Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2475
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Keep Of Kalessin
Album: Kolossus
Il y a de cela 2 ans, sortant tout droit de la Norvège qui a vu naître le Black Metal, un groupe a lancé un album qui a su surprendre la grande majorité des fans du genre. Keep of Kalessin avait su...
Groupe: Ragnarok
Album: Collectors of the Kings
Débutons par une mise en contexte. Le Ragnarök est un événement clé de la mythologie scandinave. Véritable apocalypse païenne, il met en scène l’affrontement des forces du bien et du mal dans une...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: The Resistance
 Album: Scars (2013)
Note:
7.8/10
Style : Death Metal

Compagnie : earMusic

Format : CD

Liste des pistes :

1. Clearing The Slate
2. Your Demise
3. To The Death
4. Expand To Expire
5. Imperfected
6. I Bend - You Break
7. The Serpent King
8. Eye For An Eye
9. My Madness
10. Warmonger
11. Scars
12. (I Will) Die Alone
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Premier album après un EP d’une excellence surfine, The Resistance replace les cartes sur la table, et dans le même ordre, avec un album de death métal suédois, un brin death n' roll, influencé par les bases du genre. Très Entombed/Dismember encore une fois, le super-groupe de Jesper (ex In Flames) et de Marco ( ancien ex The Haunted car il est de retour avec le groupe depuis hier !) s’efforce à ne pas remettre de pièces humaines sous la table d’opération pour tenter de leurs insuffler une autre vie grâce à un procédé digne du docteur Frankenstein mais utilise plutôt le corps flétri d’une ancienne mannequin pour lui remettre de l’ordre de façon plastique selon les exigences dictées par les standards d’aujourd’hui.

Au son du cri « Fire in the Hole ! » qui se retrouve au début de l’album, nous savons que la pétarade va débuter et Clearing The Slate ne dément pas. C’est brutal, vif mais un petit relent d’In Flames de la vielle école survient dans le jeu des guitares qui proposent une harmonie vers la partie médiane de la pièce. En passant, ne t’attends pas à du In Flames. Y’a pas de chanson de la rengaine du solitaire en mode désespoir sur l’album, que du death métal version Stockholm avec des impulsions de guitares « scie mécanique » et des variations de tempos comme sur Expand To Expire, I Bend – You Break et Eye For An Eye. La chanson To The Death sort sa tête du lac un brin grâce à sa rythmique plus punk crotté et Warmonger possède quelques impulsions hardcore très intéressantes mais ensevelies dans un death suédois de haut calibre.

On ne remodèle pas ce genre qu’est le death métal suédois sauce Stockholm, c’est juste qu’il est modifié de façon modernisée par The Resistance, sans en dérouter les racines. On remet un peu de Botox sur les lèvres death métallique pour en augmenter le volume, on injecte un peu plus de silicone à la poitrine des percussions qui seront plus définies de la sorte, on efface les rides laissés par les aiguilles sur les sillons de nos vieux vinyles qui manquaient un peu de régularité et maintenant, on recrinque le tout en mode tonitruance ! Cette cure de rajeunissement est fichtrement efficace car le tout a un look d’enfer mais nous savons qu’à la base, c’est une vieille carcasse pourrie par le métal mort qui dort en dessous de tout ça !

www.facebook.com/theresistanceswe




  Note de MU : 7.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau