Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Obscura
Album: Omnivium
Festival de la précision et des notes régurgitées à la vitesse Mach 1 par ce groupe allemand. Avec l’absence interminable de Necrophagist, il me semble que ce groupe...
Groupe: Systemyk
Album: Cross Contamination
Le groupe metal industriel anglais Systemyk propose l'album "Cross Contamination" sur Casket Records en 2007. Oeuvrant dans un style oscillant entre le metal/rock au vocal, il est typiquement...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Edguy
 Album: Mandrake (2001)
Note:
8.3/10
Style : Power Metal

Compagnie : AFM Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Tears of a Mandrake 
02. Golden Dawn 
03. Jerusalem 
04. All the Clowns 
05. Nailed to the Wheel 
06. The Pharaoh 
07. Wash Away the Poison 
08. Fallen Angels 
09. Painting on the Wall 
10. Save Us Now 
11. The Devil & The Savant [Bonus Track] 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Après le retour aux sources du heavy metal traditionnel de « The Savage Poetry », l’album précédent, je me suis imaginé qu’Edguy reviendrait avec la recette de son succès qu’avait été « Theater of Salvation ». Non. Je fut un peu déçu, non pas parce que je n’aime pas le heavy traditionnel mais tant qu’à en écouter alors je préfére miser sur des vieux bands comme Iron Maiden, Black Sabbath, Judas Priest et cie. Ceci dit, ce sont mes goûts très personnels. L’album « Mandrake » se situe entre « The Savage Poetry » et celui de « Theatre of Salvation », c'est-à-dire qu’il y puise ses influences dans les deux albums. Alors, ce n’est pas aussi désatreux que je le prétend. Il m’est de reconnaître qu’il y a de bonnes chansons accrocheuses sur cet album. Toutefois, c’est après plusieurs écoutes que j’ai fini par l’apprécier à sa juste valeur.


Les chansons ont en général une saveur plus « hardrock mélodique » comme si nos amis originaires d’Allemagne cherchaient à viser un marché autre que celui de l’Europe. Les États-Unis peut-être ? Qui sait. Et heureusement pour les auditeurs, Sammet et ses musiciens ne sont pas tombés dans le panneau d’imiter ce qui s’est fait avant de manière pas subtile comme certains groupes. Je crois que cela est dû au talent de compositeur de Tobias qui a su garder ses distances avec un style de musique déjà connu sous toutes ses coutures. Edguy est encore capable de nous offrir un léger vent de fraîcheur malgré les clichés du style. Félicitations!


Pour ce qui est dans la sonorité de l’album comme les albums précédents, le groupe a misé encore sur une valeur sûre : Finnvox. Donc, aucun souci à faire de ce coté-là. De plus, le groupe Edguy nous présente son tout premier clip que l’on a pu apprécier même sur les chaînes de vidéos musicaux télévisées en Amérique du Nord. C’est un clip sobre qui nous donne une légère idée d’un groupe qui ne désire pas se prendre au sérieux. Et tant mieux. Sauf qu’il est amusant de voir un parallèle entre Edguy et Helloween à leur début, car ils véhiculaient à peu près la même mentalité. « S’amuser en faisant de la bonne musique! ». Et pour couronner le tout, le groupe entreprend une tournée mondiale qui les amènera au Canada pour la première fois, plus précisement dans la ville de Québec et dont notre petit groupe Québécois Forgotten Tales fera la première partie. Que de bons souvenirs.


Mes chansons préférées de l’album sont « Golden Dawn », la légerté de « All the Clowns », le refrain à la Judas Priest de « Nail to the Wheel », la chanson très mid-tempo aux multiples variations « The Pharaoh », le refrain très accrocheur « The Fallen Angels » et finalement l’amusante « Save us now », un hommage à Felix Bohnke, le drummeur. Oui, c’est un album que je recommande aux fans de Power Metal, à ceux qui ont aussi une tendance métal traditionnel et même rock.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Alexis Woodbury
 
Me voici encore en train de critiquer un album de mon band favori Edguy. Cette fois j’ai choisis Mandrake. Cet album n’est pas leur meilleur, je considère Theater of Salvation meilleur, mais il garde une place dans mon cœur grace à une seule chanson, celle que je préfère du groupe et qui m’a fait découvrir le groupe… vous saurez plus tard.




L’album débute avec une excellente mid-tempo, Tears of a Mandrake, possiblement la meilleure mid-tempo qu’Edguy a composé. On y retrouve un excellent rythme, un excellent refrain à la Sammet et un des meilleurs solos que Jens ait su nous apporter, j’adore ce style de solo, ça fait différent des solos à la Malmsteen.




La suite de l’album part en vitesse avec Golden Dawn… qui a de grosses similarités avec Babylon de l’album précédent : Theater of Saivation. Malgré Golden Dawn ne soit pas aussi bonne que Babylon, elle reste très bonne.




Maintenant on réembarque dans le mid-tempo pour deux pistes, soit Jerusalem et All the Clowns. Jerusalem n’est franchement pas à la hauteur du groupe, elle n’est pas très bonne. All the Clowns est la fameuse toune dont je parlais plus haut… elle reste ma préférée du groupe donc par conséquent ma préférée de l’album. Le rythme mid-tempo m’accroche, les mélodies de chant et le refrain… selon moi, c’est le meilleur refrain qu’on puisse trouver.




Maintenant on a droit à la chanson la plus agressive qu’Edguy avait composé à l’époque… soit Nailed to the Wheel, le début nous laisse présager une ballade mais aussitôt que ça démarre, la ballade s’envole rapidement et progresse vers une chanson très speed et heavy.




En 6e position on retrouve The Pharoah, pour ceux qui ne l’auraient pas deviné, on retrouve des mélodies qui sonnent égyptienne ( vive la gamme mineure harmonique! ) La chanson est d’une durée de 10 minutes, une très bonne chanson épique, mais qui selon moi n’est pas à la hauteur de Theater of Salvation sur l’album du même nom.




Ensuite nous vient la ballade, qui ne rivalise pas avec Land of the Miracle de l'album précédent, malgré qu'elle ne soit pas dans le même style. Wash Away the Poison est bonne quand même, l'atmosphère mélancolique et le refrain touchant font de cette ballade, une des des bonnes d'Edguy, honnêtement meilleure que les deux sur Hellfire Club...




Comme 8e piste, on a Fallen Angels, là on a de quoi parler. Fallen Angels est facilement dans le top 3 de l’album ( aux côtés de Tears of a Mandrake et All the Clowns ). Elle est plus rapide que les deux que je viens de nommer et on y retrouve un excellent solo de guitare de la part de Jens.




Painting on the Wall est certainement une des chansons d’Edguy qui sonne le plus ‘’pwell’’, de quoi me faire penser aux groupes de glam rock tel que Bon Jovi. Malgré cela, ça reste une très bonne chanson avec un refrain accrocheur… chanson très simple par contre.
Save Us Now est la chanson qui aura marqué les débuts d’Edguy dans la comédie. Parlant de leur High Speed Alien Drum Bunny ( Felix Bonhke, que le groupe s’amuse bien à taquiner ) la chanson démontre bien les talents de Felix avec les passes de drum. C’est une très bonne chanson, selon moi une des meilleures de l’album. À compter le petit botu comique ou on entend ‘’This is alien drum bunny’s revenge, resistance is futile!’’




Comme dernière piste, on retrouve The Devil and the Savant, qui débute avec une excellente intro de keyboard, mais les couplets à la Stratovarius ne sont franchement pas excellents, le refrain vient bien sûr sauver la chanson! Vive les refrains d’Edguy…





Bref, c’est un bon album bien consistant, un tantinet moins bon que Theater of Salvation. Bien sûr on y retrouve d’excellents titres, mais pas autant de ''killers'' que sur Theater of Salvation


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau