui va pouvoir te sauver. Dès que tu as une toux, une fièvre, un rhume, ça devient très difficile de chanter. Ça m’est déjà arrivé, de tomber malade, et je ne veux pas que ça arrive à nouveau! J’essaie de toujours me garder au chaud, de ne jamais prendre de risque. Même après avoir fini un spectacle, je garde ça en tête, spécialement pendant l’hiver. Je fais vite pour entrer dans l’autobus ou dans n’importe quelle place bien chauffée. Aussi, je traîne toujours sur moi des vitamines et des pastilles pour le mal de gorge.

    MU : Quels sont tes meilleurs souvenirs dans la ville de Montréal?

    Au nombre de spectacles qu’on fait, c’est difficile de se souvenir précisément des villes, haha! Mais le Heavy Montreal, c'était super! Je me rappelle qu’il y avait un orage vraiment fort qui a commencé à la moitié de notre spectacle. Ils ont annoncé la fermeture de toutes les scènes et on a dû arrêter de jouer. Mais après 15 minutes, on a eu la chance de finir notre set! Pendant la journée, on a rencontré tellement de musiciens, des gens qui jouent dans des groupes qu’on aime. On buvait des bières une après l’autre! Toute la journée était super.

    (Crédit photo: François Morisset)

    Critiques/photos des spectacles de Jinjer à Montréal sur MU :
    6 Octobre 2019 : ICI 
    10 Avril 2018  : ICI 

     

    MU : Est-ce que tu rêves de collaborer avec quelqu'un en particulier?

    Tu sais, c’est bizarre un peu, mais je n’ai pas envie de collaborer avec qui que ce soit. Peut-être juste pour le plaisir avec des amis. Je n’ai jamais vraiment aimé ça et je ne comprends pas pourquoi les gens le font autant. Pour moi, ma musique, c'est quelque chose de très personnel, c’est vraiment un espace à moi. Je préfère garder ça comme ça.

    MU : Du côté un peu plus personnel, on est curieux de savoir qui tu es quand tu n’es pas sur scène. Qu’est-ce que tu aimes faire dans tes temps libres? Regardes-tu la télé comme tout le monde?

    J’ai toujours été une grande fan de l’émission “Friends”, ce sera toujours ma préférée, j’adore! Je regarde de temps en temps “Desperate Housewives”, haha! Je sais, je sais, ça a l’air un peu quétaine et on ne s’attend pas à ce que ce soit bon, mais tu n’imagines pas à quel point ça devient intéressant! Puis je suis très passionnée quand je regarde la télé, comme : “Oh my god! Elle n’a pas fait ça pour vrai!? Qu’est-ce qui va se passer?”. Je deviens facilement impliquée dans ces histoires et leurs personnages. On dirait que c’est une émission seulement pour les “midlife wives”, mais non, je te jure, c’est bon! Aussi, quand j'étais en Californie, j’ai passé beaucoup de temps sur l’entretien des aquariums. J’aime placer les choses, c’est un peu comme du design d’intérieur, mais dans un décor aquatique. Aussi, je me suis acheté ma première caméra. J’ai bien fait mes recherches sur YouTube et regardé plein de vidéos sur ce sujet, puis c’est quelque chose que je commence à aimer beaucoup.

    Pour commander ALIVE IN MELBOURNE :

    https://smarturl.it/AliveInMelbourne2020
    https://smarturl.it/AliveInMelbourne-NPR

    JINJER - ALIVE IN MELBOURNE (Complet) :

    https://www.facebook.com/JinjerOfficial



    Partager cette entrevue
    Informations
    Jinjer
    Entrevue avec la chanteuse Tatiana Shmaylyuk
    Post et traduit par
    Dani Rod
    le 18 Octobre 2020
    Nouvelles connexes
    Spectacles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
    >>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau