Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2456
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Job For a Cowboy
Album: Gloom
Un mini-album de 4 pièces pour le groupe, question de garder le momentum et de donner du temps de studio à Al Glassman, l’ancien Despised Icon. Cet...
Groupe: Sinister Realm
Album: The Crystal Eye
On dirait que depuis 5 ou 6 ans certains groupes qui se déversent dans le métal de la très vieille école pullulent d’un peu partout. Le métal qui était considéré comme dépassé et quétaine peut se...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Ministry
 Album: Enjoy the Quiet- Live at Wacken 2012 (2013)
Note:
8.0/10
Style : Industrial Metal

Compagnie : 13th Planet/UDR/Wacken Records

Format : DVD

Liste des pistes :

Wacken 2012

01. Ghouldiggers
02. No "W"
03. Rio Grande Blood
04. LiesLiesLies
05. 99 Percenters
06. Life Is Good
07. Waiting
08. Relapse
09. New World Order (N.W.O.)
10. Just One Fix
11. Thieves

Wacken 2006

01. Fear Is Big Business
02. Señor Peligro
03. No "W"
04. Rio Grande Blood
05. The Great Satan
06. Waiting
07. LiesLiesLies
08. Worthless
09. Wrong
10. New World Order (N.W.O.)
11. Just One Fix
12. Thieves
13. Khyber Pass
14. Psalm 69
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Il est magané Al Jourgensen, aucun doute sur ce sujet. Lors de cette tournée pour l’album Relapse, il souffrait de dysenterie. Après l’avoir vu de mes propres yeux à quelques reprises durant les dernières années en concert et de le revoir sur cette présentation visuelle datant de l’année passée, il est facile de confirmer que les ravages des drogues fortes y sont pour quelque chose mais lorsque la maladie s’en mêle en plus, ce cocktail n’est point intéressant. L’inspiration qui se cache sous cette machine qu’est Ministry prend de l’âge mais Jourgensen semble toujours aussi acidulé lors de cette présentation audio-visuelle de près de deux heures. Il se tient encore debout mais en regardant ce concert de 2012, il faut avouer que c’est plutôt la solidité de son groupe qui épate car Jourgensen préfère se tenir, ancré puissamment, derrière son pied de micro alors que le reste de la troupe bat la mesure de façon démentielle.

Ministry demeure encore une figure importante dans le métal industriel, même encore aujourd’hui, quoique le groupe n’ait jamais réussi à retrouver le lustre d’antan malgré quelques albums plutôt acceptables durant les dernières années. Sur la présentation DVD de 2012, c’est la formation qui comprend Mike Scaccia (que Dieu ait son âme pour cet ancien membre de Rigor Mortis) et Sean Quirin aux guitares avec Casey Or (ancien Beefcake the Mighty de Gwar et membre de Rigor Mortis aussi) à la basse et John Bechdel aux claviers en plus d’Aaron Rossi aux percussions. Les moyens déployés par l’équipe du Wacken pour capter des prestations des groupes présentés lors de ce festival métallique, le plus gros en importance sur Terre, sont titanesques. Le son est pur et les prises de vues en haute définition nous permettent de nous sentir témoins de l’évènement. Avec des plans aériens fournis par des caméras sur grues, l’effet gigantesque de la foule de ce festival est présent quoique l’on sente que l’enthousiasme des participants n’est pas à son paroxysme car Ministry jouait après une averse qui semble avoir fait bouger certains festivaliers si l’on se fie aux nombreux trous dans la foule.

Avec une longue série de chansons du « Ministry des années 2000 » offertes en majorité, l’amateur de la formation qui croit se taper un festival de nostalgie sera dérouté quoique la fin du concert nous propose quelques gâteries de l’époque des années d’or du groupe alors que Ministry jouait du coude face à la sonorité grunge du début des années 90. C’est donc avec New World Order, Just One Fix et Thieves que tu termines ce premier tour de table mais avant, tu dois passer au travers des pièces plus modernes comme Ghouldiggers, Rio Grande Blood, 99 Percenters et Relapse.

Avec une sonorité trop cristalline pour cette portion du DVD, on redoute grandement qu’un tour en studio a eu lieu pour combler les manques sonores de cet enregistrement en concert. La voix de Jourgensen est sans faille, tout est aussi poussé que sur les albums originaux. Au niveau musical, le tout frappe car nous sommes en présence de vétérans du métal qui sont au sommet de la maitrise métallique et industriellement robotique. D’entendre Jourgensen de façon aussi audible et quasi similaire que sur les albums du groupe fait donc que je me permets de douter fortement de la véracité de son empreinte sonore. À moins que ce ne soit pousser avec quelques petits tours de bizounages de la part du technicien à la console.

Impeccable comme DVD, si l’on met de côté la tricherie possible…

La parcelle que l’on appelle bonus sur ce DVD est plus crue. Encore une prestation du Wacken mais qui date de 2006. C’est beaucoup plus débraillé et sans les effets purifiants que son compagnon de 2012. Cette portion du DVD semble être plutôt prise directement de la console de son, sans les retouches possibles, ce qui nous donne donc un sentiment plus « spectacle comme si j’y étais» avec ses bons côtés et ses moins intéressants. Avec Joey Jordison aux percussions, ce depuis peu ex-Slipknot semble très à l’aise de taper les peaux pour l’un de ses groupes favoris. À la guitare, nous retrouvons Tommy Victor de Prong et Danzig en plus d’un autre grand disparu, Paul Raven, sur un concert plus long que le précédent mais qui ne possède pas les mêmes attributs que l’autre et présente une liste de chansons plus longue mais qui se concentre aussi sur l’époque des années 2000 du groupe avec Senor Peligro, The Great Satan, Lieslieslies, Wrong et en finale, New World Order, Just One Fix, Thieves et Psalm 69.

Ministry a définitivement tiré sur son câble d’alimentation, cessant toute vie artificielle possible, suite au décès du guitariste Mike Scaccia, décédé le 13 décembre 2012. Avec un dernier album sorti en septembre 2013 et ce DVD, c’est de cette façon que Ministry met les clés dans la boutique, question de ne pas dénaturer l’œuvre de ce groupe mythique !

Mais est-ce vraiment la fin ?

www.facebook.com/Ministry




  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau