Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2442
Nouvelles: 27667
Entrevues: 108
Critiques en Vrak
Groupe: Gorilla Monsoon
Album: Damage King
En 2001, un nouveau groupe de doom metal fait son apparition sur la scène sous le nom de Gorilla Monsoon. Ayant comme influence majeure le groupe Black Sabbath, dont les membres de Gorilla Monsoon...
Groupe: Hemoragy
Album: Jesus King Of Wine
Le groupe thrash metal français Hemoragy sort le EP "Jesus King Of Wine" en 2007. Digne de l'esprit thrash metal des années 80 avec une pièce telle que "Jesus King Of Wine", on ressent sans...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Apostle of Solitude
 Album: From Gold To Ash (2018)
Note:
8.0/10
Style : Doom Metal

Compagnie : Cruz del Sur Music

Format : CD

Liste des pistes :

01. Overlord
02. Ruination Be Thy Name
03. Autumn Moon
04. Keeping the Lighthouse
05. My Heart Is Leaving Here
06. Monochrome (Discontent)
07. Grey Farewell
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Pascal Hains
 
Pascal Hains

Apostle of Solitude est un quatuor de doom metal traditionnel provenant d'Indiana aux États-Unis. En dehors des démos et EP, From Gold To Ash est leur quatrième album pour se groupe ayant débuté ses activités en 2005. Leur album précédent, Of Woe And Wounds, sorti en 2014, leur a permis d'obtenir une certaine attention. C'est un album très «doom» avec ses riffs lourds et des rythmes pesants. Pour se situer, et impossible de faire fausse route, l'influence de Candlemass était omniprésent sur cet album! Sincèrement, si vous êtes fan de Candlemass, vous allez adorer ce disque. Mais bon, nous sommes ici réuni pour discuter de ce que Apostle of Solitude ont à nous offrir sur leur récent From Gold To Ash. Mentionnons immédiatement que le chant est partagé par deux membres du groupe. Leurs timbres de voix respectifs se complètent à merveille! La différence est minime, ils sont tous deux très mélodique et franchement, ça apporte une dose d'originalité et l'écoute devient très agréable.

D'entrée de jeu, From Gold To Ash comporte sept titres. Toutefois, deux d'entre eux sont instrumentaux; respectivement de trois minutes et d'une minute (et des poussières). Essentiellement, on est donc en présence de cinq titres. Évidemment, les titres sont longs, ils varient de six minutes à tout près de dix minutes. Après, Overload, pièce d'ouverture instrumentale au rythme endiablé, on nous propose Ruination Be Thy Name. La pièce débute avec des riffs de guitare envoûtants sur lequel s'ajoute un vocal très mélodique. Un passage clean se pose au milieu de la pièce et s'en suit un solo de guitare aux influences hard rock. Il s'en suit Autumn Moon, qui se veut une brève introduction de guitare clean pour ce qui est probablement la pièce maîtresse de l'album, Keeping The Lighthouse. Ici, Apostle of Solitude font ce qu'ils font de mieux, c'est-à-dire littéralement nous assommer de riffs lourds dans une ambiance très très doom. L'influence de Candlemass y est évidente. C'est une chanson très profonde et les émotions sont palpables. On constate alors à quel point Apostle of Solitude sont capables de produire une grande oeuvre de doom métal. Keeping The Lighthouse, à elle seule, vaut le détour. Le cinquième titre, My Heart Is Leaving Here, debute par des guitares clean et on progresse vers un riff encore très doom et c'est vraiment excellent. La manière dont le chant se pose sur la musique est aussi franchement bien amené et pensé, et ce tout au long du titre. On y chante pas la joie... c'est mélancolique à souhait. Le tempo est lent mais envoûtant. Également, on décèle de petites influences rock progressif mais qui demeurent dissimulées dans un doom métal bien affirmé. En sixième, Monochrome. On débute à nouveau avec un riff de guitare très lourd qui fait penser à Black Sabbath. Le travail des voix est à nouveau digne de mention, les lignes de chant étant mélodiques et accrocheuses. Un passage plus «doux» (toute chose étant relative) nous est proposé vers le milieu de la pièce et on termine avec un riff digne d'une épopée. Ça fait penser à Pallbearer. Sur, le dernier morceau, Grey Farewell, Apostle of Solitude débute à nouveau avec un riff lourd au tempo lent. Ça s'active un peu et encore, une ligne de chant très efficace et mélodique vient s'ajouter. On progresse lentement mais surement vers un solo de guitare aux allures psychédéliques et on termine avec le riff initiale du titre pour conclure l'album.

Somme toute, From Gold To Ash est un très bon album de doom métal mélodique bien travaillé et bien présenté. Tout semble se construire autour de deux axes importants; des riffs lourds et des mélodies de vocal accrocheuses. Si on est fan du genre, il est impossible de ce tromper avec cet album. Vous obtenez exactement ce à quoi vous vous attendez. Les fans de Candlemass et Pallbearer seront assurément comblés. Il aurait été facile (et peut-être même mérité) d'augmenter la note à 9/10. Mais bon, nous devons se garder une petite réserve. D'une part, la longueur de l'album parait courte avec ses cinq pièces si on enlève les deux instrumentales qui font plus introductions qu'autre chose. D'autre part, l'album souffre d'un petit manque d'originalité. Les constructions des chansons sont très similaires. En dehors de cela, c'est par contre vraiment superbe! Nous souhaitons que Apostle of Solitude augmente la cadence de sorties de ses albums eux qui nous habituent jusqu'à présent à patienter quatre ans pour un nouveau disque.

https://www.facebook.com/apostleofsolitude/



  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau