Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: DragonForce
Album: Sonic Firestorm
Nous les avions connus sous le nom de DragonHeart en 1999 grâce à leur tout premier démo. En 2001, ils changeaient de nom pour DragonForce sortant du même coup leur premier album, Valley of the...
Groupe: Compilation
Album: A Tribute to Judas Priest (Vol. 1)
Lorsque le chanteur, Rob Halford, a quitté Judas Priest au début des années 90, beaucoup de gens ont cru que c’était la fin du groupe légendaire. Plusieurs compagnies de disques ont sortit des albums...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Virtuocity
 Album: Secret Visions (2001)
Note:
6.8/10
Style : Power Metal

Compagnie : Spinefarm Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Eye For An Eye  
02. Rise And Rule  
03. Pharaoh's Dream  
04. Crucified  
05. Speed Of Light  
06. No Destination  
07. Without You  
08. Tears Of Babylon  
09. Raging Destiny  
10. Secret Visions  
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Je me suis fait prendre à mon propre piège encore une fois. Acheter un album sans l’écouter. J’ai lu « Spinefarm Records » avec le réputé « Finnvox » sur l'endos du CD. Ouin, ce n’est pas parce que l’on possède une production sonore en béton que notre musique est bonne. Et c’est ce que j’ai appris avec « Secret Visions ». Peut-être que mes attentes étaient trop grandes ? N’empêche que la musique se situerait dans un heavy metal bien torqué plutôt que du Power Metal. Et ce, même s’il y a des passages rapides dans la musique.


En fait, j’ai vraiment détesté cet album, et ce qui le sauve de ne pas lui mettre une note plus basse qu’elle ne l’est présentement, c’est à cause de sa bonne production. Bon. Premièrement, le vocal m’endort totalement. J’ai l’impression que le chanteur est toujours sur le même ton. Aucune prouesse de ce coté. Les solos de guitares, rien de mélodique. Ce ne sont qu’un paquet de notes tirées en l’air sans fondement véritable. Ici, je ne parle d’un guitariste technique, je vois plutôt un jeune immature qui cherche à impressionner. Je n’ai jamais réussi à terminer d’écouter l’album au complet.


Je ne conseille pas cet album, qui a une flagrante lacune d’originalité, aux fans de Power Metal. On est loin de Gamma Ray, Sonata Arctica, etc.


  Note de MU : 6/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Surprenant! C'est le premier mot qui me vient en tête lorsque le son vient à mes oreilles à la première écoute de "Secret Visions" de Virtuocity. Au départ, je n'avais entendu que quelques chansons du deuxième album, j'avais aimé même si c'était très répétitif. J'ai fait un léger retour dans le temps pour me procurer "Secret Visions", leur premier album. Le clavier nous saute au visage et c'est la grande particularité du groupe. Pour tous les amateurs de clavier symphonique, Virtuocity en font une ode et leur principale ligne de conduite. Contrairement à ce que j'avais entendu de leur deuxième album, celui-ci exploite de façon incroyable cet instrument, mais d'une manière contrôlée et variée.






Tout d'abord, la pièce "Eye For An Eye" se met en route et débute ce petit voyage dans le monde de Virtuocity. Il propulse le son de très belle manière et au tout début, ils nous montrent un peu à quoi ressemble la formation. Une chanson très symphonique, innondée de clavier et un travail efficace de la batterie et au chant. Quelques parties un peu trop exagérées et mal exploitée, mais dans l'ensemble le rythme est dynamique et puissant. La qualité est vraiment impresionnante, au niveau de la production, et ils nous donnent un produit qui semble très bien travaillé.






"Rise And Rule", un son plus agressif que la première pièce au début de la chanson, avec beaucoup de rapidité, mais par la suite bien balancé dans le rythme. Encore une fois très énergique et diversifiée, un point supérieur qu'à la deuxième album où ils se contentent seulement à nous projetter du clavier à profusion sans aucune profondeur. "Rise And Rule" est intéressante à plusieurs niveaux, on y remarque un peu plus la présence de la guitare, qui était quelque peu caché par le clavier sur la première pièce. Par la suite, nous avons une des meilleures chansons de l'album, l'originale "Pharoah's Dream" On a droit à une atmosphère d'Egypte, et ils nous bombardent avec un son rapide. L'effet à la guitare est vraiment intéressant et il y a un parfait mélange avec la mélodie et le refrain, ce dernier est très accrocheur. En plus, elle est de cinq minutes et ils exploitent plusieurs éléments différents, un peu comme s'ils désiraient donner du temps pour pratiquement tous les membres. Rendu à la pièce "Crucified", nous pouvons quand même bien situer Virtuocity, mais ils réussissent encore une fois à mettre une touche spéciale avec l'ajout d'une sorte de petite chorale. Ce n'est pas la meilleure de l'opus, mais elle a son charme, malgré qu'on touche moins à l'aspect rapide du groupe et on y va de plusieurs mélangent, qui ne sont pas des plus efficaces. En fait, ce n'est pas que c'est mauvais, mais nous avons l'impression d'écouter deux chansons dans le même cinq minutes, assez étrange.






"Speed Of Light", elle porte bien son nom, puisque nous revenons au rythme rapide avec beaucoup de clavier qui caractérisent Virtuocity. Belle petite variante encore une fois au clavier au cours de la pièce et une bonne mélodie encore une fois. Même si c'est varié, on reconnait bien la manière dont le groupe font leurs chansons. "No Destination", elle n'est pas mauvaise non plus. Il est maintenant le temps de la fameuse ballade, qui revient sur la majorité des albums, avec "Without You". Pour être franc, nous n'avions pas envie d'avoir une ballade, mais plutôt encore plus de clavier, puisque c'est leur marque de commerce et on s'habitue rapidement, et on en redemande. Quoi qu'elle n'est pas indigeste, elle n'est pas originale et assez inutile sur "Secret Visions". Heurement, on retrouve le rythme avec "Tears of Babylon". On exploite un côté plus agressif que les pièces précédantes dans le ton de la voix, pour renforcir un peu les paroles, qui sont quand même intéressantes. Elle se présente un peu comme une quête et c'est cette pensée qu'on peut ressentir et entendre tout le long de cette pièce. Bref, nous pouvons voir encore une autre facette de Virtuocity, qui ont su rendre cet opus assez diversifié et on ne se contente pas de nous mettre toujours la même chose. Un début très rapide et mélodique pour "raging Destiny". On sent qu'on approche de la finale. Une pièce assez complète du talent de la formation. Ils ont exploité quelques vitesses différentes au début et l'effet est bien, après nous revenons avec l'énergie de Virtuocity, mais le clavier cède un peu sa place.






Finalement, il y a la chanson "Secret Visions", encore une fois qui commence avec un son rapide. On blâme souvent des groupes de ne pas offrir de pièce instrumentale, Virtuocity ont décidé de terminer de cette façon leur premier album. Cette dernière est instrumentale et elle regroupe assez bien l'allure générale de l'opus. Il ne faut pas oublier qu'elle dûre six minutes, une pièce qui passe assez bien et nous avons la chance de pouvoir entendre tous les instruments de belle façon.






"Secret Visions" est vraiment une surprise. Sur leur deuxième album, ils ont mis un peu trop d'accent sur le clavier, malgré que ce soit leur marque de commerce, ce dernier est mieux équilibré sur leur premier opus. Certains disent qu'ils ne sont que Sonata Arctica avec plus de clavier, nous sommes loin de la réalité. Ils ont fait beaucoup d'expérimentations et le résultat est particulier et ils avaient un son propre à eux sur "Secret Visions". Si vous aimez les albums mélodiques, avec des refrains accrocheurs et du clavier plus présent que la moyenne, "Secret Visions" se veut un très bon choix. Il y a bonne énergie qui se dégage de l'album et sans être l'album de l'année, il s'avère être un très bon achat dont vous n'allez pas regretter.





  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau