Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Behemoth
Album: Evangelia Heretika DVD
Après l’annonce de la leucémie de Nergal il y a quelques mois, il y avait peu de raisons de se réjouir pour les fans de la formation polonaise. Heureusement, à l’image du chanteur qui s’approche...
Groupe: Manowar
Album: Gods Of War
À une époque lointaine, quatre guerriers américains ont survécu à des batailles épiques sanglantes, menés par Eric Adams, ils ont fait couler l'âme de leurs ennemis et de leurs détracteurs. Manowar...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Korn
 Album: The Nothing (2019)
Note:
8.0/10
Style : Nü Metal

Compagnie : Roadrunner Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. The End Begins
02. Cold
03. You’ll Never Find Me
04. The Darkness Is Revealing
05. Idiosyncrasy
06. The Seduction of Indulgence
07. Finally Free
08. Can You Hear Me
09. The Ringmaster
10. Gravity of Discomfort
11. H@rd3r
12. This Loss
13. Surrender to Failure
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc-André Provost
 
Marc-André Provost
The Nothing – KORN
 
Depuis mon adolescence, Korn a toujours été l'un des groupes que j'ai le plus suivis. Ayant par contre perdu l'intérêt lors de leur période dubstep, mon engouement pour le groupe de Jonathan Davis a repris de l'ampleur au retour de "Head", leur guitariste qui aborde toujours ces fameux dreads comme à leur début, dans les années 2000. Un retour qui fut souligné en grand avec les albums The Paradigm Shift et The Serenity of Suffering. Trois ans plus tard, le groupe originaire de Bakersfield en Californie n'a pas l'intention de ralentir le rythme et
nous présente donc son treizième album en carrière : The Nothing.
 
Pour commencer, précisons que nous sommes toujours en territoire connu derrière les instruments. Jonathan Davis, toujours aussi percutant et singulier derrière le micro. Les guitares sont représentées par Brian
"Head" Welch et James "Munky" Shaffer. Ce bon vieux "Fieldy", avec les cordes plus vibrantes que jamais sur sa basse électrique est bien sûr au rendez-vous, et les percussions reviennent à Ray Luzier qui est avec la
formation depuis maintenant 12 ans.
 
Pour ma part, j'ai adoré Paradigm et Serenity. Mais je dois avouer que votre humble rédacteur ici est resté sur sa faim avec ces premières écoutes de The Nothing. Par contre, lorsque je me suis assis avec une paire d'écouteurs et que je me suis concentré sur mon écoute, ce fut une expérience totalement différente. Comme sur l'album précédent, les deux premiers titres de l'album sont principalement ce qui est de plus attrayant sur le disque, à l'exclusion de l'introduction de cornemuse "The End Begins", que j'ai bien aimée. Les pièces "Cold" et "You'll Never Find Me" sonnent très bien et sont très chaotiques et vraies. Pour ceux qui n'ont pas vraiment suivi les déboires de la vie de Jonathan Davis, le célèbre chanteur a vécu la perte de sa mère ainsi que celle de sa femme Deven Davis lors de la dernière année. Jonathan s'est exprimé vivement sur le fait qu'il était maintenant libéré de ces relations malsaines qui avaient une emprise sur lui. Deven est décédé d'une surdose accidentelle de médicaments, quelque temps seulement après la demande de divorce de Jonathan, ainsi qu'une plainte pour violence conjugale. Jonathan a tout de même exprimé publiquement qu'il l'aimait plus que tout et qu'elle refusait l'aide dont elle avait besoin pour sa santé mentale. Elle laisse malheureusement deux jeunes garçons derrière elle.
 
Revenons au côté musical de l'album. Généralement, dans la musique de Korn, on retrouve souvent les thèmes de la douleur et du mal de vivre. Je vous confirme que c'est également le cas sur The Nothing.
Avec "The Darkness Is Revealing", on peut ressentir que Jonathan était presque qu'à l'agonie dans sa relation amoureuse. Un morceau qui fait penser également beaucoup a la période des albums Follow The Leader et Issues."The Seduction of Indulgence" est une courte berceuse macabre qui sert d'interlude. "Finally Free" est pour moi un appel à l'aide. Très songée et personnelle, cette chanson nous permet de regarder par les yeux de Jonathan et de comprendre mieux ce qu'il a vécu. Il y avoue ses erreurs et déplore ses regrets. Une pièce importante de The Nothing. Ensuite, le groupe présente "Can You Hear Me", le morceau le plus "radio friendly". Introduction électronique accrocheuse et avec un refrain qui reste en tête, ce morceau est parfait comme simple et est
prêt à envahir les radios à travers le monde.
 
Les deux chansons que j'ai appréciées plus que les autres sont "The Ringmaster" et "This Loss". "The Ringmaster" fait énormément penser à "Did My Time". Avec des tonalités basses et des arrangements comme seuls
eux peuvent les faire, les gars de Korn ont réussi à créer un album presque parfait.
 
Selon ma perception, les titres "Idiosyncrasy", "H@rd3r" et "Gravity of Discomfort" son les seuls morceaux qui ne réussissent pas a venir me chercher complètement, mais qui restent en tant que tels de très bonnes pièces "heavy".
 
La finale est également très bien. "Surrender to Failure" m'a sonné comme du matériel que Jonathan aurait pu utiliser pour la bande originale du film Queen Of The Damned, mais avec une dernière lamentation, déclarant avoir échoué.
 
Pour conclure, le travail de production de Nick Raskulinecz et de la maison RoadRunner est toujours aussi précis et impeccable. Aucun reproche à lui faire là-dessus, l'enregistrement est parfaitement réussi. Le groupe ne s'est pas trop détourné de leur approche nü-metal habituelle et a réussi son coup en restant en terrain connu. Si jamais votre première impression de l'album vous a laissé perplexe, je vous recommande de suivre le conseil que Jonathan a lui-même donné à ces fans. Mettez-vous un casque d'écoute et laissez vous séduire par The
Nothing. Je l'ai fait et je vous le suggère. Un autre bel ajout à la discographie de Korn.
 
 
 


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau