Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2458
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Silent Force
Album: Worlds Apart
Silent Force est un autre groupe allemand de power metal, 'Worlds Apart' est leur troisième album. Il s'agit d'un groupe qui n'est pas encore très connu, il faut dire que la voie qu'ils suivent est...
Groupe: Cultes Des Ghoules
Album: Haxan
Ceux qui me lisent régulièrement, c’est-à-dire ma mère et mon père, savent pertinemment que ce que j’apprécie le plus du black métal plutôt underground, c’est lorsque ca me donne la chienne ! Et...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Luca Turilli
 Album: The Infinite Wonders of Creation (2006)
Note:
7.0/10
Style : Symphonic Metal

Compagnie : SPV Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Secrets Of Forgotten Ages 
02. Mother Nature 
03. Angels Of The Winter Dawn 
04. Altitudes 
05. The Miracle Of Life 
06. Silver Moon 
07. Cosmic Revelation 
08. Pyramids And Stargates 
09. Mystic And Divine 
10. The Infinite Wonders Of Creation 

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Après 4 ans d'attente, le guerrier Luca Turilli (Rhapsody, Luca Turilli's Dreamquest, Luca Turilli) nous offre le troisième album de son projet solo "The Infinite Wonders of Creation" en 2006. À quoi pouvions-nous nous attendre? Évidemment, nous pouvions prévoir une décharge de power metal symphonique comme il nous l'avait présenté auparavant. Sur ce disque, les membres sont Luca Turilli (Guitare/Clavier), Olaf Hayer (Vocal) (Dionysus, Lord Byron), Bridget Fogle (Vocal) (sur "The Infinite Wonders of Creation"), Sascha Paeth (Basse, Guitare acoustique et additionnelle) et de Robert Hunecke Rizzo (Batterie). Bref, l'un des seuls changements est le fait que Luca s'occupe maintenant des claviers à la place de Michael "Miro" Rodenberger (Clavier)(Aina, Kamelot, Virgo (Matos/Paeth)). Est-ce que cette décision a été la bonne? En fait, j'adorais la touche particulière que Miro apportait au groupe, mais avec son élan de désir de s'occuper de plus en plus des claviers, Luca Turilli l'a prouvé avec son projet Dreamquest, il ne restait plus de place pour Miro. Vous aurez un mélange de power metal plutôt sombre, progressif et avec beaucoup d'éléments d'opéra. Vous pouvez oublier les éléments électroniques, ils sont pratiquement disparus et maintenant une chanteuse prend énormément de place, probablement trop de place.




Premièrement, Luca Turilli nous propose une introduction atmosphèrique avec "Secrets of Forgotten Ages". Dès "Mother Nature", "Angels of the Winter Dawn" et " Altitudes", nous pouvons remarquer que Luca semble s'éloigner de la présentation musicale des deux premiers albums, "King of the Nordic Twilight" et "Prophet of the Last Eclipse". Les mélodies se rapprochent beaucoup plus du plus au récent matériel de Rhapsody plutôt que d'un produit plus original comme il avait l'habitude de nous le démontrer. Du même coup, on ne peut pas nier la qualité des vocaux, la sonorité symphonique puissante et mélodique. Par contre, malgré la grande qualité, c'est un style que nous avons pu déjà écouter encore et encore. L'une des similitudes qui m'est venu en tête est, par exemple, le matériel un peu plus ancient de Dark Moor. Heureusement, Luca Turilli n'a pas oublié les origines du claviers pratiquement futuristes qui rendait ses prédécesseurs beaucoup plus authentiques, donc ils nous offrent ces claviers cosmiques électroniques sur "The Miracle of Life" et "Cosmic Revelation". Nous réalisons rapidement à quel point Luca a su tirer la particularité des claviers pour créer une force à l'un de ses projets, mais le résultat sur "The Infinite Wonders of Creation" est plus retenu et moins exploité.




De plus, il n'a pas oublié d'introduire la fameuse ballade de "fantôme" avec "Silver Moon". Le terme ballade de "fantôme" sera dorénavant instauré pour signaler les pièces de ce genre, lentes et avec un accumulation d'émotions tendres. Par la suite, la pièce "Pyramids and Stargates" est bien, mais sans grand éclat. Le tout possède, évidemment, un bombardement en règle de choeur et de "back vocals" de toute sorte en plus de carburer le son avec des tentatives d'éblouissements atmosphèriques. Cependant, j'adore le duo entre Bridget et Olaf sur les deux dernières pièces, "Mystic and Divine" et "The Infinite Wonders of Creation", le tout apporte un peu plus de profondeur. Du côté de la production, elle est bien sûre excellente et solide avec l'intégralité des instruments qui semblent bien mixés. Personnellement, ce n'est vraiment pas le disque de l'année, beaucoup trop générique, mais il serait faux de nier la qualité sonore qui nous est offert.




Dans l'ensemble, bien que "The Infinite Wonders of Creation" de Luca Turilli ne soit réellement pas l'album qui marquera l'histoire, il manque légèrement d'originalité et s'inspire beaucoup trop de certaines formations, le résultat devrait être apprécier par les amateurs de power metal avec un aspect symphonique très élevé. Toutefois, on se rend bien compte, ce qui a été signalé par plusieurs critiques, que Luca s'éloigne de plus en plus des albums précédents. La touche pratiquement cosmiques revient par moment, mais en général, il a décidé d'y aller avec une approche plus douche et moins percutante. L'élément unique que Luca Turilli a suggéré avec ces deux premiers opus de son projet solo semble se dissiper de plus en plus pour nous donner un album metal beaucoup plus symphonique/opéra que power metal, pour la majorité de l'album, il ne faut pas s'attendre à une dévastation de double-caisse à la batterie. Un disque avec beaucoup d'émotions, peut-être trop pour ce que ce projet avait proposé au départ. Les meilleures pièces sont "The Miracle of Life" et "Cosmic Revelation". Ce n'est pas parce que vous êtes un amateur des premiers albums que vous allez nécessairement adorer celui-ci.


  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau