Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2475
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Helloween
Album: Keeper of the Seven Keys (Part II)
Nous devons faire un petit voyage en arrière en 1987, là ou la popularité d’Helloween a commencé a augmenter au États-Unis et partout à travers le monde grâce au succès qu’avait été l’album Keeper Of...
Groupe: Joe Satriani
Album: Black Swans and Wormhole Wizards
Joe profite de la pause du groupe Chickenfoot pour nous offrir un nouvel album solo intitulé ‘Black Swans & Wormhole Wizards’. Il est accompagné de son bon ami Jeff Campitelli à la batterie, d‘Allen...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: The Black Dahlia Murder
 Album: Everblack (2013)
Note:
7.0/10
Style : Deathcore

Compagnie : Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

01. In Hell Is Where She Waits for Me
02. Goat of Departure
03. Into the Everblack
04. Raped in Hatred by Vines of Thorn
05. Phantom Limb Masturbation
06. Control
07. Blood Mine
08. Every Rope a Noose
09. Their Beloved Absentee
10. Map of Scars
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Parfois, on dit de certaines personnes que leur vie est comme un téléroman tellement les anecdotes s’accumulent, les changements dans leur entourage surviennent et les gens entrent et sortent de leur existence. Le tout en est essoufflant. C’est un peu le modèle que perpétue The Black Dahlia Murder qui ne peut, malheureusement pour eux, garder une équipe de musiciens stables plus que deux tournées de suite ! Ce genre de situation peut être excessivement déroutant et décourageant mais non, le groupe persiste et offre, malgré son instabilité légendaire, encore de bons albums ; la preuve étant Everblack.

Cet album est le premier à présenter leur nouveau batteur Alan Cassidy en plus de Max Lavelle, un ancien membre de Despised Icon. C’est l’ancien bassiste du groupe, Ryan « Bart » Williams qui a dirigé Lavelle à la basse en plus d’avoir aidé à la production de l’album. Encore membre de l’équipe dans un sens, son rôle se résume à des trucs beaucoup plus auditifs et internes. Ce disque est le second à présenter le guitariste Ryan Knight, un ancien d’Arsis, et encore une fois, son jeu à la guitare est irréel et époustouflant.

L’album est vif, il déborde de vitesse, de riffs bien secs et de nombreux sous-genres de métal. Parfois, dans la même chanson, on passe des accents du black métal moderne aux parcelles plus thrash pour se renflouer avec le death métal suédois. La première chanson de l’album, In Hell is Where She Waits for Me, demeure un moment clé dans l’univers du fan du groupe car c’est la toute première fois que Trevor Strnad aborde le sujet de l’assassinat d’Elizabeth Short dans une chanson du groupe. Retrouvée morte et découpée en deux, cette affaire a inspiré James Ellroy pour son livre The Black Dahlia qui par la suite, a inspiré le groupe pour le nom qu’ils utilisent depuis quelques années.

Intensité est un terme qui colle bien à l’album car aucune chanson n’offre de véritable pause car le tout est globalement vigoureux. Que ce soit l’opacité de Goat of Departure, le deathcore assumé sur Phantom Limb Masturbation ou l’appel à l’énervement dans le pit proposé par Blood Mine, ce disque trouvera une place enviable dans la discographie du groupe par sa rigueur en plus de sa richesse musicale.

www.facebook.com/theblackdahliamurderofficial




  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau