Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2442
Nouvelles: 27667
Entrevues: 107
Critiques en Vrak
Groupe: Dustsucker
Album: Diabolo Domination
Créé en 1993, il s'agit du cinquième album des Allemands de Dustsucker avec la sortie de "Diabolo Domination" sur Limb Music/Fusion3 en mai 2008. Comme je l'avais souligné lors de la critique du...
Groupe: Cathedral
Album: The Garden of Unearthly Delights
The Garden of Unearthly Delights est le nom du nouvel album de la réputée formation «doom metal», Cathedral. Cet album marque le début de la collaboration du groupe avec Nuclear Blast. Un album qui...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Dynamic Lights
 Album: Shape (2005)
Note:
8.5/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : DVS Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. In The Hands Of A Siren  
02. Between Two Parallels  
03. Remembrances  
04. Density  
05. Going To Nowhere  
06. One Thousand Nothing  
07. Connecting  
08. The Big Show
 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Dynamic Lights est une formation qui a été créée en 1997 en Italie. Ils ont tout d'abord mis en vente l'album "Night Lights" en 1999, nous avons donc attendu 6 ans avant la sortie du second opus, "Shape". Un album qui a été mis sur le marché via DVS Records en 2005, donc il fallait s'attendre à quelque chose de haut niveau et de plutôt particulier. Le groupe est composé de Matteo Infante (vocal), Marco Poderi (guitare), Raffaele Mariotti (basse), Giovanni Bedetti (clavier) et de Simone Del Pivo (batterie). Des musiciens qui ne sont pas réellement connus, mais suite à l'écoute de l'album, je peux dire qu'ils sont très prometteurs. Dynamic Lights oeuvre dans le metal progressif, il s'agit en quelque sorte d'un mélange de Dream Theater, Evergrey, et de Pain Of Salvation.





Un metal progressif très calme et qui est grandement basé sur l'aspect atmosphérique et mélodique. Dans l'ensemble, nous avons de très longues pièces qui permettent de mettre en valeur le talent des musiciens. Tous les morceaux sont d'une durée de plus de 6 minutes et il y en a même une de 11 minutes. Il y a aussi une belle variation entre les pièces. Le disque est très fluide et les premiers morceaux tels que "In The Hands Of A Siren", "Between Two Parallels" et "Remembrances" débutent à merveille l'écoute de l'album et permet du même coup de présenter le son de ce deuxième opus de Dynamic Lights. "Density" est une magnifique pièce au clavier qui ne dure que deux minutes, plutôt dommage. Par la suite, nous avons l'une des meilleures pièces de l'album, "Going To Nowhere". Plusieurs variations, évidemment, et un bon contrôle au vocal et aux guitares.





Même si nous avons des pièces, qui sont intéressantes, le tout n'aura pas pu être efficace sans l'ajout de la superbe voix de Matteo Infante et le support de Giovanni Bedetti au clavier. Avec "One Thousand Nothing", nous avons l'impression d'entrer dans une nouvelle dimension avec son début très particulier. C'est un peu ce qui fait la magie de Dynamic Lights, les sortes de structures entre les différents morceaux et la présentation des instruments qui sont réalisés de belle façon.





La production est vraiment intéressante et j'ai hâte de voir l'évolution encore plus frappante des musiciens pour le prochain album avec une maturité supérieure. "Shape" propose une atmosphère calme, mais en même temps qui possède une énergie propre et assez unique. Évidemment, le groupe devra continuer d'exploiter leur son au maximum puisque malgré que plusieurs pièces soient très intéressantes, ils pourraient aller chercher encore plus d'authenticité. De plus, la batterie devra être peaufinée davantage, il s'agit de l'un des seuls instruments dans le groupe qui manque de diversité dans sa sonorité/rythme générale. Quelques petits ajustements dans la structure et nous pourrions avoir un groupe qui sera réellement capable de faire son chemin dans le monde du metal progressif. Je ne m'attendais à rien de cette formation italienne et après quelques écoutes, nous sommes encore plus surpris, à écouter absolument pour les amateurs de progressif. Mes pièces préférées sont "In The Hands Of A Siren", "Density", "Going To Nowhere" et "One Thousand Nothing". Il ne s'agit pas d'un incontournable, mais je recommande aux amateurs de progressif d'écouter quelques pièces pour se faire une idée sur le disque.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau