Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2379
Nouvelles: 26167
Entrevues: 95
  • Timeless Miracle
    Entrevue avec Mikael Holst et Fredrik Nillson.
    Sujet principal: Entrevue avec Mikael Holst et Fredrik Nillson de Timeless Miracle à propos de leur premier album.

    Mikael Holst et Fredrik Nillson ont accepté de répondre à mes questions, je les remercie énormément pour le temps qu’ils y ont passé etla longueur de leurs réponses

    MU: Bonjour ! Je voudrais d’abord vous remercier pour votre musique, je la trouve magnifique !!

    Mikael & Fredrik : Merci beaucoup, nous sommes fiers que tu l’aimes !


    MU : Pouvez vous me dire qui vous êtes (le groupe) et me raconter un peu votre histoire ?

    Mikael : Nous sommes un groupe qui joue du power metal mélodique du sud de la Suède et qui est composé de moi (Mikael Holst) au chant et à la basse, Fredrik Nilsson à la guitare et aux claviers, Sten Möller à la guitare et finalement Jaime Salazar à la batterie.


    Timeless Miracle est plus ou moins une continuation de notre groupe « high-school » TRAPPED qui était le premier groupe où nous avons joué ensemble avec Fredrik. En 2003 nous avons terminé une démo appelée « The Enchanted Chamber » qui a attiré l’attention d’un petit label européen, et seulement deux semaines plus tard, ils nous ont offert un contrat d’enregistrement. A la recherche d’un studio d’enregistrement, nous avons contacté les studios Roasting House à Malmö (Suède) et après notre première rencontre ils nous ont offert un contrat de production/managment. Ceci signifie que Roasting House a financé et produit l’album et aussi posé les contrats avec Massacre Records et Marquee/Avalon (notre label japonais). Comme tu peux le comprendre, nous avons énormément de gratitude pour Roasting House.



    MU : C’est votre premier album, quelles sont les caractéristiques et les influences de votre musique ?

    Fredrik : Nous avons essayé de composer un power metal basé sur les mélodies vocales, ce qui est une musique que nous aimons beaucoup écouter. Une bonne dose de musiques folk et classique mixée avec un rythme bien tapé et des mélodies, voilà notre but. Toutes les chansons ont été écrites par Mikael et moi, et nous avons tous les deux été fans de groupes comme King Diamond, Running Wild, Manowar, Helloween, Rage,etc depuis longtemps, et je pense que tu entendras l’influence de tous ces groupes dans notre musique.



    MU : Mais qu’est-ce qui fait la différence entre votre musique et celle des autres groupes ?

    Fredrik : Il y a tellement de groupes de power metal ces temps que je ne peux pas vraiment répondre à cette question. Il se peut que certains nous comparent à tel ou tel groupe, et certainement qu’ils ont raison. Je crois que nous écoutons tous de la musique, mais à notre manière. Mais pour dire quelque chose, je crois que tous ces nombreux groupes se complètent l’un l’autre. Au lieu de créer quelque chose de propre, ils essaient d’écrire quelque chose de similaire à un autre groupe qu’ils trouvent cool, et c’est cela qui nous rend un peu différent, parce que nous ne le faisons pas. Mais comme je te l’ai dit avant, beaucoup vont certainement comparer nos bons arrangements de cordes à ceux de Rhapsody et nos chœurs aux hymnes de Freedom Call.



    MU : Que pensez-vous de la scène metal actuelle ?

    Mikael : Elle n’est pas aussi bonne que dans les années 80, mais elle y tend à nouveau, et c’est très positif !

    Fredrik : Il y a eu une énorme augmentation de la scène ces 5 dernières années, il y a tellement de bons groupes aujourd’hui !



    MU : Comment s’est déroulé l’enregistrement ? Quels sons avez-vous recherché et quelles dificultés avez-vous rencontrées ?

    Fredrik : Les claviers ont été enregistrés en premier, puis mous avons fait de simples lignes de guitare afin que Jaime aie aussi quelque chose à jouer avec sa batterie. Quand il eut fini, les producteurs ont fait un mixage « brut » de la batterie et du clavier que nous avons utilisé pour enregistrer les guitares, la basse et finalament le chant. Il n’y avait pas vraiment de plan de comment cela devait sonner, mais au fur et à mesure que les instruments prenaient leur place dans le mix, tout finit par se mettre ensemble. La première fois que nous (le groupe) avons été appelés au studio pour écouter les chansons nous étions plus qu’excités (comme tu peux t’en douter) parce que nous n’avions aucune idée du son. Les producteurs nous ont dit qu’ils avaient essayé de garder ce qui était bon dans le son de notre démo ; un son metal pas trop « au dessus du sommet » mais toujours clair comme du cristal et où vous pouvez facilement différencier tous les éléments.

    Mikael : Comme l’a dit Fredrik, nous n’avions pas de plan défini pour comment cela devait sonner, la seule chose que nous voulions était un son « organique ». Nous voulions la sensation sombre de l’enregistrement produit en même temps qu’une sensation de salle de répétition, pas qu’il sonne vraiment bon marché mais plutot……euh…organique ? et cela n’est pas un son d’album ! C’est plus un sentiment, une sensation.



    MU : La chanson « The Voyage » est une longue et belle pièce épique avec des passages rapides et des breaks. Comment l’avez-vous enregistrée, différemment des autres, en plusieurs parties ?

    Fredrik : Ouais, celle-là nous a demandé beaucoup d’efforts. L’écriture à elle seule fut déjà tueuse. La notre fait « seulement » 14 minutes, mais imagine une chanson de plus de 20 minutes, comme « Achillles Agony And Ecstasy » de Manowar ou « The Odyssey » de Symphony X… DAMN ! Bon, retour à la question…nous avons fait des pauses. Tu entends presque chaque pose dans la chanson, là où les parties sont séparées ; nous avons aussi fait une pose dans l’enregistrement.



    MU : Avez-vous parfois improvisé, ou alors est-ce que tout était déjà composé sans vous laisser l’opportunité d’improviser ?

    Fredrik : Quand l’enregistrement a débuté, tout était déjà presque écrit. Avant la préproduction nous avons analysé nos chansons démo (pré-préproduction ? héhé ! nous avons fait comme si on enregistrait toutes les chansons dans la salle de répet’ avant de dire que c’était fini et que l’on était prêts).

    Mikael : Nous avons fait quelques changements mineurs sur le moment pendant l’enregistrement, seulement quelques petites additions et petits changements pour que ça passe toujours dans l’arrangement original. Mais comme Fredrik l’a dit, la structure de la chanson est plutot pétrifiée après l’analyse de la préproduction. Nous n’aimons pas vraiment improviser pendant l’enregistrement parce qu’il est trop facile de faire quelque chose qui sonne bien sur le moment mais qui ruine la chanson. Par le passé nous avons fait des choses vraiment, vraiment étranges, de sorte que lorsque nous l’écoutions le lendemain nous nous grattions la tête en disant « What the f*ck ?!?!? ». Tu ne voudrais pas que ça arrive en enregistrant un album,non ?



    MU : Quelle a été la chanson la plus difficile à jouer ?

    Fredrik : Pour moi, il s’agit de « Return Of The Werewolf » à cause du riff qui court au dessus du refrain. Je suis vraiment mauvais pour jouer des « powercordes triades »(NDT : je ne sais pas à quoi ça correspond…) avec un tempo si élevé (je me rappelle qu’il était à quelque chose comme 170bpm). Dans « The Voyage » Mikael est resté bloqué sur une structure de frappe et a passé au moins 20-25 minutes à enregistrer seulement 10 secondes d’une ligne de basse. Sten était à deux doigts de devenir fou en essayant de faire le riff rapide tout au début de « Curse Of the Werewolf ». Jaime ,par contre, n’a eu aucun problème avec quoi que ce soit; il est vraiment un maître des fûts !

    Mikael : La chose la plus ennuyeuse est que nous avions réussi à jouer ces parties sans aucun problème lorsque nous faisions les démos ; mais aussitôt que le boutton « rec » est poussé tu te gèles, tu sais que c’est dans ta tête, mais tu ne peux rien y faire.



    MU : Une autre chose importante pour moi, ce sont les paroles, donc j’ai quelques questions à ce sujet. Ce serait super si vous pouviez d’abord écrire quelques lignes sur les paroles de chaque chanson, sur l’histoire de chacune d’elle.

    Mikael : Bien sur !

    Curse Of The Werewolf
    C’est la première partie de notre « Chronique du loup-garou » et celle-ci décrit la naissance du loup-garou et fournit un cadre à l’histoire. La chanson est lourdement influencée par le film d’horreur espagnol « Curse Of The Devil » avec le grand Paul Naschy.

    Witches Of Black Magic
    Une nuit chaque année, toutes les sorcières se rassemblent sur une colline (appelée Blåkulla en Suède) pour invoquer le diable (et, littéralement, embrasser son derrière). On a aussi ajouté quelques sacrifices humains au tout pour une bonne mesure ?.

    Into The Enchanted Chamber
    C’est une sorte d’apparition dans un futur proche où la pollution a détruit la terre. Un culte religieux joue sur la peur des gens pour gagner en puissance, à la fin, force ses adeptes à se suicider. (Toutefois ce futur ou présent peut se discuter) Il y a aussi une sorte de message comme quoi l’on devrait abandonner la religion en faveur d’une relation plus réfléchie envers nos semblables et notre terre.

    The Devil
    L’histoire de l’ange déchu Lucifer, racontée de son propre point de vue.

    The Red Rose
    Un homme perd sa femme sans avoir pu lui dire au revoir. Son esprit revient donc pour une dernière nuit ensemle. Pas de méchant ici les gars ?.

    Return Of The Werewolf
    Notre méchant poilu revient pour semer encore plus de terreur ! Cette fois il revient pour festoyer en dévorant le petit chaperon rouge et sa grand-mère. (Il y aura une troisième partie sur le prochain album)

    Memories
    Puisque Fredrik et notre batteur de l’époque TRAPPED, Kim Widfors, ont écrit les paroles de celle-ci, je la laisse à Fredrik -> « OK ! C’est juste une chanson ordinaire « une fille trompe son mec ». Il a vu le futur en elle et elle est partie, les paroles racontent ses pensées juste après. Voilà, la suite de nouveau pour Mikael »

    The Gates Of Hell
    Celle-ci est la troisième partie d’une trilogie à propos d’un homme qui a vendu son âme au diable. L’histoire commence juste après qu’il ait fui de l’enfer et se soit fait une place au ciel.

    Down To The Gallows
    Un homme est condamné à mort par pendaison, mais on lui donne l’opportunité d’entrer au ciel, s’il peut donner la bonne réponse à un vieux chevalier. Si sa réponse est fausse, il ira brûler en enfer.

    The Voyage
    Une femme vampire abandonnée décide de traquer son ancien amant. Elle embarque sur un navire allant vers le nouveau monde (l’Amérique) et transforme tous les passagers en vampires.

    Bien du plaisir pour toute la famille !!!!



    MU : Pourquoi avoir choisi des thèmes si sombres avec une musique si joyeuse ?

    Mikael : On nous pose souvent cette question et les raisons sont, premièrement, que nous ne voulions pas utiliser complètement ces choses de héros et d’épées parce que cela a été trop de fois auparavant et, deuxièmement, parce que je suis un fanatique de films d’horreur et qu’il m’est très facile de trouver des histoires et de l’inspiration pour de nouvelles chansons. Comme ça, je garde un thème et des images pour Timeless Miracle.



    MU : Dans la chanson « The Devil » tu racontes l’histoire de l’ange déchu Lucifer, mais il ne sembla pas être coupable de sa déchéance, pourquoi ? C’est une opposition à la religion ou simplement une histoire comme une autre ? Tu penses quoi (et le groupe ?) du Christianisme ?

    Mikael : Puisque l’histoire est racontée par Lucifer lui-même, j’ai axé les paroles sur son égo, dans son esprit il a agi comme il faut et il ne peut pas comprendre pourquoi il a été jeté sur terre. C’est simplement une histoire qui va bien avec le thème de l’album, pas une réflexion sur la religion. Toutefois, je ne suis personnellement pas un grand fan du Christianisme ou des autres religions. Mon point de vue est que c’est une chose du passé qui procure plus de malheur que de bien, quoique tous les « contes » religieux sont de superbes sources d’inspiration. Prend notre album comme exemple, presque toutes les chansons sont basées sur les mythes chrétiens et des histoires de sorcières, vampires et loups-garous.

    Fredrik : Je dois ajouter ceci à la question : Quand Mikael a écrit les paroles de cette chanson, j’avais justement fini le livre « Memnoch le Démon ». Un fabuleux livre d’Anne Rice, le cinquième volume dans les « Chroniques du Vampire ». Je pense que tu connais le deuxième « Entretien avec un Vampire » et le troisième, « la Reine des Damnés » !?!?! Bien, toujours est-il que le livre raconte l’histoire de Memnoch (un ange) qui a été envoyé sur terre par Dieu parce qu’il s’occupait trop des humains. Dieu lui-même était fatigué des hommes qui détruisaient le monde et eux-mêmes avec leurs guerres et tout ça, mais Memnoch a dit à Dieu qu’il devait faire quelque chose. Dieu se fâcha et lui dit que s’il aimait tellement les hommes il devrait plutôt vivre avec eux. Il fut ainsi chassé du ciel. Mikael ne connaissait pas ce livre quand il a écrit les paroles mais je trouve qu’elles y ressemblent beaucoup.



    MU : C’est votre premier album, quelle a été la réaction des gens qui écoutent ce genre de musique ?

    Fredrik : Ceux qui écoutent des choses plus violentes, comme le death, black ou thrash ne l’aiment pas trop et cela ne me surprend pas. Notre musique n’est rien de tout ça. Bien que j’aime tous les genres de musique, je peux comprendre pourquoi certains n’aiment pas le power metal. Mais parmi tous les « power & mettlers » la réponse a été super. Déjà notre démo a eu une réponse fantastique. Maintenant que l’album a été fraîchement mis en vente et que la majorité des critiques ont été faites, je suis tellement heureux que la majorité de ces critiques soient vraiment vraiment bonnes.Je pense que j’en ai lues environ 30 et probablement 20 notaient l’album à 8/10 et plus. Nous avons même eu 5/5 dans un webzine japonais. Nous sommes donc très heureux des réponses du public.



    MU : Que pensez-vous de votre album ? En êtes-vous satisfaits ?

    Fredrik : Oui! Nous sommes vraiment satisfaits ! Les nouveaux groupes, aujourd’hui, n’ont pas tous la chance de recevoir un aussi énorme budget pour l’enregistrement. Nous avons essayé, avec nos producteurs, de faire un album qui sonne bien dans son entier. Bien sur nous ressentons que quelque chose n’est pas comme nous le pensions, mais c’est toujours pareil !



    MU : Avez-vous des plans pour une tournée future ?

    Fredrik : Oui, évidemment, si des gens nous montrent de l’intérêt nous allons définitivement essayer de faire une tournée !



    MU : La première chose que m’a dit mon frère après avoir entendu votre album a été : « J’espère que le prochain sort bientôt ! » Je sais que ce ne sera pas demain, mais avez-vous déjà planifié quelque chose pour le prochain album ?

    Fredrik & Mikael : Nous avons déjà été loin dans l’écriture de nouvelles chansons. Nous allons continuer dans le style du premier album mais en essayant d’être plus mûrs. Plus d’arrangements classiques et la musique folk aura définitivement une part plus prohéminente.



    MU : Quelle est ton opinion du téléchargement de musique ?

    Mikael : Je n’y vois aucun inconvénient aussi longtemps que tu achètes l’album si tu aimes la musique. Ainsi tu ne fais pas de tort à qui que ce soit.

    Fredrik : Un album studio « standard » ne coûte plus autant à enregistrer qu’il y a disons 10-15 ans, donc je pense que les prix des cds sont trop élevés de nos jours, puisqu’eux n’ont pas baissé. C’est pourquoi je crois que les albums devraient suivre cette ligne et avoir un prix plus bas. Mais les compagnies baissent les prix, mais les gens continuent de télécharger. Alors bien sur que les compagnies ne peuvent pas baisser plus, puisqu’ils vendent moins. Ce que je veux dire, c’est que chacun se mord la queue.



    MU : Avez-vous tous un travail ou vivez-vous de votre musique ?

    Mikael : Nous avons tous un travail régulier, sauf Jaime. Il travaille comme batteur (live) il peut donc vivre de sa musique, l’espèce de *******.



    MU : Qu’est-ce que vos familles pensent de tout ça ?

    Mikael : Ma famille a toujours été là, à me supporter depuis le début, et tous ont fait des sacrifices pour que je puisse arriver où j’en suis. Je leur dois beaucoup.



    MU : Merci énormément d’avoir répondu à toutes ces questions ! Je vous laisse l’opportunité d’avoir le dernier mot :

    Fredrik & Mikael : Merci ! Le plaisir est pour nous ! Nous voudrions remercier toutes les personnes qui nous ont supporté et qui ont cru en nous. Et n’oubliez pas d’essayer notre album !
    Partager cette entrevue
    Informations
    Timeless Miracle
    Entrevue avec Mikael Holst et Fredrik Nillson.
    Posté et traduit par
    Samuel Pellaud
    le 28 août 2005
    Timeless Miracle
    Début: 1995
    Pays: Suède
    Style: Power Metal
    Site Internet: Visiter
    MySpace: ...
    Timeless Miracle a été créé en 2001 par Mikael Holst & Fredrik Nilsson. Cependant, leur collaboration musicale remonte à 1995 lorsqu'ils ont formé le groupe Trapped avec le batteur Kim...
    Dernière critique
    Timeless Miracle
    Into the Enchanted Chamber (2005)
    8.5/10
    Certains diront que je me laisse emporter, mais une critique est forcément subjective, et quel serait l'intérêt de parler d'un album que je n'apprécie pas ? Donc cette critique est là pour...
    Toutes les critiques du groupe
    Nos partenaires
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
    Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau