Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Mary & The Black Lamb
Album: As The City Sleeps
Après quelques années, il nous arrive de tomber sur un album que nous n'avons pas réellement vu passer à l'époque, mais qui est assez intéressant pour en parler maintenant. Mary & The Black...
Groupe: Nile
Album: At The Gate of Sethu
L’un des piliers du death métal américain revient cette année avec un nouvel album qui diffère du précédent dans l’optique où les chansons sont vraiment plus courtes, ce qui est un avantage en...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Hanibal Death Machine
 Album: Sombres Visions (2016)
Note:
5.0/10
Style : Industrial Metal

Compagnie : Indépendant

Format : EP

Liste des pistes :

01. Le Voyer Net
02. Le Deuil
03. Le Temps de l'absence
04. La Muerte
05. Réveillez-vous
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc-André Provost
 
Marc-André Provost

Lorsqu'on m'a approché pour faire la critique d'un band qui se dit être la progéniture de Rob Zombie et Marilyn Manson, j'ai tout de suite été intéressé. Le seul hic, c'est que ce groupe chante en français. Alors, laissez-moi aujourd'hui vous parler de Hanibal Death Machine.

Nous présentant aujourd'hui leur deuxième et court EP s'intitulant "Sombres Visions", la formation française nous offre donc un mélange d’Industriel Metal et de Hard rock. Ayant fait quelques tournées pour présenter leurs chansons en Allemagne, Espagne et autres, le groupe a réussi à se trouver un public constant dans leur continent d'origine. Plusieurs radios font passer leur musique et la formation a déjà comme projet de commencer à écrire un troisième EP prochainement. Avec des changements du côté des musiciens, la formation se dit prête à envisager un album sérieux. Mais pour l'instant, discutons "Sombres Visions".

L'instrumental est assez bon en général, les musiciens ont réussi un croisement entre Industriel et Hard. Avec un tempo assez lent, HDM transmet une énergie plutôt diabolique sur leurs chansons. Par contre, j'ai trouvé que le travail du chanteur était plutôt neutre et il y a place à l'amélioration. Lorsqu'un groupe se prononce être l'enfant des Twins Of Evil, il place la barre assez haute dès le début, ce qui n'est peut entre pas la meilleure des idées. Quand j'ai commencé mon écoute, j'espérais entendre quelque chose de professionnel, mais il reste que généralement, leur musique est plus au stade d'amateur. Les paroles sont plutôt macabres, mais restent banales. Cette jeune formation a réussi à percer de l'autre côté de l'océan, mais malheureusement, je crois qu'il sera plus difficile pour eux au Québec. Faire sa place parmi la marrée d'artiste déjà présent n'est pas chose facile.

En conclusion, Hanibal Death Machine ose peut-être trop en s’acclamant jouer dans la cour de Rob Zombie et Marylin Manson. Leur musique est bien composée, mais les paroles et le chanteur restent le point à travailler selon moi. Chaque groupe et musicien qui persiste doit être prêt à grandir et maturer d'album en album et je souhaite que leur prochaine offrande soit plus perspicace et agressive.

https://www.facebook.com/Hanibal-Death-Machine-107676939428690/



  Note de MU : 5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau