Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Delain
Album: April Rain
En mars 2009, le groupe heavy metal symphonique mélodique des Pays-Bas Delain distribue sa seconde offrande, "April Rain". Après son premier disque en 2006, "Lucidity", il devait tenter de...
Groupe: Iron Maiden
Album: Brave New World
Ahh ! Iron Maiden ! Ce groupe mythique, il est toujours difficile à en faire une critique tant les avis divergent. Tout le monde s’accorde pour qualifier Powerslave, Seventh Son ou Piece of Mind...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Diablo Swing Orchestra
 Album: The Butcher's Ballroom (2006)
Note:
9.8/10
Style : Symphonic Metal

Compagnie : Guillotine Grooves

Format : CD

Liste des pistes :

01. Balrog Boogie 
02. Heroines 
03. Poetic Pitbull Revolutions 
04. Rag Doll Physics 
05. D'Angelo 
06. Velvet Embracer 
07. Gunpowder Chant 
08. Infralove 
09. Wedding March For A Bullet 
10. Qualms Of Conscience 
11. Zodiac Virtues 
12. Porcelain Judas 
13. Pink Noise Waltz  
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Paolo Ouellet
 
Paolo Ouellet
Nous voici maintenant en présence d’un groupe aux multiples particularités, qui paraîtront bien peu banales. Diablo Swing Orchestra est un groupe suédois, aux milles et une facette! Classé par bien des sites et critiques, de metal avant-garde, cette formation pourrait très bien, se qualifier de metal futuriste, ou encore de jazz metal, de metal symphonique à chant lyrique! Et bien soit, son écoute attirera bien des mélomanes.



Pour décrire, dans l’histoire de la musique, ce que veut dire Diablo Swing Orchestra, il faut remonter jusqu’en 1501, en Suède. « Sa musique était si attractive et ses prestations si puissantes qu’ils avaient su conquérir le cœur et la raison de la population toute entière. Il devint alors une source d’évasion et d’alternative face à la dure réalité quotidienne engendrée par le dictat de l’église et de la royauté. L’Église a mené contre cet orchestre, une véritable chasse à l’homme, ce qui le condamna à la clandestinité totale, jusqu’au jour ils décidèrent de se livrer, fatigués de cette vie de fugitifs. Et que le soir de leur dernière représentation en public, ils scellèrent un pacte dans lequel « ils chargèrent leurs descendants de reformer le groupe 500 ans plus tard, afin de continuer leur travail de provocation et de propagande musicale ». Les membres furent arrêtés et condamnés à mort, les partitions furent brûlées par l’Église, pour qu’il ne subsiste aucune trace de cet orchestre ». Bon, passons à la découverte de "The Butcher’s Ballroom".



Dès l’entrée en scène, il est bien évident de découvrir une musique à chant lyrique, teintée d’un metal jazzé, grâce aux titres "Balrog Boogies" et "Heroines", mené par le chant de Ann-Louice Lögdlund qui réussi à alterner son chant du classique ou chant plus jazz. "Poetic Pitbull Revolutions" est imprégné d’une atmosphère mexicaine, à la toréador! Les chœurs de ce titre se rapprochent avantageusement d’un Therion. "Rag Doll Physics" démontre tout le charisme de Ann-Louice Lögdlund; ses multiples facettent de chants lyriques. L’intermède de cet album s’intitule "Angelo", dont son interprétation est un chant classique en italien. Voilà maintenant l’introduction du violon et violoncelle sur les pièces "Velvet Embracer" et "Infralove". Deux pièces qui se rapprochent plus du metal gothique mélancolique, avec certains éléments électroniques et folkloriques.



Autre particularité, sur la pièce "GunPowder Chant", deux instruments rarement utilisés dans la musique metal, soit le didjeridoo et de la sitar, font leur apparition. Bien particulière comme interprétation, dans un album metal! Entièrement interprété au piano, "Qualms of Conscience" est une autre interlude dans cet opus. "Zodiac Virtues" intègre un chant masculin qui de temps à autre, performent en duo avec le chant féminin. Autre pièce au couleur orientale; "Porcelaine Judas" possède des particularités bien à elle et une ambiance plus rock, aux rythmes de lourdes guitares. "Pink Noise Waltz" débute par une introduction au violoncelle, qui, par la suite, est accompagné par les guitares. Un chant lyrique masculin fait son apparition, dont l’enchaînement de la voix de Ann-Louice Lögdlund nous retourne au son jazz metal, du début de cet album.



Finalement, ce jeune groupe n’a pas froid aux yeux et je suis convaincu que cette attitude d’oser mélanger diverses musicalités, leur ouvriront plusieurs portes. "The Butcher’s Ballroom" fait maintenant partie des albums hors du commun et pour une première réalisation, l’avenir se veut très prometteur pour Diablo Swing Orchestra, car nul doute que l’impact créé, se ressentira partout, à travers l’univers metal.


"The Butcher’s Ballroom" en écoute sur leur page MySpace.


  Note de MU : 9.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau