Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Machine Head
Album: The Blackening
Voila un album dont nous n’avons pas fini d’entendre parler et c’est « The Blackening », le tout dernier bébé enfanté par le groupe américain Machine Head. Ca fait plusieurs années que j’ai...
Groupe: Blaze
Album: As Live As It Gets
Ahhhh !! Un live de Blaze, enfin ! Toujours décrié pour ses performances scéniques pas au top avec Maiden et sur sa première tournée solo, Blaze décide d0enfoncer définitivement le clou en sortant un...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Anvil
 Album: Pounding the Pavement (2018)
Note:
4.0/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : Steamhammer

Format : CD

Liste des pistes :

01. Bitch in the Box
02. Ego
03. Doing What I Want
04. Smash Your Face
05. Pounding the Pavement
06. Rock That Shit
07. Let It Go
08. Nanook of the North
09. Black Smoke
10. World of Tomorrow
11. Warming Up
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc-André Provost
 
Marc-André Provost

Préparez-vous tout le monde à sortir vos vieux manteaux de jeans avec vos patchs de groupes des années 80, car Anvil est de retour avec un nouvel album. Allez acheter des six packs de Pabst Blue Ribbon au dépanneur le plus près et soyez prêt pour un voyage dans le temps. La formation canadienne Anvil n'a jamais été un groupe super populaire et cette nouvelle offrande "Pounding the Pavement" ne les aidera malheureusement pas à le devenir davantage. Ce groupe qui roule depuis 1981 est passé par-dessus une multitude d'obstacles, mais elle est toujours debout prêt à cracher leur Heavy Metal rapide à qui veut bien l'entendre.

Pour ma part, j'ai découvert le groupe à la sortie de leur documentaire "The Story Of Anvil", il y a plus de 10 ans déjà. Maintenant, avec un 17e album, le groupe de Lips Kudlow et Robb Reiner continue dans la lignée de leur disque précédent : Heavy Metal, Speed Metal, Thrash Metal nommez-les tous, si ça fait bouger, Anvil va le jouer. Cette formation a survécu à beaucoup de bons et de mauvais moments au cours de leur carrière (si vous ne les connaissez pas, je vous conseille fortement de voir le documentaire dont je parlais plus tôt) et ce nouvel album satisfera surtout leurs fans de longue date. Débutant avec la chanson "Bitch In The Box", on remarque tout de suite une chose, Anvil est avant tout un band où la guitare fait tout le travail. Personnellement, à part une petite ressemblance avec Lemmy Kilmister, je trouve que la voix de Lips est vraiment banale. Je n'accroche vraiment pas sur les vocaux, mais ce que je retiens le plus ce sont les partitions musicales. Digne de plusieurs albums Heavy Metal des années 80, "Pounding the Pavement" mélange tempos lents et rapides de titre en titre. Avec "Ego", on se tourne plus sur le speed metal. Les paroles sont toujours aussi ridicules et stupides, mais cela est comique en son genre. Tout au long de l'écoute, on constate que la maturité n'est pas dans les priorités du groupe. Bonne ou mauvaise chose? À vous de décider. Le morceau qui m'a accroché le plus est "Rock That Shit". Ce titre fait "headbanger" et le Thrash Metal qui nous est offert est intéressant, mais loin d'être original. Pour ma part "Nanook Of The Nort" m'a laissé tout simplement indifférent et est la chanson la plus décevante de l'album. "Let It Go" me fait penser à autre chose, sans même être capable de préciser quoi. "Black Smoke" m'a tout de suite fait croire à "Creeping Death" de Metallica mélangé à Motörhead. Si vous écoutez "World Of Tomorrow" et “Sweet Leaf” de Black Sabbath ensuite, je suis pas mal sûr que vous allez remarquer facilement la ressemblance. Que ce soit à titre d'hommage ou pas, l'inspiration commence à manquer selon moi pour nos amis canadiens. "Warming Up" est plus original et je dirais même que le jeu de batterie de Robb Reiner est impressionnant, mais le vocal vient tout gâcher.

Pour ma part, j'aurai toujours un énorme respect pour Anvil. La formation canadienne à bûcher en continu pour se faire une place dans le monde de la musique. Par contre, une chose est sûre, sans se prendre trop au sérieux. Anvil continue de faire ce qui est précieux en musique, ils s'amusent toujours. Quand je pense à Anvil, j'imagine le musicien metalhead typique, les gros solos de guitare et la batterie rapide. Le talent des gars est vraiment impressionnant et je ne peux aucunement leur enlever cela. "Pounding the Pavement" est loin d'être un chef-d'oeuvre. Amusant sans rien de plus, ce disque sonne comme du Anvil, qui malheureusement, reste du Anvil après tout.

https://www.facebook.com/anvilmetal/



  Note de MU : 4/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau