Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2456
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Cattle Decapitation
Album: Monolith of Inhumanity
La troupe de végétariens la plus prolifique de l’univers death métallique américain propose un nouvel album de métal sans pitié, très sanguinaire et vif que le bâtard. Aucun répit tout au long des 11...
Groupe: Rhapsody
Album: Live In Canada 2005 – The Dark Secret
RHAPSODY a suscité beaucoup de réactions ces dernières années de la part de ses millions d'admirateurs et bien plus. Les détracteurs ont aussi été très nombreux à tenter de créer une fort...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Social Revolver
 Album: Drive On (2007)
Note:
7.5/10
Style : MetalCore

Compagnie : Prodisk

Format : CD

Liste des pistes :

01. Intro 
02. It's Been So Long 
03. In The Country Of The Blind, The One Eyed Men Are Kings 
04. Hero 
05. Lost In Transition 
06. Dreamless Sleep 
07. For Better For Worst 
08. I've Come To You 'Cause I Need 
09. Rivalité 
10. Love Is A Lie 

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Social Revolver propose en 2007 leur premier disque, "Drive On", via Prodisk. J'ai beaucoup hésité à classer le groupe dans metalcore, puisque les influences heavy metal sont musicalement très visibles. Ce sont surtout les vocaux, plutôt "scream", qui possèdent une sonorité hardcore/metalcore. Peu importe, ces montréalais tentaient de nous en mettre plein la vue avec une musique agressive, mais accrocheuse.




En fait, musicalement, le résultat est très positif. Les pièces n'ont pas un son trop stéréotypées, tout en demeurant rapide et énergique, sans coupure dans son intégralité. La durée du disque est très courte, typique du hardcore, avec seulement une pièce de 4 minutes et une autre de 6 minutes, le reste des morceaux sont moins de 2 minutes 50. Bref, Social Revolver ne s'attarde pas et utilise un style direct. Le disque débute réellement avec "It's Been So Long", dont nous pouvons même entendre le décompte en français. Les "riffs" aux guitares sont dans la veine traditionnelle du metal, quelques sonorités m'ont même mis en mémoire certains passages de Pantera. C'est dans cette ligne de pensée que l'album continue sur sa lancée.




De plus, bien que les pièces soient relativement différentes, "Dreamless Sleep" et "Rivalité", certaines approchent sont très similaires et le vocal demeure le même tout au long du disque. Cet aspect donne surtout au groupe un public très précis, puisqu'une variation au niveau des vocaux auraient sûrement pu accrocher d'autres fans qui ne sont pas des fanatiques de "screams". Le "growl" est également présent, mais en plus petite quantité. "Love Is A Lie" est très surprenante avec sa narration française féminine assez morbide.




Dans l'ensemble, l'album "Drive On" est ouvert aux fans de metalcore/hardcore/heavy metal, donc c'est un élément très positif. L'énergie rapide garde le rythme tout le long du disque, mais je crois qu'un vocal plus varié aurait beaucoup aidé à soutenir le tout. Social Revolver peut être fier de ce premier album je vous recommande une écoute.



MySpace: http://www.myspace.com/socialrevolver


  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau