Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
Seven Kingdoms
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2454
Nouvelles: 27667
Entrevues: 111
  • Lamb of God
    Entrevue avec Mark Morton

    Le 16 mars 2019, Jonathan Gamache de MetalUniverse.net a eu la chance de s’entretenir avec Mark Morton (Lamb of God) alors que ce dernier était en tournée avec Light The Torch.

    MU : Il y a quelques semaines, vous avez lancé votre premier album solo qui s’appelle « Anesthetic ». Comment avez-vous choisi ce nom?

    MM : Je pense qu’il y a 2 parties à ça. Premièrement, je trouvais que c’était cool comme nom d’album. Il fallait que le nom passe ce test et, selon moi, ce nom a réussi. Il y a aussi une sorte de concept philosophique, j’imagine. Pour moi, écrire, jouer, créer et enregistrer de la musique a toujours été quelque chose qui me permet, en quelque sorte, de guérir. C’est thérapeutique pour moi. Dans des périodes plus difficiles, ça m’aide. Tu sais, « Anesthetic » c’est quelque chose qui endort la douleur, endort les sens et, parfois, la musique et le fait de créer de la musique permet ce genre de soulagement pour moi.

    MU : Comment les différents artistes invités ont influencé le processus d’écriture de l’album?

    MM : Ça dépend des chansons. Musicalement, j’ai écrit toutes les chansons, toutes les mélodies. Mike Inez a participé sur l’écriture des mélodies sur une chanson ou 2, mais tous les artistes ont mis leur touche personnelle aux chansons puisqu’ils ont tous leur propre style. J’ai apporté tellement d’invités sur l’album, mais j’ai principalement écrit avec mon producteur Josh Wilbur Relativement aux paroles, ça varie beaucoup selon les morceaux. Pour Cross Off, par exemple, j’ai écrit les paroles avec Chester tout comme la mélodie. Pour Save Defiance, j’ai envoyé à Myles Kennedy la partie instrumentale et il a écrit les paroles et la mélodie vocale. Randy et Allissa ont écrit leurs propres paroles sur The Truth Is Dead. Pour la chanson The Never, qui est chantée par Chuck Billy, je l’ai écrite avec Jake Oni. Mark Lanegan a écrit ses propres paroles, tandis que j’ai écrit les paroles de Blur qui est chantée par Mark Morales. Ça dépend. Dans certains cas, c’était de la collaboration.

    MU : Quel artiste êtes-vous le plus fier d’avoir sur l’album?

    MM : Je n’aime pas viser une personne en particulier, car il y a tellement d’artiste de valeur sur l’album. Chaque chanson a sa propre histoire et son propre caractère. Tous les artistes de cet album, les batteurs, les bassistes, chanteurs, équipe de production, tout le monde qui a participé a été tellement généreux et créatif. Il y a quand même certaines personnes qui sortent du lot. Évidemment, Chester est vraiment spécial considérant ce qui s’est passé. Ça met toute cette expérience dans un contexte différent pour moi, dans une perspective différente. Pour moi, c’est très spécial et je suis reconnaissant d’avoir eu la chance de connaitre Chester et de faire de la musique avec lui. C’est un moment spécial dans ma vie et dans ma carrière musicale, c’est évident. La chanson que j’ai écrite avec Mark Lanegan est l’une de mes préférées puisque je suis un fan de son travail, alors j’étais très excité de pouvoir travailler et créer avec quelqu’un que suis fan. J’ai grandi avec Chuck Billy et Testament, j’ai fait la file plusieurs fois, mon billet en main, pour les voir jouer. Chuck et moi sommes devenus des amis au fil du temps et c’est la première fois que j’ai l’occasion de travailler avec lui. Nous avons été en tournées ensemble plusieurs fois, nous sommes sortis plusieurs fois ensemble, mais c’est la première chanson que nous avons créée ensemble. C’est cool d’avoir pu faire ça. Toutes les chansons ont été créées de manière différente et je suis choyé d’avoir pu travailler avec autant de personnes merveilleuses.

    MU : Un fan veut savoir : Depuis combien de temps est-ce que vous réfléchissiez à ce projet et combien de temps avez-vous travaillé dessus?

    MM : J’écris de la musique depuis assez longtemps en fait avant même d’avoir l’idée d’en faire un album. J’écris de la musique, peu importe ce qui me vient en tête. Pendant le processus d’écriture des derniers albums de Lamb of God, j’écrivais des chansons qui ne pourraient pas être utilisées pour Lamb of God puisqu’elles étaient plus rock que metal. Je croyais quand même que ces chansons méritaient d’être développées, qu’elles avaient une certaine valeur. J’avais du plaisir avec ces chansons et c’est ce qui a débuté le projet. L’idée générale de créer Anesthetic, est, en quelque sorte, venue de moi, Jake Oni et Josh Wilbur il y a environ 3 ans.

    MU : Quelles sont vos principales sources d’inspiration dans votre processus créatif?

    MM : Au niveau des paroles, c’est mon expérience personnelle. C’est juste des choses que j’ai vécu à divers moments de ma vie. Presque tout ce que j’écris à un lien avec ma vie ou m’est directement arrivé à un moment ou à un autre dans ma vie de tous les jours. Musicalement parlant, ça dépend ce que j’écoute. Mais pas toujours. J’écoute beaucoup de rap et de hip-hop et je pense que ça influence ma façon de jouer beaucoup, même si ce n’est pas nécessairement évident. C’est surtout dans le groove et c’est pour ça que j’aime le rap, le blues, le classic rock, le blues rock…

    MU : Est-ce que tu as l’impression d’être l’équivalent d’un nouveau venu avec ce projet et de travailler sans Lamb of God?

    MM : En fait… Je comprends ce que tu veux dire… Je ne me sens pas comme un nouveau venu. (rires) J’ai 46 ans et j’ai fait de la tournée pendant les 20 dernières années, alors je ne peux pas me considérer comme un nouveau venu. Par contre, c’est un nouveau projet et c’est nouveau stylistiquement. Pas pour moi, car j’ai toujours fait ça, mais ce qui est nouveau pour moi c’est de publiquement faire paraitre de la musique et d’avoir la chance que les gens l’entende et y répondent directement et à quelque chose qui n’est pas du trash metal. Et je suis ravi de la réponse des gens! Ils semblent aimer l’album et, tu sais, des gens comme toi parlent de l’album et écrivent à son sujet. Commercialement, l’album a très bien fait et la chanson avec Chester joue à la radio. Les gens répondent très positivement. Tout ce que je fais c’est écrire de la musique. Après ça, ça devient quelque chose de complètement différent de regarder ce qui ce passe.

    MU : Tu es présentement dans une courte tournée de 10 dates avec Light The Torch. Quels sont les projets après cette tournée?

    MM : Lamb of God! Retour à Lamb of God. Je termine la tournée sur la côte Ouest, je retourne à la maison pour une semaine puis je retourne en studio avec Lamb of God pour écrire et compléter la préproduction du prochain album. Peu de temps après, Lamb of God sera en tournée en Amérique du nord, dans une tournée évidemment plus grosse, en ouverture de Slayer. Et après, nous serons en Europe pour des festivals. L’année sera chargée!

    MU : Une autre question d’un fan : Quel est le secret de ta barbe.

    MM : Ne pas la raser! (rires)

    MU : Peux-tu me dire quelque chose que tu n’a jamais dit dans une entrevue?

    MM : (silence) … Est-ce que je peux te dire quelque chose que je n’ai jamais auparavant? Je ne suis pas certain que je puisse! (rires) Peux-tu me poser une question qui ne m’a jamais été posée avant? (rires) Je suis terrifié par les serpents! Terrifié! (rires) Je ne pense pas avoir déjà parlé de ça dans une entrevue. Ce n’est pas très intéressant, mais c’est vrai! (rires)

    MU : Tu as fait beaucoup de tournées dans le passé et, on l’espère, tu en feras encore beaucoup dans le futur. Quels sont les endroits où tu préfères jouer?

    MM : Hum… Voyons voir… (silence). L’endroit où je préfère jouer c’est le National à Richmond en Virginie. Cette salle est parfaite pour des spectacles bruyants, tant rock que metal. Je crois que la capacité est d’environ 1 500 personnes et c’est un théâtre donc le son est excellent et la scène est profonde. Il y a aussi le fait que c’est à la maison. C’est à environ 10 minutes de chez moi et, lorsque nous y jouons, c’est toujours sold out avec une foule de gens de notre ville. C’est un sentiment extraordinaire de voir une foule de notre ville pour nos spectacles. Le National à Richmond en Virginie est vraiment mon endroit préféré. Ce n’est rien contre les autres endroits par contre, mais il y a quelque chose de spécial lorsque Lamb of God y joue. En fait, on n’y joue pas très souvent honnêtement. Nous y allons environ aux 3-4 ans. Par exemple, on est beaucoup plus souvent à Montréal qu’à Richmond. Donc lorsqu’on joue à la maison, c’est très spécial et j’ai toujours adoré.

    MU : Et est-ce qu’il y a un endroit ou un festival que tu n’as pas fait et que tu aimerais faire?

    MM : Je ne suis pas en mesure de penser à un festival qu’on n’a jamais fait. Peux-tu? (rires) Je suis certain qu’il y en a par contre. Je ne vais pas souvent dans les festivals non plus, alors c’est difficile à dire. Probablement que vos lecteurs pourront en nommer plusieurs, mais, actuellement, je ne peux pas répondre, malheureusement.

    MU : Dernière question : veux-tu dire quelque chose à tes fans du Québec?

    MM : Juste merci pour le support au fil des ans. Je suis venu ici souvent avec Lamb et je suis maintenant ici pour mon projet solo et j’ai très hâte pour mon spectacle ce soir. J’apprécie beaucoup de support de vos lecteurs!

    MU : Merci beaucoup Mark!

    MM : Au plaisir!

    Pour commander : https://markmorton.lnk.to/anesthetic

     

     

    Partager cette entrevue
    Informations
    Lamb of God
    Entrevue avec Mark Morton
    Jonathan Gamache
    Post et traduit par
    Jonathan Gamache
    le 16 Mars 2019
    Lamb Of God
    Dbut: 1999
    Pays: tats-Unis
    Style: Thrash Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: Visiter
    Les origines du groupe amricain de metalcore Lamb Of God ont t implant en 1990 lors de la rencontre entre Mark Morton, Chris Adler et John Campbell l'Universit. Le trio a commenc ...
    Dernire critique
    Lamb of God
    Sacrament (2006)
    9/10
    Walk with me in Hell . Ce nom n'est pas seulement celui de la premire pice de 'Sacrament'', 4me album des Amricains de Lamb of God, c'est aussi sa meilleure dfinition. Ds le...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Spectacles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
    >>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau