Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2456
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Hollywood Undead
Album: Swan Songs
Régulièrement, nous voyons surgir à l'avant-plan des groupes sans aucun avertissement, comme c'est le cas avec Hollywood Undead. Les Américains se sont fait connaître rapidement, puisqu'il...
Groupe: Rage
Album: Soundchaser
L'album "Soundchaser" de RAGE est le tout premier album que j'ai entendu de ce groupe, alors c'est pratiquement une honte pour moi étant que RAGE existe depuis 1986. Ils ont tout d'abord commencé...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Nightwish
 Album: Over the hills and far away (2001)
Note:
8.6/10
Style : Power Metal

Compagnie : Spinefarm Records

Format : EP

Liste des pistes :

01. Over the hills and far away 
02. Tenth man down 
03. Away 
04. Astral Romance  
05. The Kinslayer (live) 
06. She is my sin (live) 
07. Sacrament of wilderness (live) 
08. Walking in the Air (live) 
09. Wishmaster (live) 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
D’habitude, je ne suis pas un grand fervent de mini-album, surtout lorsque celui-ci est composé de pièces enregistrées en live. L’album « Over the Hills and Far Away » a quatre chansons studio et six autres en spectacle. J’avoue que j’ai acheté cet album à cause de la chanson titre qui est une reprise de Gary Moore. Je possède la pièce originale. C’est vraiment une excellente adaption. Son refrain me hantait alors il me fallait à tout prix. Par contre, je fus un peu déçu des autres chansons car elles sont plus rock pop, et aussi moins énergiques que les deux albums précédents. Bien sûr, on peut y entendre la voix de Tony Kakko de Sonata Artica sur Astral Romance mais il n’a rien à en perdre la tête. Et ce, tout comme le vocal agressif qui apparaît sur « 10th Man Down » rappelant un peu « Devil & The Deep Ocean » sauf que la musique est plus drable.


Il ne faut pas se le cacher, Nightwish a su s’imposer au fil des années sur la scène métal internationale et le fait de ralentir le rythme afin de prôner des beats plus conciliants pour les auditeurs grand public nous semble évidents : Une musique plus facile d’accès veut dire aussi plus populaire. Bon. Est-ce que les fans vont suivre cette nouvelle tangeante ? Pour ma part, même si j’aime bien les chansons sur cet album, ce ne sont pas de grandes œuvres. Elles sont intéressantes et c’est tout. De plus, les chansons « live » ne sont pas vraiment ma tasse de thé. Ceci dit, cela donne une bonne idée aux auditeurs qui n’ont jamais vu Nightwish en live de leur potentiel et énergie.


Pour la partie studio, l’album sonne à merveille et en ce qui concerne la partie « live », c’est bien mais j’ai déjà entendu mieux comme sonorité. Toutefois, la sélection des chansons « lives » est bonne. J’ai aimé le duo Tarja/Tony sur « Beauty & The Beats » sauf que c’est un peu trop court à mon goût. J’en voulais plus. De plus, cette chanson possède de curieux changement de beats. En général, c’est un bon album mais il n’est pas un essentiel aux fans de Power Metal. En fait, je le recommanderais en premier lieu aux fans de Nightwish.


  Note de MU : 8.2/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Marie-Ève Crépeau
 
Cet album était, au départ, un mini-cd contenant 4 pièces. J’ai essayé de le trouvé en magasin, mais la seule version que j’ai trouvé disponible au Québec a été la « Drakkar Version » (comme ils disent sur leur site). Par contre, je remarque que la pochette n’est pas la même que celle qu’ils annoncent (j’ai la version avec toutes les pièces live, mais c’est la pochette du mini-cd). De toute façon, ce n’est pas grave, puisque je trouve cette pochette là très belle. Aussi, on peut ouvrir le « petit livret » et on découvre une carte du monde qui nous fait découvrir leur tourné en Europe.






Enfin, Over the hills and far away est, selon moi, le dernier album que Nightwish ait fait, avant que la voie de Tarja change un peu plus (comme je l’ai remarqué dès que j’ai écouté l’album Century Child) et je trouve dommage qu’ils ne se soient contenté que d’un mini-album, puisque les 3 premières pièces sont magnifiques.






L’album débute en nous lançant dans la musique avec Over the hills and far away. Excellente pièce. Il paraît que cette pièce est une chanson de Gary Moore que Nightwish a reprise a l'identique, mais ça n’empêche pas d’adorer cette chanson à son maximum. Tarja y est à son meilleur. Sa voix est tout simplement sublime dans cette pièce! Et la musique, que dire de celle-ci… parfaite. La pièce est assez rythmé, mais pas trop rapide. On se sent rapidement emporté dans un monde un peu folklorique, une petite touche, qu’on retrouve dans cette pièce, et qui la rend particulièrement spéciale.






Ensuite, une pièce un peu plus lente, sans l’être assez pour devenir une ballade, on retrouve Tenth man down. Ce qui est vraiment bien dans cette pièce, c’est qu’on y retrouve une grosse ambiance, ce que j’ai rarement entendu dans les chansons de Nightwish. La pièce débute avec des coups de feux et des cris d’hommes; on se croirait dans une guerre, et cet ambiance reste tout au long de la pièce. Si elle est bonne me demanderez-vous? C’est ma préféré de l’album! Elle a un rythme juste parfait pour rentre le tout vraiment bon! C’est un must!






Enfin, la dernière « nouvelle » pièce de l’album s’intitule Away. Disons qu’on commence avec Over the hills and far away qui a un rythme très entraîner, ensuite on a Tenth men down qui est un peu plus lent, mais pas trop, et on a ensuite Away, qui est plutôt une ballade (ne vous inquiétez pas, le reste de l’album ne va pas en ralentissant). La pièce est bien, mais je dois avoué avoir dû l’écouté plusieurs fois avant de l’apprécié à sa juste valeur. Elle est très entraînante par contre. Je veux dire par là qu’en l’écoutant, elle nous entraîne ailleurs; dans les nuages (comme sur l’album).






Bon eh bien, ensuite nous avons Astra-Romance, qui est une ancienne pièce de Nightwish, réédité. Que dire… elle est vraiment bonne. De plus, nous avons la fabuleuse voix de Tony Kakko (Sonata Arctica) pour accompagner la voix majestueuse de notre chère Tarja. Très bonne pièce. Je crois que je la préfère à l’originale.






Alors c’est ici que ce termine la première partie de l’album. La deuxième partie est en fait une partie du show From Wishes to Eternity. Si vous avez lu ma critique sur le DVD de ce show, vous saurez à peu près ce que j’en penses. Sinon, les pièces sont très bien enregistrer, même si on a aucune image devant les yeux, on peut facilement se croire entourer par une foule qui cri et qui applaudit! Pour le choix des pièces (puisque ce n’est pas tout le contenu du DVD qui se retrouve sur cet album, quand même!) je trouve que c’est excellent.






The Kinslayer, qui est très rapide et fort entraînante! J’ai remarqué que Nightwish s’en servait souvent comme « opening ». Je veux dire, sur leur DVD, c’est la pièce qu’on retrouve dans le menu principal, c’est aussi la première pièce du show, et c’est la première pièce de cette 2e partie d’album. Je peux vous dire une chose : je trouve que cette pièce est excellente pour nous accueillir dans cette musique plus que fantastique!






She is my sin qui n’est pas trop rapide, mais qui reste un classique! Le petit refrain merveilleux qui nous reste en tête et qui nous balance la tête hihi.






Sacrament of wilderness (oh mon dieu!) elle est juste trop parfaite! Ma pièce préféré de Nightwish! Je dois avoué qu’elle semblait un peu différente à première écoute, mais bon, elle reste toujours aussi bonne.






Walking in the air est très bien, mais je ne sais pas… je trouve que cette pièce est un peu trop toujours présente partout… Je l’ai peut-être trop écouté dans le passé, mais c’est une des rares, même la seule, pièce de Nightwish dont je me tanne un peu d’entendre, mais bon, elle n’est quand même pas mauvaise.






Beauty and the beast, qui est accompagné par notre cher Tony Kakko. J’adore ce duo. C’est vraiment excellent! La pièce mêle un peu les paroles de la belle (Tarja) puis, de la bête (Kakko). Puis, on a droit a un instant instrumental, pour enfin revenir avec notre tant aimé : Tarja.






Et pour terminer, la fabuleuse et tant adoré chanson : WISHMASTER!!!! Je crois que je n’ai rien à dire sur celle-ci hihi.




L’album en vaut l’achat? Moi je dirais que oui. Si vous aimez les pièces live, vous devriez aimer, et les 4 premières pièces vont juste vous faire adorer cet album. Par souvenir, il n’est pas trop dispendieux. Alors oui, il en vaut amplement la peine, principalement si vous êtes des tripeux de Nightwish!


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau