Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2469
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Burning Love
Album: Rotten Thing To Say
Décidemment, 2012 est une des meilleurs cuvées des dernières années. La formation torontoise Burning Love est composé de Chris Colohan de Cursed et d'anciens membres du groupe sludge Our...
Groupe: Avantasia
Album: Lost In Space Part 1
On avait reproché à l’époque à Tobias Sammet d’avoir repris exactement le même style musical que Edguy dans son projet Avantasia. Avec comme seule différence la liste incroyable d’invités de choix. ...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Gamma Ray
 Album: Somewhere Out In Space (1997)
Note:
9.1/10
Style : Power Metal

Compagnie : Noise Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Beyond The Black Hole  
02. Men, Martians And Machines  
03. No Stranger (Another Day In Life) 
04. Somewhere Out In Space  
05. The Guardians Of Mankind  
06. The Landing  
07. Valley Of The Kings  
08. Pray  
09. The Winged Horse  
10. Cosmic Chaos  
11. Lost In The Future 
12. Watcher In The Sky  
13. Rising Star  
14. Shine On
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Quand cet album est sorti, j’avais une légère appréhension avant de l’écouter. Il faut dire que normalement que lorsqu’un groupe sort un album incroyable comme « Land of the free », on se demande si le prochain sera à la hauteur. Et je n’ai pas été déçu. Kai Hansen a démontré, une fois de plus, qu’il était le maître incontesté du Power Metal avec cet album. Bien sûr, il y a eu des changements depuis la parution du dernier album. On retrouve deux nouveaux musiciens, le drummeur Dan Zimmerman et le guitariste Henjo Richter. Attendez un peu… Ce n’était pas Dirk Schlaechter, le deuxième guitariste de la formation ? Oui, mais celui-ci se retrouve à la basse. Ah ha! C’était écrit dans le ciel cette transition. Je m’en doutais que cela allait arriver un jour ou l’autre lorsque j’ai vu le solo de basse qu’il avait performé sur le vidéo « Heading for the East » en 91. Hein ? Depuis quand c’est le guitariste qui fait un solo de basse à la place du bassiste ? Il était évident que Dirk allait se retrouver à la basse depuis.


Je crois que l’arrivée de Richter et de Zimmermann a redonné de la fraîcheur au groupe et l’a empêché de tomber dans ce que les groupes font après un album succès, c'est-à-dire de la recopie de vieux succès arrangés un peu différemment. Pas pour Gamma Ray. Le groupe décide de présenter de nouveaux thèmes aux fans, une épopée fantastique du monde extra-terrestre. Est-ce que Kai Hansen est devenu raëlien ? J’espère que non. L’album « Somewhere out in space » nous offre une panoplie de mélodies intéressantes et accrocheuses dès la première écoute. Ce nouvel effort musical se montre vraiment à la hauteur de son prédécesseur. C’est du Power Metal dans la plus pure des traditions. Il est bien dosé, punché de contraste dans ses variations musicales, les solos de guitare sont excellents. Bref, un chef d’œuvre! Décidément, tout va bien pour Kai Hansen et Gamma Ray. Le dur passé Helloween est loin derrière. Coté production, meilleure que « Land of the free »


Mes chansons préférées : Toutes! Une attention particulière à « Somewhere out in space », « Valley of the kings », « The Winged horse », « Shine On ». Cet album est une obligation pour les vrais de Power Metal.


  Note de MU : 9.1/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Andrew Gagné
 
Pour ma première critique, j’ai décidé d’y aller avec un classique du Power Metal, soit Somewhere Out In Space de Gamma Ray. Le deuxième album depuis le retour de Kai Hansen au chant, il faut savoir qu’avant c’était Ralf Scheepers le chanteur, mais il a quitté le groupe en 1994 et Hansen a pris la relève par la suite. Donc passons à la critique de chaque pièce pour voir si l’album vaut sa réputation.




Beyond the Black Hole : Le tout commence avec batterie et une basse rapide et ensuite les guitares enchaînent avec un puissant riff, puis vient la voix mélodieuse de Kai Hansen qui complète le tout à merveille. Un refrain très accrocheur qui va vous faire taper du pied. Des solos endiablés de Hansen et de Henjo. Bref, une excellente pièce pour commencer l’album, et une des meilleurs.




Men, Martians And Machines : Des riffs heavy et puissants, fort appréciés, qui se font remarquer au début de la pièce. On a droit à un batterie rapide qui fait un bon contraste avec les guitares qui sont plus lentes. Une basse fluide et la voix de Hansen toujours aussi bonne. Le refrain est bien mais sans plus, il manque d’intensité et de puissance à mon goût. Les solos sont très biens. Donc, une bonne chanson dans son ensemble, il y a juste le refrain qui est un peu décevant.




No Stranger (Another Day In Life) : On passe à une chanson mid-tempo. J’aime bien la basse de Schlächter qui est bien heavy et accrocheuse. Le son en général de la chanson est plus heavy, mais par contre le tout est très mélodieux lors du refrain et des solos. Ce qui fait une pièce diversifiée. Une très bonne piste de l’album.




Somewhere Out In Space : La pièce titre de l’album, que dire à part que c’est la meilleure chanson de l’album et ma préférée. Une chanson très rapide d’un côté, mélodieuse et symphonique de l’autre, avec ses changements de tempo, on est loin de tomber dans la monotonie. Les guitaristes et le bassiste nous offrent des riffs accrocheurs et intenses qui nous restent en tête. Un clavier qui crée une belle ambiance . Une batterie excellente avec son « double bass drum » très rapide et Kai Hansen qui chante à son meilleur. Un des meilleurs refrains que le groupe a composé. Un hit en puissance!




The Guardians Of Mankind : On enchaîne avec une autre chanson mid-tempo. Première chose qui frappe, c’est l’atmosphère symphonique qui se dégage de la musique. La pièce est plus mélodieuse et moins rapide que les précédentes. Un autre beau refrain nous est offert avec des chants en chœur. Les solos sont juste bien, ils n’ont rien de spéciaux, mais ils font l’affaire et s’accordent bien avec le reste de la pièce. Une bonne chanson sans plus.




The landing : Une pièce assez courte, 1 min 17, qui contient seulement de la basse, aucune guitare n'est utilisée. Le tout donne une chanson assez originale avec son ambiance « space ». Le clavier est aussi plus présent que sur les pièces précédentes et sa nous donne un son différent et un peu de changement fait du bien. En gros, une bonne petite pièce qui nous amène à un autre hit de l’album.




Valley of the Kings : Une chanson dans la pure lignée du power metal! Des riffs accrocheurs et mélodiques à souhait, des chants en chœur et un des meilleurs refrains de l’album!! Une chanson qui va vous rester en tête pendant longtemps et vous faire taper du pied quand vous aller l'écouter.




Pray : On est rendu maintenant au moment de la ballade que tout album de power se doit d’avoir. Sa commence avec un rythme intéressant de la batterie et un clavier qui fait un bel atmosphère. Mais une fois l’intro terminée, on tombe dans un son plus calme et doux, comme toutes les ballades. Le refrain a un peu plus de force avec les chants en chœur comme à l’habitude. Les solos sont mélodieux et lents, et pas très intéressants. Donc, une ballade dans la moyenne, très ordinaire et la pièce que j’aime le moins de l’album.




The Winged Horse : Seul la batterie se fait entendre au début, ensuite vient les guitares mélodieuses et après un riff très heavy metal, que j’adore, et elle se transforme en bon speed/power metal. Le clavier est aussi bien présent dans ce titre et donne un bel atmosphère. Tout au long de la pièce, nous avons des riffs variés, ce qui en fait une chanson diversifiée et originale. Un seul bémol pour The Winged Horse est le chant en chœur durant le refrain qui n’est pas très beau. Une excellente pièce dans l’ensemble tout de même.




Cosmic Chaos : Un 48 secondes de batterie qui donne un son « space ». Le résultat fait très spécial et hors de l’ordinaire et la pièce passe bien sur l’album.




Lost in future : Une autre pièce speed/power metal. Les riffs sont plus heavy que les autres pièces et ce n’est pas pour me déplaire! Un bon petit refrain. De bons solos, surtout celui qui vient juste après le deuxième refrain (les deux guitaristes font leur solo ensemble et sa produit une mélodie qui sonne comme la musique de « carnaval », très frappant). Encore un très bon titre de l’album.




Watcher in the sky : On revient avec une pièce plus heavy et dans le mid-tempo. La pièce en générale est assez conventionnelle aux autres musiques dans le power, mais elle reste quand même plaisante à écouter. Un refrain bon et mélodieux à souhait. Par contre, un point qui surprend dans la chanson c’est quand Piet Sielck (artiste invité pour cette pièce) se met à chanter avec une voix plus agressive pendant un couplet, ça donne un très bon résultat. En somme, une chanson qui manque un peu d’originalité, mais qui fait bien le travail.




Rising Star : Une petite interlude qui sert d’intro à la dernière pièce. La chanson commence avec du clavier et enchaîne avec un gros riff de guitare. Une belle petite interlude.




Shine On : L’album termine en beauté avec une pièce de pur speed/power metal. Un riff très accrocheur, une batterie bien rapide et mélodique, une bonne basse pesante et fluide et Hansen qui chante à son meilleur. Un refrain plus qu’excellent et puissant, de très beau chant en chœur. Des variations de tempo et un changement d’ambiance complet vers la fin où seul du piano joue avec Hansen, qui chante, amènent son lot d’originalité. L’album termine merveilleusement bien avec un des meilleurs titres de l’album.




Pour conclure, Somewhere Out In Space fait parti des meilleurs albums de Gamma Ray avec plusieurs classiques du groupes,en fait toutes les pièces sont bonnes sauf la ballade Pray. Seul quelques défauts mineurs sont présents, mais rien qui empêchent l’écoute de l’album en son entier. Un classique que tous les amateurs de power se doit de possèder.


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau