Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2464
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Angel Dust
Album: Enlighten the Darkness
C’est rare que je vais dire cela mais je crois qu’Angel Dust est un des rares groupes heavy metal qui a réussi, selon mon avis bien sûr, à nous livrer trois excellents albums de manière successive....
Groupe: Dying Fetus
Album: Stop At Nothing
Leur cinquième album était attendu par plusieurs. Certains avaient quelques craintes quant à la production, car plusieurs nouveaux membres avaient fait leur arrivée pour la création de l’album. Des...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Dream Steel
 Album: The Flight Of A Butterfly (2006)
Note:
8.8/10
Style : Power Metal

Compagnie : Indépendant

Format : Demo

Liste des pistes :

01. Frantic 
02. The Flight Of A Bbutterfly 
03. Thin Line 
04. Black Gift 
05. Neverstar  

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Paolo Ouellet
 
Paolo Ouellet
Dream Steel est un groupe d’origine italienne, préconisant un style power metal, aux tendances progressives. Cette formation se compose de Alessandro Antonelli au chant, de Daniele Mazzanti à la guitare, de Diego Testa à la basse, de Marco Zichittella au clavier et ainsi que Mateo Vellucci à la batterie. Dream Steel a enregistré trois démo; soit “Kiss of the Shadow” en 2003, “Thinking about infinity” en 2004 et pour cette critique, “The Flight of a Butterfly” en 2006.



Dès les premières notes de cette démo, avec la pièce titre, “The Flight of a Butterfly”, bien des comparaisons me viennent à l’esprit, dont celle avec un autre excellent groupe italien: Secret Sphere. Car sur cette pièce des plus mélodique, le son du clavier apporte toute la saveur progressive dont Dream Steel utilise de belle façon. Le rythme change fréquemment, passant de passages effrénés, à d’autres ambiances plus douces, plus progressives. “Thin Line” possède aussi ses points forts dont ses chants en chœurs, son rythme lourd, toujours avec plusieurs bémols progressifs. Le chant d’Alessandro est employé de juste façon et nul doute que son registre musical est varié.



"Black Gift" est probablement la plus progressive de cette démo; elle se compare vraiment de plus en plus à un Secret Sphere, lors de ses débuts, du temps de “Mistress of a Shadowlight”. Excellente composition avec une introduction très prog-metal, s’enchaînant vers différents passages tantôt plus lourds, tantôt plus mélodique et très accrocheurs. La performance, autant côté musical, que vocale est sans reproche. La finale qui nomme “Neverstar” possède une énergie et une diversité que Dream Steel a su maîtriser avec brio. Le groupe va même a emprunté quelques teintes néo-classiques sur cette pièce. La finale de celle-ci est toutes à l’honneur du prog-metal.



Bien que Dream Steel exerce un style que bien d’autres groupes préconisent, ce qui est important est la qualité, et celle-ci est au rendez-vous. Ce qui est plaisant maintenant, c’est que la qualité de production et d’enregistrement des démos est de plus en plus comparables à de vrais albums. C’est le cas pour “The Flight of a Butterfly” qui de ce côté, est pratiquement sans reproche. En ce qui concerne l’originalité, non Dream Steel n’a pas créé un nouveau style, un nouveau son. Toutefois, si la création et la production persistent, gardons bien en vue Dream Steel.


  Note de MU : 8.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau