Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
I Prevail
IHSAHN
Matriax
Dance Laury Dance
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2479
Nouvelles: 27666
Entrevues: 120
Critiques en Vrak
Groupe: Sonata Arctica
Album: Silence
Eh oui, la petite Aerys vous revient encore avec un album de Sonata Arctica. Vous devez commencer à vous douter que c’est mon groupe préféré. Je dois avouer que c’est leur premier album que j’ai...
Groupe: Within Temptation
Album: Mother Earth
Quelques fois, on aime faire des essais en musique, et c’est ce que j’ai fait avec le groupe Within Temptation. En fait, le groupe a changé de style au fil des années car au tout début, il oeuvrait...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Sonata Arctica
 Album: Victoria's Secret (2003)
Note:
4.5/10
Style : Power Metal

Compagnie : Spinefarm Records

Format : Single

Liste des pistes :

01. Victoria's Secret(version éditée)  
02. Victoria's Secret(version album) 
03. Fade to Black (reprise de Metallica) 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Lorsque nous parlons de single inutile, il va sans dire que Sonata Arctica y sont passés maître dans l'art. "Victoria's Secret", un single tellement vide, le tout en est presque traumatisant. Habituellement, les groupes se servent des singles pour promouvoir les albums à venir ou plusieurs en profitent pour ajouter des chansons inédites ou des reprises. Sur ce single, on y retrouve pratiquement rien. "Victoria's Secret" en version éditée et une version album. En quoi était-ce vraiment utile? La version album est sans aucun doute l'originale, celle que nous voulons entendre pour nous donner une idée de l'album, mais celle éditée, inutile au plus haut point.





Peu importe, ce qu'ils nomment un single sert à la promotion de leur troisième album, "Winterheart's Guild", qui s'avère plus tard être le pire de leur discographie. "Victoria's Secret" a son charme et représente bien le troisième opus du groupe. Power metal mélodique doux à l'oreille, caressant le même son dans presque l'intégralité de "Winterheart's Guild". Très mélodique avec une touche de clavier plutôt classique, ils en profitent pour démontrer un Sonata Arctica très différent des deux premiers albums, pratiquement pas comparable à "Ecliptica".





Seul petite chose intéressante du single, la reprise de "Fade to Black" de Metallica. Pièce qui se retrouve en 2004 sur la compilation "Takatalvi", qui regroupe l'intégralité de leurs reprises étant parues sur des EP et singles. Bref, ce single, à l'exception de pièce de collection, est des plus inutiles en raison de la compilation. Toutefois, la reprise est quand même pas mauvaise. Ils ont su apporter leur touche personnelle à une pièce assez connue. Les fans de Metallica vont fort probablement détester, les fans de Sonata Arctica seront sûrement très satisfaits. Une ballade qui est assez particulière lorsqu'elle est chantée par Tony Kakko, il s'agit d'un autre monde et le résultat est plutôt positif.





Sauf si vous êtes un fan incontesté du groupe, ça ne vous donnera absolument rien de vous procurez "Victoria's Secret", un disque vide de contenu, d'attraction et d'attachement. Seulement conseillé aux amateurs de Sonata Arctica comme pièce de collection.


  Note de MU : 4.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau