Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Firewind
Album: Between Heaven and Hell
Comme vous le savez peut-être, Firewind est un groupe de Suède et en et à son deuxième album, Burning Earth, mais aujourd'hui je vais vous parler de leur premier succès, Between Heaven And...
Groupe: Paroxysm
Album: Revelation Is Denied
Paroxysm est groupe de la région de Montréal et après plusieurs changements au sain du groupe, leur premier album « Revelation is Denied » voit finalement le jour en 2004 sur Great White North. Le...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Edguy
 Album: Theater Of Salvation (1999)
Note:
9.4/10
Style : Power Metal

Compagnie : AFM Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. The Healing Vision 
02. Babylon 
03. The Headless Game 
04. Land Of The Miracle 
05. Wake Up The King 
06. Falling Down 
07. Arrows Fly 
08. Holy Shadows 
09. Another Time 
10. The Unbeliever 
11. Theater Of Salvation 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Je ne sais pas ce qui s’est passé durant l’année 1999, peut-être la fin du millénaire, mais beaucoup de groupes Power Metal ont sorti d’excellents albums sur le marché, et Edguy ne fut pas une exception à cette règle. Après le succès grandissant « Vain Glory Opera » qui a su retenir l’attention du public international, Edguy nous revient avec, tant qu’à moi, le meilleur album de leur carrière. « Theater of Salvation ». Tout comme le chef d’œuvre de Gamma Ray « Land of the Free » m’a littéralement coupé le souffle, le nouvel album d’Edguy m’a balayé complètement par ses mélodies accrocheuses. Si vous avez à présenter le mouvement Power Metal dans la plus pure de ses formes à un nouvel auditeur, « Theater of Salvation » est un coup de maître.


La musique, les solos à la tierce, les mélodies accrocheuses, les refrains, tout y est simplement une perfection. C’est un éclair de génie qui a frappé Tobias Sammet, le leader du groupe dans cet album. Petit changement du coté de la formation, l’arrivée du bassiste Tobias Exxel. Peut-être est-ce que c’est cela qui a permis au chanteur de se consacrer plus longuement à la composition de cet album. D’ailleurs, un petit préambule commence le livret de ce CD. En effet, Tobias Sammet nous explique, en quelques lignes, son idée générale de ce qu’est le salut pour lui, et combien souvent les diverses religions perpétuent des idées qui ne font qu’imposer des limites aux êtres humains. Un peu philosophe à ses moments, notre Toby! En ce qui concerne la sonorité de cet album, et bien encore une fois, le studio Finnvox de la Finlande n’est pas loin derrière tout ça, ce qui ajoute à notre grand plaisir une dose sonore bien punchée.


Quant à mes chansons préférées de l’album: Toutes! Bien sûr, le trio « Wake up the King » et son harmonie vocale vers la fin : « You’re the a king of a kingdom, light in your hand », etc. J’adore. Hum! Je m’éloigne du sujet… Ensuite, la chanson qui enchaîne « Falling Down » qui, avec ses paroles, se moque du monde de la mode. Puis, « Arrows Fly » et son refrain plutôt accrocheur. Et pour terminer l’album, la superbe chanson « Theater of Salvation » qui ne va pas sans nous rappeler une chanson comme « Keeper of the seven keys » de Helloween. Comme j’ai déjà dit pour Gamma Ray et « Land of the Free », je recommande cet album de Power Metal à tous les VRAIS fans de Power. Et j’irai même plus loin, si vous n’avez pas cet album dans votre collection, alors je me demande si vous écoutez le bon style de musique. Courez l’acheter immédiatement! Héhéhé!


  Note de MU : 9.2/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Alexis Woodbury
 
Il est à peu près temps que je commence à faire des critiques de mon groupe préféré : Edguy.




Après avoir fait un énorme saut en qualité de Kingdom of Madness à Vain Glory Opera, Edguy nous surprennent encore avec cette bombe atomique qu’est Theater of Salvation.




Meilleure composition, meilleure production, bref tout y est sur Theater.




L’album débute avec une petite intro, The Healing Vision, très belle intro qui coule assez vite dans une pièce très rapide : Babylon, qui est une des meilleures de l’album, elle débute en vitesse, garde un bon rythme et a un refrain excellent. À noter l’harmonie / solo de la chanson, qui est assez intéressante ! Un classique d’Edguy ! Une des raisons de l’énorme progression est sans doute l’arrivée d’un vrai bassiste, Tobias doit avoir plus de temps pour développer son vocal.




Ensuite nous vient The Headless Game, une chanson mid-tempo propice à se faire aller la tête sans arrêt. Encore une fois un excellent rythme, refrain comme seulement Edguy sait le faire.
Malgré que la chanson ne soit vraiment pas complex, surtout si on la compare à Babylon, elle reste excellente et en spectacle, c’est encore mieux de ce que j’ai vu !




En quatrième position on retrouve la, je dis bien LA ballade Land of the Miracle. Gare aux opinions, mais je suis prèt à mettre au défi quiconque pourrait trouver une meilleure ballade que celle-ci dans toute la scène du metal. Très belles mélodies de piano, très belles mélodies de vocal et un solo très mélodique. C’est peut-être une des seuls chansons d’amour que j’aie entendu qui ne parle pas d’amour point de vu négatif. En plus d’être la meilleure ballade d’Edguy, je dirais qu’elle figure non seulement comme une des meilleures de l’album mais aussi comme une des meilleures du groupe.




Wake Up The King maintenant, encore très bon. Une intro qui me fait dresser les poils sur les bras et un tempo très rapide. Encore une fois les mélodies sont dignes de Tobias Sammet, le refrain aussi. Ce que j’aime le plus dans cette chanson c’est le bout où on entend juste des voix et ensuite le rythme embarque. ‘’Look at the mountain, look at the sun’’ et ça continue.
Le solo de guitare est encore une fois excellent, Jens Ludwig est franchement un des meilleurs guitaristes que je conaisse, peut-être pas techniquement hors-pairs, mais les solos et mélodies qu'ils composent sont vraiment bonnes.




Ensuite on reçoit Falling Down, avec une intro de guitare très similaire à All The Clowns ( sur Mandrake ), vive les harmonies de guitare, mais les verses me font plus penser à du Stratovarius. Une belle petite chanson qui parle de genre de personnes dont on aurait pas besoin ‘’I’m not like you and I don’t wanna be’’ Cette chanson a deux refrains, c’est la seule qu’Edguy ont fait de cette façon.
Jens démontre encore qu’il sait composer des solos, celui-ci est un des meilleurs de tout l’album. Le solo est suivit d’une très bonne mélodie en ‘’ohohohoh’’. Une autre très bonne chanson, Theater of Salvation ne cesse de garder la qualité au niveau Edguy-101.




Arrows Fly débute avec une très bonne intro de guitare rapide et nous amène dans un univers ou le tempo est rapide. Une autre excellente chanson à la Edguy, malgré qu’elle soit un peu différente, c’est la seule en son genre, Sammet nous prouve qu’il peut composer différents styles de chansons, mise à part les ballades. Le solo est encore excellent, je ne le dirai plus je crois, c’est toujours le cas.




Maintenant on a droit à une petite chute en arrière. Holy Shadows est la pire de tout l’album et une des pires qu’Edguy ait composé. Je crois l’album aurait été complet sans cette chanson. On y retrouve bien sûr des bonnes mélodies mais je trouve que le refrain n’est pas vraiment bon, et il se répète trop. Bien sûr ce n’est pas mauvais mais ce n’est pas de la même qualité qu’un de leur ‘’master-chorus’’ comme Babylon. Mais le solo de guitare est très bon et rachète la chanson, une chance que quand Tobias manque un peu à l’appel, Jens est là pour relever la chute avec des mélodies incroyables.




Maintenant on a droit à Another Time, une autre ballade, cette fois-ci, elle nous donne plus l’envie de pleurer car c’est une chanson triste. Le piano est très bon et donne vraiment de la profondeur à la tristesse de la chanson, je dois avouer que Tobias Sammet est un dieu. Le refrain de cette chanson est très bon, bien sûr ce n’est pas un refrain entraînant, mais il ne me laisse pas indifférent.
Mais je dois avouer que ce type de paroles n’est pas le type que je préfère, c’est le type d’expérience qui ne m’est jamais arrivé…




The Unbeliever est la suivante, rapide encore, bref, c’est une autre des chansons d’Edguy sur l’album. Elle est très bonne et laisse bien présager le dernier titre…




Theater of Salvation maintenant, j’avais hâte d’en parler tout le long de ma critique. C’est sans doute la meilleure de tout l’album. Edguy ne réussira JAMAIS à topper celle-ci en frais de longue chanson. Sammet croit sûrement l’avoir fait avec The Piper Never Dies, mais désolé pour lui, ce n’est pas le cas. Si Edguy font une chanson longue meilleure que celle-ci, ils vont passer à l’histoire… en tout cas, en mon opinion. La variété de la chanson, ses chœurs mémorables, le refrain, les guitares, tout y est.




Pour finir, je conseille cet album à n’importe quel fan d’Edguy ou de metal en général. C’est selon moi pas mal leur meilleur, mais il n’aura pas une note parfaite à cause de pistes comme Holy Shadows ou The Unbeliever Mes préférées de l’album sont :



-Theater of Salvation

-Babylon

-Land of the Miracle



  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau