Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2360
Nouvelles: 25385
Entrevues: 95
  • Seyminhol
    Entrevue avec Kévin Kazek.
    Sujet principal: Entrevue avec Kévin Kazek de Seyminhol à propos de leur deuxième album, Septentrion's Walk.

    MU: Pourriez-vous introduire Seyminhol, et pourriez-vous présenter les membres du groupe à nos lecteurs?

    Kévin: Seyminhol existe depuis 1992, mais la formation s’est stabilisée en 2001 autour de Nicolas Pélissier et Julien Truttmann. Christophe Billon-laroute et moi-même sommes là depuis les débuts, depuis 13 ans… En 1993 nous avons sorti une première démo : « Poussière de Lune », un album complet en fait composé de 9 titres très orientés rock français. Puis, un MCD intitulé « Thunder In The Dark » a paru en 1996, suivi d’un second MCD « Indian Spirit » en 1999. Entre temps nous avons participé à la compilation « Metal Session vol 1 » sortie en 1998. En 2001, un troisième MCD, « Nordic Tales » a vu le jour et a réellement enclenché l’orientation Viking du groupe, commencée pourtant sur « Indian Spirit » avec le titre « Fury of the North ». Puis tout est allé plus vite, « Northern Recital » notre premier véritable album a été signé chez Brennus en 2002, la compilation « French Steel » sur laquelle figure un titre de Seyminhol en français (La 7ème croisade) a vu le jour et « Septentrion’s Walk » le dernier album en date a été enregistré. Il est disponible depuis le 18 avril 2005.
    Je ne pourrai pas te résumer dans le détail les changements de line-up que nous avons subis, car c’est très compliqué et très douloureux à rappeler, néanmoins je tiens à dire que chaque époque a permis au groupe d’évoluer, mais que celle que nous vivons est sans doute la plus bénéfique d’un point de vue créatif.



    MU: Qui a choisi le nom de ce nouvel album, "Septentrion's Walk", et pourquoi ?

    Kévin: C’est moi qui m’occupe d’écrire le concept, de trouver les titres des chansons et donc le titre de l’album. Il s’agissait de décliner le titre des trois dernières réalisations du groupe autour du Nord : Nordic, Northern et Septentrion sont trois termes qui évoquent ce nord mythique et merveilleux. Je voulais qu’il y ait un fil conducteur entre ces trois disques, et je souhaitais qu’on sache tout de suite de quoi il est question.



    MU: Certains vont découvrir Seyminhol avec ce nouveau disque, alors pourriez-vous nous faire un petit résumé de la première partie, "Northern Recital"?

    Kévin: C’est une histoire de conquêtes et de pillages, un choc entre deux civilisations. D’un côté, les hommes du nord, les Vikings, païens, navigateurs et aventuriers guidés par leur jeune chef Thorgis. De l’autre, les chrétiens incarnés par les religieux de l’abbaye de Lindisfarne en Ecosse, qui vont subir le joug des Scandinaves le 3 juin 793. Il y a tout d’abord un choc entre Saxons et Francs sur le continent. Ces derniers vont décapiter 4000 guerriers saxons, un peuple frère des Vikings, et c’est à partir de ce massacre que le rapport de force entre ces deux civilisations va commencer. Thorgis venge les Saxons morts à Verden en détruisant Lindisfarne, puis lorsqu’il revient chez lui au Jutland, il pousse le bon roi Godfred a soulever son peuple contre Charlemagne.



    MU: Pour suivre cette idée, pourriez-vous nous donner votre vision sur l'histoire que contient "Septentrion's Walk" ?

    Kévin: C’est la suite, le retour de Thorgis qui est accueilli par Godfred qui vient de succéder à Sigfred. Un banquet est organisé pour le héros de Lindisfarne, on s’amuse, on rit, et les deux hommes apprennent à se connaître. Godfred poussé par Thorgis décide de s’ériger en défenseur du nord contre les Francs. Il souhaite accaparer des richesses bien sûr, mais il veut aussi étendre sa domination, prouver au monde que le nord païen est puissant et que les liens du sang entre les peuples « Scandinaves » est fort. La deuxième et la dernière partie de l’album se déclinent autour des visées expansionnistes de Godfred, de la création d’une armée puissante, de la fortification de son pays, de l’attaque des alliées Francs et de la déclaration de guerre à Charlemagne.




    MU: Après un premier album concept, "Northern Recital", qu'elles ont été vos sources d'inspirations pour la composition et l'enregistrement de cette suite ?

    Kévin: Nous avons toujours utilisé des instruments traditionnels pour donner vie à nos morceaux. Les narrations et les bruitages contribuent à créer une atmosphère particulière très dramatique, avec une forte intensité émotionnelle. Les sources sont de vieux textes norrois, la langue scandinave de l’époque, et des tirades de certains scaldes, les poètes. L’histoire par ailleurs, le fait historique plus particulièrement est au centre du concept avec des dates authentiques des situations qui ont réellement existé. Quelques éléments ont été imaginés pour pouvoir donner forme au concept, mais la majeure partie des faits relatés dans Septentrion’s sont véridiques.



    MU: Quel message, ou sentiment, voulez-vous livrer à l'intérieur de votre musique ?

    Kévin: Nous cherchons à faire voyager les gens. Nous souhaitons leur donner envie d’en savoir plus sur les Vikings et leur culture. C’est une sorte de parcours initiatique, de communion avec l’environnement scandinave. Un peu comme un bon film, d’ailleurs l’intervention des narrateurs, l’utilisation des bruitages servent à créer une ambiance cinématographique.



    MU: Quel est votre morceau préféré sur ce disque ?

    Kévin: « Breath of Fate » est sans aucun doute le titre qui dégage le plus d’émotion. J’aime beaucoup les hurlements au début, cette narration irréelle qui épouse la musique et qui vient prendre l’auditeur. Les mélodies sont parfaites et le mélange des voix est plutôt réussi. C’est un premier coup d’essai, à renouveler je pense…



    MU: Est-ce que la composition des pièces et l'enregistrement se sont avérés plutôt complexes ?

    Kévin: Pour la composition, c’est surtout Nicolas qui s’est appliqué à créer de longues pièces épiques. Il a travaillé plusieurs mois pour mettre en musique ce concept. L’enregistrement a été difficile, non pas concernant les instruments comme la guitare, la basse, le synthé et la batterie, mais plutôt pour les instruments plus étonnants dans ce genre de musique : cornemuse et violon par exemple. Les voix ont pris beaucoup de temps elles-aussi, qu’il s’agisse du chant principal, des chœurs, de la chorale ou des narrations. Enfin, les bruitages n’ont pas été de tout repos, car il fallait trouver les sons les plus appropriés, les ambiances les plus adéquates, etc… Ce fut très laborieux.



    MU: Il y a plusieurs artistes invités; Christian Le Menn et Bruno Guénan (cornemuses écossaises/flute irlandaise) sur "And The North, Now, Had The Ships", Malik Tounsi (percussions) sur "Breath of Fate" et sur "La Septième Croisade" (second cd), Roger Baumann (violon) sur "Breath of Fate" et Deborah Hofer qui fait la voix de Walkyrie sur "Return Of The Long Snake" et "Breath of Fate". Pourquoi avoir sélectionné ces personnes pour participer aux différentes pièces? Pour ceux-ci, quelle touche spéciale vouliez-vous qu'ils amènent ?

    Kévin: La majeure partie de ces personnes sont des amis, d’autres comme Christian Le Menn ou Bruno, sont des gens que nous avons contactés par le biais d’internet. Nous voulions des musiciens de qualité, quitte à les faire venir de régions plus lointaines. Bref, il fallait qu’il y ait une symbiose entre nous tous pour aboutir au résultat actuel. Chacun s’est beaucoup investi sur cet album. Je crois que je suis très heureux du résultat et très heureux d’avoir pu partager ce concept et cette histoire avec eux !



    MU: Pour vous, quels sont les forces que possèdent Seyminhol pour se distinguer des autres groupes de la scène Metal? Quels styles musicaux sont importants d'être mis en valeur dans votre musique?

    Kévin: Nous essayons d’enrichir au maximum notre musique, en privilégiant pour cela plusieurs styles comme le prog, le heavy traditionnel, l’atmosphérique, le classique, etc… L’usage des voix death par exemple résulte d’une volonté d’illustrer un passage dramatique de l’album. A l’inverse pour des moments qui mettent en scène une Walkyrie nous recherchions un timbre plus élégant, plus doux et plus féerique. Je crois que dans la composition des titres, Nicolas s’est servi des même processus avec des passages adaptés à l’intensité dramatique d’une action, d’autres moins violents et plus « ambiance » pour relater des épisodes calmes et heureux, enfin des envolées speed pour décrire les batailles. Nous développons des concepts historiques qui se prêtent à toute sorte d’expérimentations, et nous pensons que sur ce point Seyminhol innove en mélangeant les influences. Mais même si les deux premiers albums sont gorgés d’histoire, il n’en sera peut-être pas de même pour le prochain.



    MU: Depuis la création du groupe, quelle a été la plus grande difficulté ?

    Kévin: De perdurer, car plus le temps passe, plus tu te dis que cette vie là c’est peut-être qu’une illusion, un rêve maudit qui te harcèle sans jamais se réaliser. J’aimerais beaucoup pouvoir profiter un peu de notre musique, pas dans le sens négatif du terme, mais dans le sens de partage. Nous sommes encore un petit groupe qui ne demande qu’à exploser. Le problème c’est que les années défilent et que nous n’avons plus beaucoup de temps ! Je ne te cache pas que cet album sera un élément clef du futur du groupe…



    MU: Quelle est votre opinion à propos du téléchargement de la musique sur internet?

    Kévin: Ce n’est pas très sympa pour les groupes comme nous qui avons besoin de vendre un maximum de disques pour exister. C’est du vol à mon sens, et c’est avoir peu de respect pour la création artistique et les artistes.



    MU: Est-ce qu'il y aura un troisième chapitre pour suivre et terminer une trilogie ?

    Kévin: Non, à l’origine je voulais que cette histoire soit une trilogie, mais c’est un peu trop à la mode actuellement et je dois avouer que les « Vikings » m’ont usé… Bref, Septentrion’s Walk sera notre dernier album sur la Scandinavie médiévale. Le prochain disque devrait être différent, peut-être historique je ne sais pas encore. J’ai besoin de prendre du recul, et comme je te le disais plus haut il risque d’y avoir des changements…



    MU: Dans un futur proche, quels sont vos objectifs, personnels et professionnels ?

    Kévin: Il est difficile de répondre pour les autres membres du groupe. Je crois que Nicolas va continuer à enseigner le sport et à s’investir dans la musique (il a quelques projets en cours), que Julien va passer un concours de professeur en science physique et que Christophe va sans doute poursuivre son travail de déménageur, même si il commence à en avoir assez (il va jouer de la basse sur l’album d’un ami, mais c’est un peu plus rock que Seyminhol). Ils doivent avoir bien d’autres idées en tête, mais là je ne pourrai pas t’en dire davantage. Quant à moi, je suis actuellement en train de rédiger ma thèse d’histoire ancienne, je bosse sur plusieurs projets musicaux et je viens de terminer un roman historique. J’ai commencé également la rédaction du premier tome d’une bande dessinée avec Greg Lé notre dessinateur. Voilà, il y a d’autres bricoles mais je crois que se sont les choses essentielles…



    MU: Merci pour cette entrevue, nous vous souhaitons bonne chance pour le futur. Maintenant, si vous avez un dernier mot à dire à nos lecteurs, c'est à vous…

    Kévin: J’espère que vous poserez une oreille sur cet album et qu’il vous donnera pleine satisfaction. Ce disque demande plusieurs écoutes, mais il mérite qu’on s’y attarde. Il m’arrive parfois de découvrir encore des mélodies ou des ambiances que je n’avais pas discernées jusqu’alors… A chaque personne de se faire une idée. Merci en tout cas pour cet entretien et à bientôt…

    Kévin Kazek.

    STAY EPIC
    Partager cette entrevue
    Informations
    Seyminhol
    Entrevue avec Kévin Kazek.
    Marc Desgagné
    Posté par
    Marc Desgagné
    le 20 septembre 2005
    Traduit par
    Aucun
    Seyminhol
    Début: 1992
    Pays: France
    Style: Power Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: ...
    Le groupe se forme en 1990, sur l'initiative de Christophe Billon-Laroute, Éric Perron, David Papp et Dominique Calastretti. Ils répètent alors dans le sous-sol de l'église protestante...
    Dernière critique
    Seyminhol
    The Wayward Son (2015)
    9.3/10
    Après une longue absence, le groupe power/prog metal mélodique français Seyminhol est finalement de retour avec un nouvel album, qui est son...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2015) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau