Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Jakhammer
Album: Omen
Critique à saveur locale avec la première démo de la très jeune formation québécoise "Jakhammer" intitulée "Omen".


Un EP de 4 pièces (3 compos + The Ace of Spade-Motörhead) nous est...
Groupe: Rumpelstiltskin Grinder
Album: Buried In The Front Yard
Rumpelstiltskin Grinder est un groupe thrash/hardcore américain ou plus précisément de Philadelphie. Le groupe existe depuis 2002 et à seulement sortit un album live limité à 100 copies et un split...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Sólstafir
 Album: Masterpiece Of Bitterness (2005)
Note:
9.0/10
Style : Black Metal

Compagnie : Spikefarm Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. I Myself the Visionary Head  
02. Nature Strutter  
03. Bloodsoaked Velvet  
04. Ljósfari  
05. Ghosts of Light  
06. Ritual of Fire  
07. Náttfari
 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
L'Islande n'est pas le pays le plus reconnu pour les groupes metal, mais une certaine formation du nom de Sólstafir est parvenue à faire surface tranquillement. Il aura fallu attendre en 2002 pour voir parraître leur premier opus "Í Blóði og Anda", le groupe ayant été formé en 1994. En 2005, ils sont de retour avec leur deuxième album, "Masterpiece Of Bitterness". L'ancien matériel de Sólstafir se situait un peu plus dans le domaine du viking/black metal. Toutefois, avec ce nouvel album ils ont tenté une approche différente qui saura surprendre les amateurs de metal en général. Personnellement, il s'agit du mélange le plus original que j'ai pu entendre depuis longtemps.





Lorsque nous mentionnons qu'un groupe devrait se diversifier et avoir une touche plus originale dans leur musique pour sortir de la masse, il est bien rare qu'une personne va proposer de mélanger du scream de hardcore avec du black metal et du metal progressif. En plus de ces trois substances qui ne semblent pas pouvoir se mélanger ensemble, Sólstafir a eu l'audace d'inclure dans leur musique du doom metal, des éléments et influences thrash/heavy metal. Malgré que nous pourrions penser qu'il peut s'agir d'une mixture incohérance, le résultat est diaboliquement bien réalisé. Les transitions sont bien effectuées et nous n'avons pas l'impression que le tout est mixé pour le plaisir du mélange des styles, il y a beaucoup de travail et une originalité superbe. Seulement pour vous démontrez le côté intriguant de leur musique, la première pièce de l'album est "I Myself the Visionary Head" et elle débute avec un chant féminin d'opéra. La suite diffère complètement, le morceau continue avec une sorte de black/heavy metal rapide et puissant qui est soutenu par le vocal hardcore. Je dois avouer que le vocal surprend à la première écoute, toutefois il ne faut pas s'arrêter aux préjugés et nous devons continuer l'écoute pour voir la diversité musicale qu'ils offrent. La pièce dure 20 minutes, alors ils ont même le temps d'exploiter un son doom et progressif avec un atmosphère très spécial avant de terminer avec un défoulement black metal mélodique. Bref, il y a beaucoup de variation, mais les transitions sont bien travaillées, alors le résultat est vraiment très positif.





Sur la pièce "Nature Strutter", la sonorité demeure plutôt le mélange black metal et progressif, en plus d'avoir un vocal clair sur celle-ci. Nous retrouvons cette touche un peu plus black metal mélodique sur "Bloodsoaked Velvet", avec le retour du vocal hardcore. Le disque continue avec "Ljósfari" qui débute de façon beaucoup plutôt calme et avec un vocal un peu plus retenu. Les mélodies sont toujours aussi accrocheuses. De plus, le groupe adore pouvoir donner encore plus profondeur aux pièces en leur ajoutant une durée tout de même élevée, comme c'est le cas sur "Ritual of Fire", environ 15 minutes. L'album a seulement sept morceaux, mais il est d'une durée de 1h10 minutes. C'est intéressant, puisque malgré la longueur, elles ne deviennent pas pour autant ennuyantes, au contraire ils misent encore plus sur le côté atmosphérique pour créer de l'intérêt. Finalement, la dernière pièce du disque est "Náttfari", elle est très calme à la guitare acoustique, mais la guitare électrique et la batterie s'amène tranquillement pour former un très beau morceau instrumental.





Dans l'emsemble, la formation Sólstafir a pu offrir un album de très grande qualité avec "Masterpiece Of Bitterness". La diversité musicale parvient à nous surprendre tout au long de l'album. Tous les instruments sont mis en valeur, la basse a également une grande place dans les différents sonorités de Sólstafir. La production est très bien réalisée, ce qui était vraiment important de faire en raison des enchaînements qui sont proposés par le groupe. Le vocal est diversifié, donc ce n'est pas du style hardcore au chant pour la totalité du disque. Il est distribué au Canada par Phd Canada, je vous le recommande fortement si vous aimez des mélanges qui sortent de l'ordinaire, il s'agit d'un bon disque de black/progressif metal. Mes pièces préférées sont "I Myself the Visionary Head", "Bloodsoaked Velvet" et "Ritual of Fire".


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau