Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Demians
Album: Building An Empire
L’année 2008 marque l’entrée en scène d’une formation française largement inspirée du style préconisé par Porcupine Tree. Nous établissons ici les marques du ‘rock progressif d’ambiance combinant de...
Groupe: Helloween
Album: 7 Sinners
Peu de temps après avoir réarrangé et réenregistré leurs plus grands succès sur une compilation ayant peu d’intérêt (Unarmed), les citrouilles allemandes nous livrent maintenant un album digne des...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Devin Townsend Project
 Album: The Retinal Circus (2013)
Note:
9.0/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : InsideOut/Century Media

Format : CD

Liste des pistes :

Retinal Circus (disque 1)
01. Effervescent!/True North
02. Lucky Animals
03. Planet of the Apes
04. Truth
05. War
06. Soul Driven
07. Planet Smasher
08. Baby Song
09. Vampolka
10. Vampira
11. Addicted
12. Colour Your World
13. The Greys

Retinal Circus (disque 2)
01. Hyperdrive
02. Ih-Ah
03. Where We Belong
04. Detox
05. Bend it Like Bender
06. Life
07. Kingdom
08. Juular
09. Love?
10. Colonial Boy
11. Grace
12. Little Pig
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Si tu es un amateur de Devin Townsend, il est impossible que tu ne sois pas satisfait de la qualité de ses produits et de la fréquence à laquelle ils sortent. À chaque année, un truc est disponible et parfois même, quelques trucs sont mis sur le marché. 2013 ne fait pas exception et sur The Retinal Circus, nous avons droit à une présentation plutôt globale de l’œuvre de Townsend en long et en large, question de célébrer les 20 ans de création de l’homme, avec quelques passages plutôt rapides sur quelques segments de son œuvre et le tout livré de façon spectaculaire sur ce disque double enregistré lors d’un concert à Londres.

Cette critique se concentre donc sur la portion audio du concert mais un coffret complet propose la captation en mode visuel aussi sauf que la copie promotionnelle offerte n’incluait que l’audio, malheureusement. Donc, pour ce qui est de l’enivrement visuel, je devrai attendre comme chaque amateur de Townsend, ma copie étant déjà commandée. Tel un cirque, ce concert met en vedette la musique de Devin en plus de quelques personnages de l’environnement plutôt particulier de l’artiste. En voyant les quelques images disponibles et les quelques vidéos qui trainent sur le net, nous pouvons conclure que ce concert était haut en couleurs mais il l’est aussi pour ce qui est de l’audio car dès qu’un item reçoit l’approbation de Devin, c’est que nous sommes en présence d’une qualité sonore qui défie les standards les plus élevés de l’industrie.

Sur ce doublé, nous avons l’impression que les pistes ont été retouchées en studio tellement le tout est adroit et juste. Ce n’est pas le cas car Townsend n’est nullement un tricheur dans ce domaine, ce qui fait que ce que tu entends sur cet enregistrement est ce qui s’est passé lors de ce concert londonien où de nombreux invités étaient présents comme Anneke Van Giersbergen et Jed Simon de Strapping Young Lad.

Je n’ai pas à te titiller longtemps si tu es un véritable maniaque de Townsend car tu le sais aussi bien que moi que tu as besoin de cet item. Si le coffret By a Thread t’a plu, ceci sera son compagnon idéal, c’est un fait indéniable. Même en ne voyant pas le visuel, j’ai été conquis par la surpuissance délivrée par le groupe qui se retrouve en mode explosif avec des pièces de tous les domaines musicaux pratiqués par Townsend. Musicalement, d’avoir un doublé de pièces de Strapping Young Lad est surprenant car nous croyions tous que cette facette sonore du groupe n’était plus dans les plans de Devin mais il donne entière satisfaction à son public en interprétant deux chansons de son ancien groupe, c’est-à-dire Detox et Love ? avec Jed Simon à la guitare. D’autres prestations intéressantes surviennent lors du concert comme War de l’album Infinity avec Anneke qui chante avec Devin, Addicted !de l’album du même nom, Life qui provient de l’album d’Ocean Machine « Biomech » et des trucs plus rapides comme Juular qui est de l’album Deconstruction, Planet Smasher qui provient de Ziltoid the Omniscient et Vampira de Synchestra. Ajout plutôt inusité qu’est la chanson folk-ambiance du nom de Little Pig qui provient de l’album Epiclouder, offert en bonus dans l’édition spéciale d’Epicloud.

Avec les interventions entre les chansons de la part de Steve Vai, il est évident qu’il y a un côté éclaté à l’évènement et de voir Devin en maitre de cérémonie sur la pochette nous laisse voir l’exubérance du concert qui présente aussi des acrobates, des contorsionnistes et une chorale gospel. Et pour ce qui est des projets futurs de Townsend en 2014 ? Il compte bien lancer 3 albums dont le Ziltoid II, un album de relaxation qui ne comprendra que de la guitare et de flûte en plus de Casualties of Cool.

Et toi qui te croyais occupé…

www.hevydevy.com





  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau