Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: Morbid Pain
Album: À La Croisée Des Chemins
Morbid Pain est un groupe de «death/black metal» québécois. La formation contient cinq membres dans ses rangs qui sont : Isaak Lynch au chant, Eric Blais à la basse et au chant, Jacques Arvisais au...
Groupe: Children Of Bodom
Album: Blooddrunk
Après m’avoir laissé un goût un peu amer avec leur dernier album, Children of Bodom récidive avec leur sixième album studio intitulé « Blooddrunk ». Mes attentes étaient plutôt faible face à cet...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Gothërfall
 Album: Blacksphere Architecture (2006)
Note:
9.4/10
Style : Black Metal

Compagnie : Indépendant

Format : CD

Liste des pistes :

01. Satyric Phallusbait Daemonium 
02. And the Widow Cries in Secrecy 
03. At the Dawn of Punishment 
04. Erthe: Battlefield of the Gods 
05. Skyzofleshist Plastic World 
06. Prophylaxis In Extremis 
07. Where Angels Lie 
08. Der Wind bläst über den Sterblichen 
09. Théurgie Mystificium 
10. A Last Dusk on the Necrosphere 
11. Ventriloque 
ActeI - Préface à l’Absurdité 
ActeII - La Condamnation 
ActeIII - Mortel Pour la Vie  

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Guillaume Cyr
 
Guillaume Cyr
Plutôt rare et inattendu pour notre scène metal québécoise, le groupe montréalais Gothërfall vient de sortir un album de black metal symphonique d’une extrême violence que les fans d’Anorexia Nervosa pourront difficilement se passer. Le groupe dont le nom signifie “la chute de Dieu” nous offre une heure de “growl” puissant, de “riffs” propres au black metal et de paroles montrant leur haine de la religion ou de tous autres systèmes de pensée qui empoisonnent l’esprit humain. Malgré cela et malgré leur look “True”, ils évitent le ridicule en n’invoquant pas Satan par d’innombrables 666 et en ne recouvrant pas leur pochette d’un pentagramme.



La pièce la plus violente de l’album, “Satyric Phallusbait Daemonium”, commence l’album par un cri de mort d’une puissance rarement égalée suivant une courte intro symphonique, lugubre et lourde pour se poursuivre par le riff de guitare et la double pédale typiques du black metal. Loin d’être un mal, l’album change peu de ce tempo jusqu’à la fin. Bien que “Where Angels Lie” est un peu plus lente et atmosphérique que le reste de l’album. Avec une telle suite de violence, une chance que des intermèdes symphoniques ou atmosphériques viennent s’intercaler entre les pièces pour nous laisser souffler. Gothërfall ne fait aucun compromis pour plaire au plus grand nombre. Distillés par-ci par-là dans leur musique, il y a bien quelques petits solos de guitare, petits solos de claviers psychédéliques et des intermèdes orchestrés cassés par un “riff” acéré du plus bel effet. Leur musique reste essentiellement très brutale.



Blacksphere Architecture est rempli d’excellentes orchestrations. Par contre, elles ne sont pas aussi grandiloquentes que sur les derniers albums de Dimmu Borgir. De plus, ce ne sont pas que de simples orchestrations ajoutées pour créer une ambiance, mais des orchestrations pensées d’avance en total symbiose avec les riffs de guitare et le growl. Le travail fait à la production est donc énorme. On discerne sans problème tous les éléments de l’album. La guitare ne prend jamais le dessus sur les orchestrations et sur le vocal, et vice versa. “Théurgie Mystificium” réunit les meilleurs éléments de Gothërfall. Avec son intro épique et son riff de fin des temps, on a l’impression qu’une armée apocalyptique s’approche de nous. De plus, la montée en puissance suivant le deuxième solo est tout simplement incroyable. La fin de la pièce est tout aussi magistrale. Écoutez le crier: Car Dieu n’existe que dans le coeur des faibles! Suivi par un choeur féminin repris ensuite en growl. Sublime! Sans aucun doute le meilleur moment de l’album. Une pièce parfaite.



Une autre grande qualité de Gothërfall est la maîtrise vocal du chanteur. Le vocal est évidemment rauque, mais jamais agressant. De plus, on peut l’entendre dans trois différents styles de growl. Principalement, dans un style proche d’Anorexia Nervosa, mais aussi dans un style beaucoup plus grave dans la plus pure tradition d’Adam Darski, chanteur de Behemoth. Ce growl plus grave est utilisé un peu à la façon de back vocaux se superposant à l’occasion au chant principal. Encore une fois, on se doit de souligner la bonne production. Il n’est pas rare aussi d’entendre le chanteur pousser des cris plus aigus que n’aurait pas reniés Dani Filth. Toutefois, il est un peu dommage que même avec les paroles devant nous, il soit difficile de garder le fil dans les paroles. Très dure de discerner un seul mot même lorsqu’ils sont en français. Par contre, ce n’est pas une si mauvaise chose dans le black metal.



Je ne sais pas si c’est à cause de l’excitation que cet album soit sortie au Québec, mais on leur donnerait le diable sans confession. Une chose est sure, Gothërfall est un groupe très professionnel et unique au Québec. Les fans des groupes précités ne seront pas déstabilisés à l’écoute de l’album, même si Blacksphere Architecture est une coche de brutalité au-dessus de ce qu’ils ont fait. L’album peut s’adresser aussi à ceux qui sont tannés des demos à la production crasseuse qui abondent au Québec puisque qu’ici elle est très soignée.



SuomiMetal


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Fred Laroche
 
Oubliez la comparaison, Gotherfall s'en exempte. Ce qu'il nous offre, c'est tout simplement un black metal agrémenté de saveurs industrielles et symphoniques avec une brutalité sans compromis. Dès les première secondes de l'album on voit qu'on a droit à un produit d'une qualité sonore très élevée et une ambiance capable d'envoyer des frissons de malaise dans le dos. Une atmosphere extrèmement défaitiste et déshumanisante se tisse avec la première pièce, Satyric Phallusbait Daemonium. Tout comme l'album au complet, cette pièce est un assault sans répis de batterie frénétique, de guitares qui chevauche entre la mélodie et les riffs typiquement black metal, accentué d'une orchestration atmosphérique et le tout rassemblé par des lignes de basses comme on en entend rarement dans le black metal. Point de vue vocal, Gotherfall est très diversifié et intéressant. Parsemé d'effets dit industriel, les multiples tonalités du vocal quasi omniprésent dans les compositions du groupe rendent l'album très intéressant et varié.

Les textes de Gotherfall n'entendent pas à rire du tout! Bien au contraire, si vous voulez lire quelque chose qui vous donnera un dégoût profond de l'humanité, lisez le livret de Blacksphere Architechture. Le tout est présenté dans une poésie assez compétente et le langage employé est cru et sans pitié. Tout cela câdre à merveille avec la musique du groupe puisqu'on parle ici d'un album extrèmement sombreet brutal.

Ce recueil de chapitres féroces vient dans un emballage très professionnel. On a droit à une pochette avec un livret remplit de poésie macabre et d'images à glacer le sang avec des photos des membres du groupe. Tous les gens ayant participer à ce projet on fait un travail remarquable. La production, assurée par GOTHËRFALL & Kim Gosselin, est foudroyante. Mention honorable pour le travail unique de Renault Sakelaris pour les photos monstrueuses qui pourraient, à elles seules, donner le tétanos!

Ne passez pas à côté de cet album incroyable mais attention, il s'adresse aux fans de musique extrème car il n'est pas facile d'écoute du tout. Oubliez les bonbons, cet album n'en offre aucun!


  Note de MU : 9.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau