Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Hirax
Album: El Rostro de la Muerte
Pour les fans de thrash metal, la formation américaine Hirax est déjà bien connue. Créé en 1984, il a mis en vente deux albums dans les années 80 et deux albums dans les années 2000. "El...
Groupe: Jon Oliva's Pain
Album: Festival
Depuis sa création, le groupe écrit un album tous les deux ans. Régulière comme une horloge, la formation floridienne nous offre donc en 2010 leur quatrième album ayant pour titre ‘Festival’. Nous...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Interria
 Album: EP 2006 (2006)
Note:
8.9/10
Style : Metal Électronique

Compagnie : Aucun

Format : EP

Liste des pistes :

01. Mindustrial 
02. L'impact 
03. Splendide Unité  
04. Abrasif


MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Paolo Ouellet
 
Paolo Ouellet
Né des cendres du groupe Dying Tears, Interria est originaire de Paris, en France. Leur histoire a débuté lorsque Jenni Signorino, Stef Montiel, Julie Henau et Manu Solive décident de continuer l'aventure musicale et d'évoluer vers un metal plus actuel, plus ouvert, avec des textes principalement en français. Xavier Dafonte (ex 7th Nemesis) et Simon B se joindront à cette formation et le groupe entamera alors une phase de composition au cours de laquelle une dizaine de morceaux verront le jour. En novembre 2005 Manu Solive est remplacé par Franck Métayer (ex The Old Dead Tree) et en février 2006 Simon B. est remplacé par Fabien Calmon. C’est alors qu’Interria enregistre quatre pièces en vue de la sortie d’un mini cd, publié cette année.



Ceux qui s’attendent à ce qu’Interria demeure dans les sentiers tracés par Dying Tears, détrompez-vous! Le changement est radical, on ne parle plus de metal mélancoliques ou gothiques mais plutôt d’un metal électronique aux tendances trash. Le premier titre sur mini cd donne un grand coup; "Mindustrial" possède un énorme son électronique dont le rythme me fait beaucoup penser à la trame sonore du film La Matrix Rechargée. Le rythme des guitares est puissant et lourd tandis que le chant de Jenni se lie à merveille grâce à un registre musical impressionnant. L’écoute se poursuit avec "L’Impact" qui prend une direction musicale vers le metalcore. Nul doute qu’Interria possède des musiciens de hauts niveaux et le son est impeccable. "Splendide Unité" dévoile une grande qualité de composition grâce à ses nombreux changements rythmiques et ses grosses guitares. L’ambiance de ce titre est plus sombre et le chant de Jenni se fait uniquement en anglais. Cette écoute se termine avec "Abrasif" qui laisse l’auditeur impatient d’en entendre encore plus de ce groupe! Excellent rythme dont une saveur gothique tente de faire surface. Le clavier ainsi que les différents tempos, tantôt accéléré ou tantôt plus calme qualifie bien ce titre.



Aucun doute qu’Interria va faire sa marque car ce mini cd est une bombe musicale. Autant sa production, sa composition que son interprétation est d’un niveau que bien des groupes désirent atteindre. Interria a tous les atouts pour intéresser plusieurs amateurs de différents styles metal. Reste à patienter maintenant pour un vrai album maintenant.


  Note de MU : 8.9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau