Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2377
Nouvelles: 25920
Entrevues: 95
  • Forgotten Tales
    Entrevue avec la chanteuse Sonia Pineault.
    Sujet principal: Entrevue avec la chanteuse Sonia Pineault sur elle-même et Forgotten Tales

    Je voudrais dire merci à Sonia Pineault d'avoir pris le temps de répondre à mes questions malgré son horaire chargée en raison de l'enregistrement du deuxième album de Forgotten Tales, All The Sinners. Dans cette entrevue, vous allez connaître un peu plus sur elle et sur le phénomène québécois Forgotten Tales.


    MU: Vers quel âge avez-vous commencé à vous intéressez au monde de la musique et plus précisément, au power metal?

    Sonia: C'est vers l'âge de 15 ans que j'ai découvert le fascinant monde du hard-rock et du métal. Pour ce qui est du power métal, c'est beaucoup plus tard, car nous savons très bien que ce style ne joue pas dans les stations de radio du Québec, donc difficile d'y accéder. Alors, je dirais que ça fait environ 6 ans


    MU: Comment avez-vous vu l'arrivée de Forgotten Tales dans votre vie?

    Sonia: Ce fût une délivrance et je m'explique: À cette époque , j'étais depuis quelques temps sans projet musical concret car mon band, après avoir connu la tournée des bars et des festivals du Québec, s'est dissout. Nous nous sommes quittés d'un commun accord. J'étais désabusée de l'insdustrie musicale et de toutes leurs petites "clic". Mon frère m'a proposé de monter un hommage au power métal parce que lui c'est un vrai maniaque de ce style et en plus il connait presque tout sur ce sujet, alors j'ai acceptée tout bonnement. J'ai contactée deux de mes anciens musiciens et j'en ai recruté d'autres pour compléter la formation que vous connaissez maintenant. Nous avons pratiqué comme des fous et tout de suite j'ai eu la piqûre pour cette musique. Enfin, j'avais découvert un style qui nous permettait de nous surpasser et qui surtout ne nous censurait pas.


    MU: Pour ceux qui connaissent un peu moins le produit québécois, qui peuvent avoir certaines résistances, comment pourriez-vous décrire l'évolution de ce style au Québec et ce que Forgotten Tales apporte selon vous?

    Sonia: Je crois que maintenant ce style est beaucoup plus connu qu'autrefois. C'est grâce avant tout à toutes les personnes qui sont amateur de power métal comme toi, qui rendent cette musique plus accesible soit en créant des sites internet, en animant des émmisions de radio étudiantes ou communautaires, ou encore en écrivant dans les magasines spécialisés. C'est vrai que Forgotten Tales a été le premier band à faire un hommage à ce style donc a ralié les tripeux ensemble et aussi a donné le p'tit coup qui manquait peut-être à certains musiciens pour faire leur band de power. On a ouvert les yeux à des personnes qui ne connaissaient pas cette musique et qui maintenant aiment bien le power . Certains disent de nous que nous sommes leur source d'inspiration... Je trouve ça l'fun!


    MU: Le premier album, The Promise, est un véritable succès et transporte littéralement les amateurs dans un monde musical très puissant, avec le prochain album, et les autres qui vont suivre, allez-vous tenter une nouvelle voie ou garder le son qui vous a fait découvert? (Dans ce sens, je parle aussi de faire quelques expérimentations.)

    Sonia: Hum..Je dirais que notre son a évolué un peu. Nous avons davantage notre propre identité. Nous aimons beaucoup la musique de différents groupes, mais nous ne voulons en aucun cas être une copie d’un autre. C'est toujours du power métal, mais à la Forgotten tales.


    MU: J'ai pu voir que votre album préféré est Awakening the World de Lost Horizons, est-ce que votre choix est encore le même, ou vous avez fait des découvertes dernièrement qui auraient fait changer ce choix?

    Sonia: J'aime beaucoup de band et je trouve ça difficile de nommer des noms. Il y a Avantasia, Luca Turilli, Rhapsody, les vieux albums de Stratovarius et pleins d'autres.

    MU: En dehors du metal, quels sont vos groupes ou artistes préférés?

    Sonia: Shade, Toto, Journey et beaucoup d'autres bands qui ont connu un succès monstre dans les années du hard-rock. J'en garde un bon souvenir, mais j'écoute rarement ces anciens succès.


    MU: Si vous seriez l'organisatrice d'un grand concert, quels groupes est-ce que prendriez, et pourquoi?

    Sonia: Rhapsody. Ils ne sont jamais venus ici à Québec. J'aimerais les voir "live " . Je trouve que Luca Turilli est un excellent compositeur et il me semble que ce serait merveilleux de pouvoir les rencontrer.


    MU: Avec qui voudriez-vous faire un duo un jour?

    Sonia: Ouf! La question. Je ne sais pas trop peut-être le chanteur d'Angra ou de Freedom Call.


    MU: On sait que le power metal n'est pas ce qu'il y a de plus visible au Québec, en plus avec des "concours" comme Star Académie. Pour vous, est-ce que des concepts comme Star Académie volent la scène des groupes et artistes déjà existants, sans oublier la propagande faite lors de ces événements. Du même coup, croyez-vous que la scène metal québécoise pourra enfin sortir de l'ombre un jour?

    Sonia: C'est sur que ce nouveau concept dérange beaucoup les artistes qui travaillent forts pour se faire une place au soleil. Mais c'est à long terme que les artistes établis seront gagnants. Je ne crois pas en la durabilité de ces nouveaux venus. Ils sont jetables, car à chaque année il en sort 3 ou 4 et c'est trop pour le petit Québec que nous avons. Mais, ce type de concours n'affecte nullement la scène métal. Pour certains, nous faisons parties d'une autre planète et c'est tant mieux. Notre musique est spécialisée et elle est pour un public averti. Je ne crois pas qu'un jour les radios se décideront à nous faire jouer et à promouvoir notre style. Mais ce qui fait la beauté du power c'est justement que nous soyons uniques! Rien ne nous ressemble!


    MU: Que pensez-vous de l'augmentation des femmes dans le monde du metal? Par exemple, l'expension de Nightwish qui se fait de plus en plus sentir, au Québec entre autre, de la controverse de Stratovarius qui pourraient avoir une chanteuse dorénavant ou encore, des groupes plus ou moins metal, comme Evancescence, qui pourraient faire passer les femmes comme seulement une mode. Il semble vraiment y avoir, du moins, une augmentation de la visibilité des femmes.

    Sonia: Je n'ai rien contre pourvu qu'elles utilisent leur talent et non leur corps pour promouvoir leur band. Je n'ai pas de respect pour une fille qui en donne plein la vue mais qui ne livre pas la marchandise sur un stage. Mais tant mieux si elles possèdent les deux! Je crois que les femmes apportent une touche spéciale au métal. Peut-être que certain diront que c'est un univers d'homme mais on s'en fou...Nous sommes capable autant qu'eux!


    MU: Selon vous, quel serait la plus grande force pour pouvoir percer dans le milieu au Québec?

    Sonia: Hum...L'originalité, une foi inébranlable, de la patience et ne jamais s'asseoir sur ses lauriers.


    MU: À quel endroit, pays ou festival, aimeriez-vous le plus participé avec le groupe, et pourquoi cet endroit?

    Sonia: Le festival Bang your head en Allemagne. C'est l'endroit idéal pour le power métal.


    MU: Ça peut sembler "cliché", mais si un génie apparaîtrait devant vous et que vous pourriez faire 3 voeux, quels seraient-ils?

    Sonia:
    1- Faire en sorte que les gens soient plus aimables entre eux, qu'ils s'entraident
    2-Avoir la chance de chanter avec mon band jusqu'à...60 ans et être en super forme physique et vocal.
    3-Jouer dans tout les pays du monde.


    MU: Finalement, quels sont vos projets futurs? (Au niveau de la famille, de la musique et personnel)

    Sonia: Nous sommes en train de terminer le second album qui se nommera "All The Sinners" et le lancement est prévu pour fin août/début septembre. Pour se qui est du futur on verra ...un jour à la fois.

    Pour ma part je veux me gâter et lire la collection complète des livres fantastiques "dragonlance". J'ai du retard aussi à rattrapper sur les films. Il y en plein que je n'ai pas vu.


    MU: Merci beaucoup à Sonia d'avoir donnée son temps pour aider à faire connaître davatange la femme, et le groupe.
    Partager cette entrevue
    Informations
    Forgotten Tales
    Entrevue avec la chanteuse Sonia Pineault.
    Marc Desgagné
    Posté par
    Marc Desgagné
    le 30 mars 2004
    Traduit par
    Aucun
    Forgotten Tales
    Début: 1999
    Pays: Canada
    Style: Power Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: Visiter
    La création de Forgotten Tales vient du manager du groupe René Pineault. Au début, il souhaitait rendre hommage aux groupes de power metal européens dans un concert et faire connaître ce...
    Dernière critique
    Forgotten Tales
    We Shall See the Light (2010)
    8.7/10
    Forgotten Tales s'amène en 2010 avec son 3 album intitulé ‘We Shall See the Light'. Les amateurs de Québec avaient eu l'occasion d'assister au lancement de celui-ci le 5 novembre passé à...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Spectacles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau