Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: The Quill
Album: In Triumph
Nouvel album pour The Quill avec "In Triumph" et jouant un hard rock/stoner metal actuelle solide. Leur premier album a été mis en vente en 1995 et se nommait à l'époque Quil. Ils ont décidé de...
Groupe: Misery Index
Album: Live in Munich
En guise de première offrande avec leur nouvelle compagnie de disque, Misery Index y va goulument avec un album en concert. Comme le laisse entrevoir son nom, il a été enregistré à…...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Sylver Myst
 Album: Emotions Revealed (2006)
Note:
8.0/10
Style : Gothic Metal

Compagnie : Sirenette Music

Format : CD

Liste des pistes :

01. Predestination 
02. A Life's Tale 
03. Lovtred 
04. Depth Of Illusion 
05. Strains Of Souls 
06. Escape From Reality 
07. Desire 
08. My Valentine 
09. As Heaven Blessed A Dying Rose 
10. Devoted Yet Unable 
11. Waiting For A New Day 
12. As The Circle Closes 
13. The Bleeding Snowlands (Bonus: États-Unis)  
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Paolo Ouellet
 
Paolo Ouellet
Il me fait toujours plaisir de découvrir de nouveau groupe dans la scène metal et cette fois-ci, j’eu le plaisir de faire la connaissance d’une formation hollandaise qui évolue dans un répertoire de gothique metal du nom de Sylver Myst. Fondée en 2001, Sylver Myst a déjà quelques réalisation à son actif; soit deux démo enregistrés en 2002 et 2003, Dephts of Illusions (Ep) enregistré en 2005 et le dernier, dont la critique portera, Emotions Revealed. Le groupe se compose au chant de Marjolein Husken , de Didier Roumen à la guitare, de Rob Van Dijjk à la guitare et à la voix death, de Martin In’t Veid au clavier de Marco Brugmans à la basse et à la batterie, de Marc Jaspers.



Emotions Revealed contient la plupart des titres enregistrés sur ses prédécesseurs. En fait, cet album contient cinq nouveaux titres, dont l’introduction intitulé "A Life’s Tale". Ici, les claviers dominent en termes de mélodie et atmosphère. Les guitares donnent un rythme plutôt agressif tandis que le tempo alterne tantôt à une ambiance atmosphérique vers un rythme plus puissant. Sa conclusion se termine par l’enchaînement de chœur et d’instrument classique. Merveilleux est le chant de Marjolein Husken; sa voix performe aussi bien dans un registre traditionnel que lyrique, au grande envolée. C’est sur la pièce "Lovtred" que fait l’apparition de la voix death masculine; pièce aux divers tempos, dont l’ajout d’une guitare acoustique incorpore beaucoup de chaleur. Autre titre à remarquer, "Strains of Souls" qui se qualifie d’interprétation atmosphérique, dont quelques bruits de fond pas mal subtile, font partie de son introduction. Sombre et mélancolique, ses refrains sont interprétés en chœur dont le qualificatif serait douceur. Il n’y a pas de meilleur interprétation que la ballade intitulé "Escape from Reality" pour découvrir tout le registre vocal de Marjolein Husken.



Difficile de ne pas passer à côté mais la pièce "Desire" est un titre qui tente de se rapprocher d’un répertoire de groupe comme After Forever ou Epica. Nombreuse sont les envolées musicales, entrecoupés de tempo et de mi-tempo. Le duo masculin féminin au chant tente aussi de confirmer cette influence dès plus respectable. Et que dire de "My Valentine"; Marjolein est soutenu par le piano dont toute la saveur se qualifie de morceau paisible et merveilleux. On permet seulement aux guitares et aux tambours de se joindre au reste du groupe pour la dernière minute. Le dixième titre, soit "Devoted Yet Unable" se rapproche plus d’un metal mélodique symphonique du genre Xandria ou d’Edenbridge, en raison de son clavier très présent et de son rythme tellement accrocheur. Encore une fois, l’introduction d’une guitare acoustique apporte une autre dimension à cette pièce. "As The Circle Closes" est une interlude techno qui nous fait basculer vers la conclusion de "Emotions Revealed", "The Bleeding Snowlands", dont l’introduction se fait par un piano, vite rejoint par une flûte.



Sylver Myst a su bien remanier ses anciennes pièces car le résultat est plus qu’acceptable. Le groupe a pu soulever ses chansons à un niveau beaucoup plus élevé, plus mature. Ce qui donne comme résultat, une production plus puissante et satisfaisante. Oui, les émotions ont été révélées et bien nombreux seront les auditeurs qui ne seront les retenir.


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau