Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Hopeful Sixteen
Epîca
Jinjer
Principius
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2487
Nouvelles: 3863
Entrevues: 124
Critiques en Vrak
Groupe: Freedom Call
Album: Land of the Crimson Dawn
Freedom Call... la joie de vivre dans un seul et même groupe. Si vous visitez le site depuis quelques années, vous avez remarqué qu'il est généralement bien reçu dans les critiques. Par...
Groupe: Sonata Arctica
Album: UnOpened
Nous devons revenir en 1999, le power metal commence à se faire connaître de plus en plus. La Finlande voit la création d'un groupe du nom de Sonata Arctica. Par le fait même, il y a la production du...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: rageArt
 Album: Virtual (2006)
Note:
7.0/10
Style : Industrial Metal

Compagnie : Indépendant

Format : EP

Liste des pistes :

01. Intro  

02. Virtual  
03. Paradise  
04. An Other Way  
05. Wasp Sting  
06. My World  
07. Cocoon (nouvelle version)  
08. People  
09. Fever  
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Pour cette nouvelle découverte, nous devons nous rendre en France avec la sortie du EP de la formation industriel metal rageArt, "Virtual". Les extraits que j'avais entendu auparavant m'avait réellement intrigués et je me demandais à quoi ressemblerait ce petit EP. Il s'agit d'une jeune formation, possèdant seulement deux démos avant cette sortie, mais nous pouvons constater qu'ils ont décidé d'aller vers une voie plus authentique.





N'ayant pas peur d'utiliser des effets électroniques ou de baser leur musique sur l'atmosphère, "An Other Way" qui est d'ailleurs vraiment très calme montre l'aspect exploité par le groupe. Cependant, c'est lorsque nous arrivons à des pièces comme "Paradise" et "People" que le disque prend plus de puissance et d'agressivité. Il y a des petits passages vocaux influencés du hardcore que j'ai plus de misère à assimiler durant à quelques moments, moi qui aime généralement divers groupes hardcore. rageArt offre plusieurs styles de vocaux et les changements de rythme se font régulièrement.





Au niveau des changements de rythme, je me demande s'ils sont réellement trop nombreux, il me semble que le tout vient à déstabiliser certains morceaux. Le produit offert est de bonne qualité et en sortant des standards comme ils ont été en mesure de le faire, c'est positif pour rageArt. Ceux qui s'attendent à un metal industriel très rapide pourraient être déçus, puisque "Virtual" mélange beaucoup plus les éléments de la musique électronique. La plus "metal" est "Cocoon", nouvelle version de leur morceau, qui est vraiment agressive, des riffs aux guitares accrocheurs et un vocal fougueux. Évidemment, elle est également coupée par un débit plus lent.





En général, "Virtual" est accessible en raison du côté mélodique souvent utilisé par rageArt. Une fusion entre le metal industriel, électronique et autres influences atmosphériques. Un bon EP (Maxi) de la part de rageArt. Selon moi, il reste encore quelques détails à régler afin de d'attirer l'attention des fans metal à plus grande échelle, peut-être de renforcir quelques passages qui semblent moins percutants, mais leur base est vraiment intéressante. Je vous conseille une écoute pour tenter de plus les connaître. mySpace: http://www.myspace.com/rageart


  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau