Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2463
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Heathen
Album: The Evolution Of Chaos
Il s’est écoulé presque 20 ans depuis la parution du dernier album du groupe Heathen intitulé ‘Victims Of Deception’. La formation Thrash de San Francisco s’est reformée il y a peu de temps et nous...
Groupe:
Album:
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Manowar
 Album: Warriors of the World (2002)
Note:
8.5/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : Magic Circle Music

Format : CD

Liste des pistes :

01. Call to Arms 
02. The Fight For Freedom 
03. Nessun Dorma 
04. Valhalla 
05. Swords in the Wind 
06. An American Trilogy 
07. The March 
08. Warriors of the World United 
09. Hand of Doom 
10. House of Death 
11. Fight Until We Die 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Guillaume Cyr
 
Guillaume Cyr
Ça a pris six ans aux Rois du Metal pour nous faire entendre un successeur à l’excellent Louder Than Hell. Après une si longue attente, on pourrait être en droit à s’attendre à un album d’une qualité exceptionnelle, surtout avec l’amélioration des techniques de production. La bande à Joey DeMaio a sorti une couple de DVD, compilations et disques “Live” entre temps. Toutefois rien pour étancher la soif des amateurs de “True Metal” épique et martial à souhait rempli de virilité. C’est ce genre de fans qui pourraient être le plus déçus par ce que Warriors of the World a à nous offrir. Dans le dernier oeuvre de Manowar, les tueries métalliques côtoient le très ordinaire.



Outre la pochette d’un goût discutable, la première chose qui frappe et qu’on peut reprocher après la première écoute c’est l’ordre des pièces. L’album commence en lion avec “Call to Arms”, une pièce avec un “riff” de la mort, très martiale gardant le même rythme pendant plus de cinq minutes. Une bombe à coup sûr en live. Les fans de pièces comme “The Power” ou “ Blood of the Kings” des albums précédents l’adoreront sûrement.



Il faut attendre près d’une demi-heure avant de retrouver d’autres pièces rapides. Soit le trio de pièces finales “Hand of Doom” avec son très bon refrain et son excellent solo, “House of Death” très heavy et catchy. C’est incroyable à quel point cette pièce est puissante, spécialement grâce à l’intermède doux cassé avec l’acier par un “riff” d’une rapidité rarement atteinte par Manowar. Il en est impossible de ne pas brasser la tête. Ensuite, “Fight until we die” aussi bien réussi que “Call to arms”, clos puissamment et de façon magistrale l’album.



Avec des pièces comme ces quatre précédentes, Warriors of the World frôlerait la perfection. Toutefois, c’est la demi-heure de mollesse qui rend mon opinion plus mitigée. Les pièces en tant que telles sont bonnes. La voix d’Eric Adams n’a jamais été aussi belle. On a qu’à écouter “Nessun Dorma”, reprise d’un classique italien pour s’en rendre compte. La pièce est par contre pas du tout metal malgré une finale avec le cri si caractéristique du viril chanteur. Manowar ont aussi incorporé à leur album beaucoup d’orchestrations. C’est bien.....sur un album de Rhapsody. J’adore le groupe italien, mais quand j’écoute du Manowar c’est justement pour ne pas y retrouver la même chose. Ici, le groupe américain nous place par exemple une pièce orchestrale de Wagner. La pilule pourrait passer si la pièce suivante n’avait pas sa propre intro. La cassure entre les deux pièces est désagréable et rend “The March” totalement inutile.



La pièce suivante “The March” est “Warriors of the World United”. Par son intro reconnaissable entre milles et son refrain facile à apprendre, elle est quatre ans après la parution de l’album une des pièces les plus connues de Manowar. Elle n’apporte rien de nouveau, elle est dans la même veine que “Brothers of Metal” et “The Gods Made Heavy Metal”. Avec cette pièce, Manowar devient un peu comme une parodie de son passé. On le sait que les metalleux sont puissants, qu’il faille se battre pour le metal etc. Toutefois, Manowar copiant Manowar reste un gage de qualité. “Swords in the Wind” est l’obligatoire ballade de l’album. Sur cette pièce Eric Adams est tout simplement divin, quelle voix! Elle n’est pas aussi catchy et puissante que “Heart of Steel” ou “Courage”, mais énormément plus belle et épique. Elle atteint en fait le même niveau épique qu’une armée de Rohrrims chargeant des orcs. Il faut le faire quand même. Par contre, une ballade pour avoir de l’impact se doit de suivre ou d’être suivie par une pièce plus rapide. Ici, elle perd beaucoup d’utilité.



“Fight for Freedom” et “An American Trilogy” sont des pièces plutôt faibles et n’ont pas selon moi leur place sur un album de Manowar. Elles ne dégagent aucune puissance et ne sont là que pour montrer leur fierté patriotique. L’image de Manowar en tant que figure de proue du “True Metal” en prend pour son rhume particulièrement sur “An American Trilogy, une reprise d’Elvis Presley. La majorité des fans de Manowar ne sont pas Américains et je ne voix pas comment ils pourraient être impressionnés par ce genre de pièces. Une chance qu’un excellent solo sur “Fight for Freedom” et que la belle voix du chanteur viennent un peu sauver le tout.



En bref, si ce n’était de l’ordre des pièces qui laisse un trop long vide d’agressivité en milieu d’album, Warriors of the World serait le meilleur album de la discographie de Manowar. Jamais ils n’ont été aussi puissants, mais aussi jamais ils ont atteint une telle douceur sur certaines pièces. Peuvent-ils perdre des fans de la première heure à cause de cela? Je ne crois pas, les fans de Manowar sont très fidèles. Ils pourraient même avec cet album aller chercher de nouveaux fans issus du power metal. Toutefois, on peut souhaiter vivement qu’ils nous reviennent avec leur prochain album avec une suite d’hymnes guerriers tel que l’on pouvait retrouver sur Louder Than Hell.



SuomiMetal



  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau