Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Merrimack
Album: Of Entropy And Life Denial
Droit des plus sombres nuits de Paris, voilà qu'arrive rapidement les nouveaux satanistes black metal français foudroyant tout sur leur passage, Merrimack. Quel est ce groupe? Il s'agit d'un...
Groupe: Dream Theater
Album: Master Of Puppets (Bootleg)
Peu de groupes surprennent leurs amateurs lors de spectacles, en leur présentant une partie complète dédiée à des reprises de groupes cultes qui ont influencé celui qui les reprend. DREAM...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Crystal Ball
 Album: Time Walker (2005)
Note:
8.3/10
Style : Power Metal

Compagnie : Nuclear Blast

Format : CD

Liste des pistes :

01. Digital World  
02. Tear Down The Wall  
03. He Came To Change The World  
04. Walk Through Time  
05. Mozart Symphony  
06. Powerflight  
07. Fallen From Grace  
08. Celebration  
09. Sensational  
10. The Eye Of The Storm  
11. Talking To The Walls  
12. Crazy (reprise de Britney Spears(Édition Limitée) 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Samuel Pellaud
 
La Suisse, mon petit pays montagneux n’est pas spécialement reconnue pour sa scène métal, celle-ce étant limitée, mais pas inexistante.
Ma critique va porter sur TimeWalker, le cinquième album de cette charmante formation suisse qu’est Crystal Ball, originaire de Horw et composée de Mark Sweeny (chant), Scott Leach (guitare), Dany Schällibaum (basse) et Marcel Sardella (batterie).
Comme pour de nombreux groupes suisses, le mot métal va de paire avec le mot mélodique (par exemple Gotthard, Shakra). En fait, ils jouent du Speed Metal Mélodique.





Cet album est leur premier concept album. Il parle d’une personne de notre monde (très informatisé) qui fait un voyage dans le temps et qui se retrouve à différents moments marquants de l‘histoire, comme la chute du mur de Berlin, la vie de Jésus Christ ou encore les disparitions dans le triangle des Bermudes. Chaque pièce comporte, dans le livret, un petit commentaire du groupe, ma fois très sympathique.





Tout commence par la chanson la plus heavy et rentre dedans que le groupe ait jamais composée (Digital World) et où la basse et la batterie vous font secouer la tête au point de devenir chauve ! L’album se poursuit en alternant d’autres chansons aussi agressives (Powerflight, Celebration, Tear Down The Wall) et d’autre plus calmes et empreintes d’émotions retranscrites à merveille par la voix un peu rauque et à fleur de peu de Mark Sweeny (He Came To Change The World, Mozart Symphony)
La recette générale n’a pas beaucoup changé depuis leur précédent album (Hellvetia), chaque chanson a un refrain imparable qui se retient facilement. La voix de Mark contribue beaucoup au style du groupe, lui donnant une petite touche de je-ne-sais-quoi qui le rend très agréable à écouter !





En plus, fait remarquable, ils ont essayé de faire coller leur musique le plus possible aux paroles, par exemple, sur la pièce Mozart Symphony, on retrouve des accords de piano et quelques notes (toujours au piano) qui sortent tout droit de l’œuvre du sieur Amadeus ! Sur Walk Through Time, le rythme calme à la batterie correspond à un rythme de marche normal. Et on arrive à trouver de telles correspondances sur presque chaque pièce.
Les riffs de guitare et les mélodies, même les solos, sont simples mais ont cette capacité à vous prendre là où ça fait du bien, pour vous relâcher seulement à la dernière note de l’album. Enfin ceci se discute, car les quelques heureux qui arrivent à trouver l’édition limitée de l’album peuvent profiter, à la fin de l’album, d’un reprise retravaillée et sous forme « métallisée » de…. Crazy, originellement interprétée par….Britney Spears !! Non, ne partez pas !!!! Je n’aime pas non plus Britney, mais c’est là un des traits caractéristiques du groupe : l’anticonformisme, mais dans le but de surprendre ! Sur leur précédent album, ce groupe suisse critique de manière assez ironiqe…la Suisse ! Ici il en est de même, leur version n’est pas vraiment à prendre au sérieux (heureusement !) mais plutôt là pour détendre l’atmosphère, pour dire de façon cachée leur avis sur la musique commerciale !





Crystal Ball est donc un groupe très intéressant, surtout du point de vue du chanteur qui chante magnifiquement bien et juste et qui, en plus, compose toutes les chansons (ou du moins y participe). En plus, la musique supporte sa voix (assez proche de celle de Pasi Rantanen de Thunderstone) de façon très élégante et mélodique. On n’arrive malheureusement pas au niveau de Virtual Empire, qui reste à mon avis le meilleur album du groupe à ce jour !





Cet album est quand même un de mes coups de cœur de cette année et je pense que pour tous ceux qui ne connaissent pas Crystal Ball il est un excellent moyen de découvrir le groupe !


  Note de MU : 8.3/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau