Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2479
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: Running Wild
Album: The Rivalry
« The Rivalry » n’est pas un mauvais album mais là, on tombe dans un album aux riffs et aux mélodies réchauffées. J’ai comme l’impression que Running Wild commence à s’essoufler dans leur processus...
Groupe: Star One
Album: Victims of the Modern Age
Après la sortie du premier album de Star One en 2002, Arjen s’est principalement concentré sur son autre projet intitulé Ayreon. Après 8 ans d’attente, voici le second album sous la bannière Star...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Stratovarius
 Album: Intermission (2001)
Note:
8.2/10
Style : Power Metal

Compagnie : Nuclear Blast

Format : Compilation

Liste des pistes :

01. Will My Soul Ever Rest In Peace?  
02. Falling Into Fantasy  
03. The Curtains Are Falling  

04. Requiem  
05. Bloodstone (reprise de Judas Priest)  
06. Kill The King (reprise de Rainbow)  
07. I Surrender (live) 
08. Keep The Flame  
09. Why Are We Here?  
10. What Can I Say  
11. Dream With Me  
12. When The Night Meets The Day  

13. It's A Mystery  
14. Cold Winter Nights  
15. Hunting High And Low (live)  
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Simon Desrochers
 
Cet album est arrangé comme un show de Stratovarius : beaucoup de ballades, autant de chansons au tempo moyen et quelques chansons à la musique rapide.




Deux de ces dernières m’ont trotté en tête souvent et je peux donc les qualifier de mémorables. Il s’agit de The Curtains are Falling, qui nous met dans la peau d’un pilote de bombardier, et de Cold Winter Nights. La batterie và à un rythme débile sur la première, du speed metal à son meilleur où la vitesse nous rend speedés et où l’adrénaline produite nous rend surexcités. C’est la même chose pour Cold Winter Nights, excepté que la musique est plus sombre.




Le CD contient aussi deux de mes ballades préférées, soit What can I Say et Dream with me qui, pour les métalleux, sont bien plus belles que ce qui joue à la radio.




Trois chansons sont reprises d’autres groupes, soit Bloodstone de Judas Priest, Kill the King de Black Sabbath et I surrender. Stratovarius les reprend toutefois dans le style qui leur est propre. Il est à noter qu’on peut entendre Timo Tolkki chanter sur Kill the King.




L’album contient deux lives, I Surrender et Hunting High and Low. Possédant aussi l’album Infinite, je peux dire que ce live est moins bon que l’originale, sans toutefois être un gâchis.




La première fois que j’ai écouté Intermission, j’ai remarqué dès la première piste du disque, Will my Soul ever Rest in Peace, la puissance de la musique. Contrairement à Infinite, où Stratovarius mise sur des hymnes accrocheurs, ils misent ici sur la puissance des chansons, celles qui sont rapides comme les ballades ainsi que, dans certaines chansons, sur la vitesse pure.




Cet album est donc excellent, mais il manque de chansons très rapides et d’hymnes accrocheurs à la Infinite.


  Note de MU : 8.2/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau