Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Nordheim
Album: Lost in the North
Avec une pochette qui propose une armée de trolls sur un drakkar écrapoutant un bonhomme de neige, il faut comprendre que ce groupe possède un certain sens de l’humour et de l’autodérision....
Groupe: Amon Amarth
Album: With Oden On Our Side
Quand on parle de pillages de villages chrétiens, d'Odin, du dernier voyage vers Valhalla, bref de metal Viking le premier groupe qui nous vient en tête est Amon Amarth. Les Suédois nous offrent en...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Mechanical Poet
 Album: Woodland Prattlers (2004)
Note:
8.8/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : Aural Music

Format :

Liste des pistes :

01. Main Titles 02. Stormchild 03. Boggie In A Coal-Hole
 04. Siren From The Underland
 05. Will O' The Wisp 06. Strayed Moppet
 07. Old Years Merry Funeral
 08. Natural Quaternion 09. Shades On A Casement
 10. Swamp-Stamp-Polka
 11. End Credits
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Samuel Pellaud
 
Voilà un album qui ressemble à sa pochette : spécial !
Il y a beaucoup de choses qui le rendent spécial. Par exemple, le groupe qui l’a composé est russe, en soi ce n’est pas si spécial, mais la plupart des groupes vanant de pays européens froids font dans le black, le death ou le speed. Ici, on a principalement du heavy.



Mais ce n’est pas tout ! On perçoit un chanteur, deux guitares, une basse , un synthé et une batterie, pourtant le groupe ne comprend que trois membres, là c’est compréhensible, un fait guitare et basse, l’autre guitare et batterie et synthés. J’en entend déjà certains qui se demandent si le niveau instrumental est tenu ou non, et je peux répondre que oui, il est là, pas au meilleur, mais il est présent. On a donc un groupe spécial qui doit combler le niveau instrumental un peu (vraiment un tout petit peu) déficient soit par une production impeccable soit par une originalité hors du commun.



Et ici on trouve les deux ! Chaque son et bruitage est rendu par la production qui est très bonne.
Parlons maintenant de l’originalité : la question qui se pose est : est-ce original ?



Ma réponse serait simplement de dire que l’on peut trouver dans cet album des guitares qui jouent des riffs speed puis death puis heavy et qui sautent de l’un à l’autre sans crier gare. On y trouve aussi un chanteur qui passe d’un chant normal à un chant d’opéra à un chant murmuré en passant par toutes les modulations possibles de sa voix ! Mais encore, les synthés prennent les accents de cloches, de trompettes, de hautbois, de saxophone ! On trouve encore des chœurs magnifiques, une voix féminine qui chantonne.
Vous allez me dire que c’est magnifique, me demander si le paroles parlent de chasseurs de dragons et de sorciers, je dirai non et vous baverez devant ces commentaires alléchants !
Lisez-donc la suite, vous verrez, je nuance.


L’album dure 50 minutes. J’ai précédemment énuméré une vingtaine de nouveautés inclues par le groupe dans ces 50 minutes, voilà qui laisse peu de temps à chacune. Maintenant il y a trois instrumentaux et deux ballades sur l’album, voilà qui enlève encore du temps. Ensuite on trouve deux magnifiques morceaux heavy-speed (dont le superbe Stormchild) où ces points sont peu présents. Il reste donc peu de morceaux.



Bien sur les instrumentaux sont agréables à écouter, il ressemblent à des BO de Walt Disney, lors un ça passe, deux encore, mais trois c’est presque trop !



Il reste donc quelques pièces remplies à craquer d’originalité, dont une, Natural Quaternion, qui reprend à elle seule, du haut de ses 11 minutes, tous les éléments développés dans l’album. Elle est très bien, avec ses riffs qui changent, une voix magnifique qui assure, le problème est qu’après de nombreuses écoutes il ne reste que de bribes dans notre esprit, tant elle part dans tous les sens !
Donc on se trouve face à un album très (trop) original avec de très bons titres pour ceux qui veulent le découvrir : Stormchild, Natural Quaternion,…



Et pour ceux qui veulent d l’originalité débordante à outrance, essayer Swamp-Stamp Polka, vous ne serez pas déçus.
Le majeur défaut de toutes ces pièces est de manquer d’homogénéité et de faire un album « patchwork » qui se laisse pourtant écouter !





Mon avis personnel (parce que l’original on aime ou pas, en passant par toutes les nuances) est que cet album est bon (8.5/10) mais que tout le monde ne pensera pas comme moi, donc pour que tout le monde s’y retrouve je mets 7.9/10.


  Note de MU : 7.9/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Paolo Ouellet
 
Paolo Ouellet
En voyant ce nom de groupe assez particulier et la pochette au style "Harry Potter", je ne m'attendais pas vraiment à grand chose. sauf qu'après quelques pièces, j'ai pris le temps d'écouter attentivement cette bombe qui venait d'éclater!!!

Mechanical Poet est un groupe Russe, qui, précisons-le, à un style tout à fait unique! C'est un mélange de power metal progressif classique, mélangé avec beaucoup d'arrangement électronique, touchant aussi, de temps en temps, à un dark metal, gothique symphonique et bien sûr, énormément d'orchestration classique, d'ou, quelques interludes musicales vous feront pensés à un film fantastique! Voilà...!

La qualité et la précision musical de ce trio russe est incroyable. Chaques pièces est rempli de diversité tant, aux intros, aux ambiances ainsi qu'aux styles qui sont assez différentes l'une de l'autre. "Woodland Prattlers" est un album concept; il demande une écoute attentive et pour réaliser ce projet avec autant de diversité, nous avons affaire à de vrais génies!

Sur fond de musique orchestrale, les titres d’ouverture « Main Titles » et de fermeture « End Credits » de cette album collent parfaitement à l’esprit du design de la pochette, entre bande dessinée et bande originale pour films "fantasy". Ces épilogue et prologue permettent de nous préparer à une introduction et une finale tout en douceur pour les neuf compositions restantes. Ces dernières rassemblent le meilleur des styles empruntés (riffs dynamiques et des plus énergiques, solos techniques et vocalises aux fréquences aigues). La force de cet album résulte de l'alternance entre le rythmes puissants Heavy/Thrash et les parties beaucoup plus lyriques, voire même enjouées (« Sirens Of The Underland », « Natural Quaternion », « Shades On A Casement »). Les guitares font en effet bon ménage avec les arrangements dignes de certaines instrumentations que l’on peut entendre en musique classique.

Le jeune trio russe (formé seulement en 2002) réussi à créer ici une musique mélodique et captivante, dont transparaît un aspect avant-gardiste et innovateur.

Un groupe qui vous faut absolument découvrir et écouter; certain que d'ici quelques années, ils feront parler d'eux comme des chef-de fil!


  Note de MU : 9.6/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau