Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Compilation
Album: A Tribute to Judas Priest (Vol. 1)
Lorsque le chanteur, Rob Halford, a quitté Judas Priest au début des années 90, beaucoup de gens ont cru que c’était la fin du groupe légendaire. Plusieurs compagnies de disques ont sortit des albums...
Groupe: Acephalix
Album: Deathless Master
L’année 2012 nous aura donné une toute nouvelle sous-couche métallique, si cette couche en est une véritable en fin de compte, avec le surpuissant « Entombedcore » Qu’est-ce...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Nefastüs Diès
 Album: Urban Cancer (2006)
Note:
8.7/10
Style : Black Metal

Compagnie : Deepsend Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Fragments Of Poisoned Components 
02. Primal Chaos Layers 
03. Hate Vector 
04. The Irony Of Anti-Establishement Ideologies 
05. None Of The Above 
06. Spawns Of Illegitimacy 
07. Cost-Effective Mergers

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Guillaume Cyr
 
Guillaume Cyr
Avec le succès de groupes comme Kataklysm, Neuraxis, Quo Vadis et Cryptopsy la réputation de la scène extrême québécoise n’est plus à faire. On peut dire sans trop exagérer qu’à chaque mois au Québec un album de valeur ou un nouveau groupe prometteur paraît, prêt à inonder le marché international. Toutefois avec un tel tsunami de sorties de qualité, seuls les groupes développant un son original réussissent à sortir de la masse. Avec leur premier album « Urban Cancer », le groupe de black/death metal Nefastus Dies en a certainement le potentiel. Les qualités de l’album sont indéniables.



En premier lieu, une des forces du groupe est sans aucun doute le clavier. Il apporte une douce touche atmosphérique à la brutalité de l’ensemble. Spécialement dans la pièce « None of the above », la meilleure pièce de l’album dû en grande partie à cette raison. Le clavier est aussi à l’occasion épique et la bonne production le fait très bien ressortir. Toutefois, il faut faire attention avec le terme épique. Nous sommes très loin de la surutilisation de mélodies glorieuses propre à Bal-Sagoth.



Le chant quant à lui est également brutal, très puissant et varié. Allant du simple growl rauque du black metal aux grognements gutturaux très gras du grind. Le chanteur tire ses influences aussi du deathcore. Ce dernier aspect pourrait par contre rebuter quelques fans pures et dures de black metal. Toutefois, ne vous laissez pas influencer par un détracteur du death metal, l’ex-bassiste de Winter Bestowed est excellent et maîtrise très bien sa voix.



Le haut niveau technique de l’album est l’aspect le plus frappant de l’album. Le drummer utilise à profusion les blast beat, mais sait également varier, empêchant ainsi d’avoir un album trop linéaire. De plus, les guitares sont en parfaite symbiose et les riffs proposés sont terriblement efficaces quoique qu’ils manquent légèrement d’originalité. L’album pourrait en quelque sorte être séparé en deux. Dans la première moitié, nous avons droit à un défoulement en règle avec des blast beat quasi en continue. Cette moitié risque de plaire aux amateurs de death tandis que la seconde moitié risque d’être appréciée par les amateurs de black par son côté plus atmosphérique et par son tempo plus lent. Toutefois, la coupure entre les deux parties n’est pas aussi nette que j’ai pu le laisser croire. « Urban Cancer » est plutôt un album dans lequel les influences death et black des membres sont mélangées adroitement.



Nefastus Dies nous offre donc un excellent premier album qui en plus n’a pas les défauts qu’ont généralement les premiers albums. Soient une mauvaise production et une absence de personnalité propre. Il faut dire aussi que les membres ont acquis de l’expérience au préalable dans divers groupes comme Trails of Anguish, Necronomicon et Unquitessence. Tous des groupes reconnus au Québec. Le principal défaut d’« Urban Cancer » est qu’il se noie dans la masse des autres sorties du genre. Toutefois, il est certain que le groupe a l’immense potentiel de frapper encore plus fort la prochaine fois. « Urban Cancer » est un véritable déferlement de brutalité et un immanquable pour les amateurs de metal extrême.


  Note de MU : 8.7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau