Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2423
Nouvelles: 27667
Entrevues: 107
  • Warning Sign
    Entrevue avec le chanteur et guitariste Maxim Beaulieu (Première Partie)

    l y a quelque temps, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Maxim Beaulieu, chanteur et guitariste du groupe de Québec Warning Sign. Voici la première partie de cette entrevue de 45 minutes.




    (Crédit photo : Geneviève Hamel - http://ghphotosound.com/)



    MU : Bonjour Maxim, je te remercie de ta disponibilité 


    MB : C’est un plaisir !


    MU : Pour les gens qui ne connaissent pas Warning Sign, comment décrirais-tu le groupe?

    MB : C'est drôle parce que je dis tout le temps que c'est stigmatisant un peu de mettre une étiquette. Je pourrais dire qu'on est un band de power trash pseudo core, mais non. On fait du heavy metal! C'est sûr qu'il y a des petites touches un peu trash américain et des petites influences de power métal européen également, mais je pense qu'à la base si tu veux écouter du bon heavy métal à la sauce un peu classique, c'est description que j'aime nous donner. Quand on rentre trop dans les détails et qu'en met trop d'adjectifs, on se perd là-dedans et ça nous met dans une situation où les gens vont peut-être choisir de ne pas nous écouter juste parce que la description ne correspond pas à ce qu'ils auraient aimé. On fait du heavy metal et c'est comme ça que j'aime nous décrire.


    MU : D’où provient le nom du groupe et d’où est venue l’idée de votre logo ?

    MB : Nous avons eu beaucoup de misère à trouver un nom de groupe. Sincèrement, c’était difficile de trouver quelque chose qui, premièrement, n’était pas cliché et, deuxièmement, n’était pas déjà pris (rires). C’est difficile de trouver un nom original avec tous les milliards de groupes qui existent. En fait, c’est un melting-pot plusieurs affaires. Il y avait, entre autres, les paroles sur le premier EP. Elles sont à tendance apocalyptique. Ça parle de désastres à proportion bibliques, de conspiration d’élite globale et plein de trucs alarmants un peu, alors je trouvais que ça fittait d’appeler ça comme ça. Aussi, dans mon subconscient, et je me le suis fait rappeler plus tard, dans mon Saguenay natal, lorsque j’étais jeune, il y avait un groupe qui s’appelait comme ça également. Sur le fait que je ne m’en suis pas rappelé tout de suite, mais par après, il y a des gens qui me l’ont dit. Pour ce qui est du logo, c’est simple! C’est Guillaume Manuel qui a eu l’idée tout simplement. Guillaume, c’est notre artiste. C’est un peu comme notre cinquième membre. Ou notre sixième si on considère David qui nous produit. Guillaume est un artiste super super bon qui fait du graphisme pour Ubisoft et il est très fort dans ce qu’il fait. Je lui ai envoyé le nom du band et je lui ai donné des directives et des exemples de d’autres logos de groupes du même style pour lui montrer un peu dans quoi je voulais qu’il s’oriente. C’est ce qu’il m’a retourné et ça a collé! C’est vraiment lui. Ce n’est pas mon idée, ce n’est pas l’idée à Jérôme ni qui que ce soit d’autre. C’est uniquement Guillaume et je le félicite, car c’est parfait!



    MU : J’aimerais que tu me parles un peu de ton background musical.

    MB  Je suis un gars de rock et j’ai découvert ça quand je pense que j’avais six ou sept ans. La première fois que j’ai entendu Iron Maiden, c’est à ce moment que mes disques de Nathalie Simard et tout ce qui va avec à pris le bord et c’est à partir de ce moment que j’ai toujours voulu avoir une guitare. Il y avait toujours une vieille guitare sèche qui traînait dans le fond du garde-robe avec laquelle j’ai gratté et je m’amusais à me prendre pour une rockstar, mais je ne viens pas d’une famille musicale nécessairement. Ce boulot, je l’ai développé personnellement. Une fois que Seventh Son of a Seventh Son est entrée dans ma vie, j’ai harcelé mes parents longtemps pour finir par avoir une guitare. Ils ont fini par céder et du moment où ils m’en ont acheté une, je pense qu’ils n’ont jamais regretté, car je me suis investi vraiment là-dedans et je n’ai jamais vraiment arrêté. Je n’ai pas de formation en musique quelconque. Je n’ai pas étudié là-dedans et je n’ai pas suivi de cours à l'époque. Nécessairement, après un certain moment, j’ai senti le besoin de la faire parce que c’était moi qui me limitais plus que mon instrument. À un moment donné, quand tu es autodidacte, tu as fait le tour assez vite. Je dis assez vite, mais ça m’a quand même pris sept ans (rires)! Je n’ai pas de bagage académique ou quoi que ce soit là-dedans : j’ai appris sur le tas. Je voulais imiter mes idoles et mon objectif c’était de devenir aussi hot qu’Adrian Smith, mais pour les autres membres du groupe, il y a plus de formations académiques. Nous avons tous des influences différentes nous avons tout un bagage musical en termes de ce qu’on aime et ça nous rend unique. Je dis que je suis un gars de rock, mais ça ne change pas que mon deuxième band favori c’est U2. Il y a un paquet d’autres groupes qu’on écoute et ça nous rend hyper versatile.


    MU : J’aimerais que tu me parles un peu de la formation du groupe.

    MB : Ça fait longtemps! Aussi bizarre que ça puisse paraître notre premier EP est sorti il y a trois ans, mais les chansons ont été écrites il y a quand même un bon bout de temps. D’aussi loin que je puisse m’en rappeler, Jean-Michel et moi on a commencé à jouer de la musique ensemble autour de 2008. Je n’ai pas les dates exactes, mais ça doit faire au moins huit-neuf ans qu’on avait commencé à jouer de la musique ensemble. C’était juste pour la fun. En fait au départ on s’était réunis pour jammer des covers de Megadeth pour le fun de jouer de la musique parce qu’on avait le temps. Finalement, j’avais du matériel d’accumulé depuis un certain temps. J’avais même des chansons de composées au complet et j’ai proposé à Jean-Michel de les mettre dans notre répertoire de jam et de commencer à les faire comme ça. Ensuite, on s’est dit que ça serait cool de les enregistrer et c’est ce qu’on a fait. Le premier EP, c’est uniquement moi et lui. C’est comme ça que ça a commencé : juste deux gars qui jammaient ensemble pour le fun de jammer ensemble parce que quand tu trouves un drummer, tu veux le garder surtout que c’est assez rare. Quand tu en as un bon qui joue le même style que toi tu t’organises pour le garder. J’ai été chanceux d’en trouver un assez vite c’est juste ça : deux chums qui se sont dit que leur matériel était suffisamment bon pour être enregistré. Donc il m’a aidé à écrire le reste de ce qui allait devenir Wake The Dead qui est le premier EP que nous avons sorti. Encore aujourd’hui, c’est ça l’histoire de Warning Sign. C’est quatre chums qui font de la musique ensemble parce qu’ils aiment cela. Ce n’est pas plus compliqué que cela. Il n’y a pas eu d’audition à passer et il n’y a rien eu de formel. J’espère que ça va être comme cela encore longtemps!


    MU : Pour résumer le premier EP, Jean-Michel a fait la batterie et toi tout le reste?

    MB : C’est ça. J’ai fait guitare, basse et voix. Jean-Michel a fait la batterie et Olivier, qui est le frère de Jean-Michel et puisque je ne voulais pas jouer tous les solos sur le EP et pour éviter que ça ressemble au « Maxim Beaulieu show », je me suis dit que ça serait bon d’échanger des solos avec un autre guitariste. Olivier c’est un guitariste que j’admirais déjà énormément et je me suis dit qu’il faudrait que je trouve quelqu’un d’aussi bon que lui alors pourquoi pas le lui demander? Olivier a commencé par faire les solos sur les chansons et en plus il a composé la chanson Twisted qui se trouve sur le premier EP. Ça a été sa porte d’entrée pour lui permettre de faire de la musique avec nous.


    MU : À quel moment est arrivé Jérôme ?

    MB : Après notre premier EP et que ça a commencé à circuler en ligne, nous avons commencé à recevoir du feed-back de nos proches et de nos moins proches selon quoi le matériel était vraiment bon et que les gens aimaient vraiment ça! On se faisait dire qu’on pourrait peut-être faire du live avec ça. Veux, veux pas, tu ne travailles pas tout ce temps pour sortir quelque chose puis retourner dans ton sous-sol et ne rien faire avec. Olivier avait déjà fourni du matériel, donc lorsque je lui ai demandé ce fut rapide qu’il a dit « ben oui pourquoi pas ?». Jérôme, lui, c’est un très bon bassiste et également un très bon ami qui avait déjà fait de la musique ailleurs. Le trio Olivier, Jean-Michel et Jérôme faisait de la musique ensemble depuis plusieurs années, donc puisqu’ils avaient déjà travaillé ensemble sur d’autres projets et que forcément au lieu de courir pour avoir un bon bassiste et sachant que nous en avions un très bon proche avec qui on s’entend bien, c’était juste une formalité de demander à Jérôme. Il avait déjà exprimé son intérêt par le passé à travailler avec moi sur ce que je faisais. En plus, il avait le temps puisque l’autre groupe avec lequel il avait évolué à Québec était sur la glace. Il donc a sauté sur l’occasion.


    La suite de l'entrevue dans la prochaine partie...


    https://www.facebook.com/WarningSignMetal/

    https://warningsign.bandcamp.com/
    twitter.com/WarningSign666
    reverbnation.com/warningsign
    youtube.com/warningsignmetal



     

    Partager cette entrevue
    Informations
    Warning Sign
    Entrevue avec le chanteur et guitariste Maxim Beaulieu (Première Partie)
    Jonathan Gamache
    Posté par
    Jonathan Gamache
    le 02 Janvier 2018
    Traduit par
    Aucun
    Vidéo et montage par
    Aucun
    Dernière critique
    Warning Sign
    Left to the Sharks (2016)
    9/10
    Warning Sign est un groupe originaire de Québec... Non!! Non!! Ne part pas!! S`il te plaît, reste un peu! Quoi? Tu n`aimes pas le métal québecois?? Donne-moi une minute de ton temps, une...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Spectacles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau