Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2463
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Skid Row
Album: Revolutions Per Minute
Skid Row aura influencé une quantité incroyable de formations par son heavy/hard rock metal depuis 1987. Avec seulement cinq albums en 20 ans, on voit à quel point les premiers ont eu un impact...
Groupe: Shadow Gallery
Album: Room V
Déjà un cinquième album pour les prodigieux musciciens de Shadow Gallery. Se promenant dans un style progressif avec beaucoup d'influences metal, ceux qui croient que Shadow Gallery est...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Freedom Call
 Album: Eternity (2002)
Note:
8.9/10
Style : Power Metal

Compagnie : SPV Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Metal Invasion  
02. Flying High  
03. Ages Of Power  
04. The Spell  
05. Bleeding Heart 
06. Warriors  
07. The Eyes Of The World 
08. Flame In The Night  
09. Land Of Light  
10. Island Of Dreams  
11. Turn Back Time  
 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Avec ce disque paru en 2002 par Freedom Call, "Eternity" leur troisième album, ils donnent un coup d'épée en plein visage à tout ceux qui croient que le metal devrait être seulement sur la mort ou la décomposition humaine. Freedom Call a été formé à l'origine par l'ingénieur de son/chanteur/guitariste/claviériste Chris Bay et par le batteur Dan Zimmermann. Ce dernier est encore avec Gamma Ray et il est un ancien de la formation Iron Savior. En plus de ces deux membres, sur l'album "Eternity", il y avait également Cedric Dupont (Guitare) et Ilker Ersin (Basse).





Dès les premières notes de "Eternity", il est temps de sortir son sac à bonheur et se laisser frapper par une décharge de joie intense. En fait, il s'agit de la mission de Freedom Call et avec ce disque, ils ont cette formule à merveille. Malgré une manifestation toujours aussi frappante du clavier, ils y vont de quelques surprises, dont l'une d'elles sur "Ages Of Power", qui contient du "growl vocal", assez surprenant. Toutefois, les pièces "Metal Invasion" et "Flying High" gardent cet esprit majestueux, classique, de Freedom Call. Des petites mélodies accrocheuses se font entendre tout au long du disque.





Nous avons également des pièces mid-tempo-ballade, comme c'est le cas avec "Bleeding Heart". Cependant, une des pièces maîtresses de "Eternity" est sans aucun doute "Warriors", du Freedom Call à son meilleur. Une mélodie et des paroles accrocheuses, des passages aux guitares qui peuvent être aussi heavy que calme, la touche orchestrale avec les "back vocals" et le tout donne un résultat très positif. Elle combine tous les éléments distinctifs de cette formation. Ils y vont aussi d'une facette plus médiévale/classique, "The Eyes Of The World", même si le tout est visible tout au long du disque. Après quelques morceaux plus rapides, ils reviennent avec la classique mid-tempo, "Flame In The Night". "Land Of Light" est une autre bonne pièce de l'album. Même s'ils ne renferment aucune réelle surprise, une production et une réalisation pratiquement parfaites ont fait de "Eternity" un "classique" du power metal actuelle, si l'on réfère le groupe à la nouvelle ère du power metal de la deuxième moitié des années 90/début des années 2000.





En conclusion, tous les amateurs de power metal mélodique ultra positif devrait l'avoir en main. À l'exception d'une bonne dose d'originalité au cours du disque, il ne manque pas réellement d'éléments à "Eternity". Un groupe plus mature, qui ont pu encore une fois créer des mélodies et une sonorité que plusieurs adoreront par leur touche personnelle. L'intégralité des pièces de l'album sont excellentes, "Warriors" au sommet.


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Romain Isely
 
Pour ce dernier album, Freedom Call enfoncent encore plus le clou, selon moi, dans le style de Power Metal dont ils sont les maîtres, c'est-à-dire le "Happy Metal". Tout au long de ce bijou nous enchaînons sur des pistes plus mélodiques les unes que les autres, qui nous font rêver, qui nous transportent, je leur dis merci. Interessons-nous maintenant plus en détails à la petite bombe atomiquement mélodieuse que nous avons :



Nous commençons avec, selon moi, la meilleur de l'album, et peut-être même la meilleur chanson de tout Freedom Call, rien que ça. En effet, "Metal Invasion", est une vraie invasion dans nos oreille de bonheur qui dure pendant presque 7 minutes ! Nous commençons la chanson avec des choeurs, calment, on peut penser que l'on va avoir droit à une chanson longuette, pour introduire l'album, mais soudain, la rythme ainsi que la mélodie démarrent au quart de tour, accélèrent, et nous marquent à jamais. On se régale tout le long, le ton joyeux de Freedom Call que l'on connait est là et nous rempli de bonne humeur tout en nous entraînant à grande vitesse dans l'aventure que représente cette chanson.
Après une telle chanson, qu'est-ce qui pourrait donc suivre ? Simplement la 2ème meilleur de l'album, "Flying High" est la définition exact de Happy Metal. Riff de guitare effréné et mélodie victorieuse nous transportent tout le long de cette chanson, un chef d'oeuvre également.


Ensuite de ça, nous avons "Ages of Power", qui, sans prétentions, trouve parfaitement sa place à cet endroit et nous réserve une excellente surprise. Bien que légèrement plus sombre que le reste de l'album, elle est vraiment enivrante, le refrain suis bien le reste de la chanson, excepté vers la fin où nous avons droit à une voix de démon/death metal qui surprend vraiment mais qui est dans la suite logique des choses, une réussite en somme.


La piste suivante n'est qu'un légé intermède qui ne dure pas une seule minute. "The Spell" rempli toutefois très bien son rôle, ayant une belle mélodie.


"Bleeding Heart" est la chanson avec laquelle j'ai eu le plus de mal. En soi elle est bien, son semi-tempo est bien venu, mais il lui manque une mini-touche de punch, ou elle en a peut-être juste un peu trop pour donner une excellente ballade. Mais elle reste quand même d'un très haut niveau, envoûtante et émotionelle. A noter que le piano est spécialement beau.


"We are Warriors !" Vous allez le fredonner cet hyme ! "Warriors", après une légère pause, on retrouve ce terme de Happy Metal, et que c'est bon ! Une chanson qui sans conteste restera dans les esprits, malgré sa "simplicité" technique apparente, on ne se lassera jamais de l'écouter.


Je pense que l'on atteint le paroxysme du terme Happy Metal et de la mélodie joyeuse dans la 7ème chanson qui n'est autre que "The Eyes of the World". On pourrait la mettre dans l'encyclopédie de la musique pour définir ce qu'est une mélodie de joie, de triomphe. Quel bonheur d'écouter une telle merveille, une fois de plus, je félicite Freedom Call pour leur génie dans ce style. Il faut l'écouter pour comprendre.


"Flame in the Night". Il faut du temps pour apprécier cette chanson à sa juste valeur, mais après un certain nombre d'écoutes, elle prend une ampleur incroyable et nous transporte, de son rythme lent mais puissant, dans les méandres de sa mélodie. Encore un pari gagné.


Mais on va vite repartir avec du speed et de l'ultra-mélodique comme cet album en est marqué presque de tout son long. C'est une chanson réellement excellente et très bien réalisée, mais après les mastodonthes qui sont passés, c'est vrai qu'elle peut paraître légèrement faible. preuve supplémentaire de la qualité de cet "Eternity"...


Avant d'achever l'album avec LA ballade, nous avons "Island of Dreams", qui reste bien fidèle au reste de l'album, c'est-à-dire rapide, Happy Metaliesque, et ce tout le long. Le refrain ne faisant pas une aussi grande différence par rapport au reste de ce titre fabuleux, contrairement à la plupart de toutes les autres chansons, nous avons donc un flux continu de bonheur qui nous parvient aux oreilles, rien de mieux comme chanson qui caractèrise bien ce dernier bébé de Freedom Call, en tant que dernière chanson dans ce style.


Et voilà, toutes les bonnes choses ont une fin, et cette fin se nomme "Turn Back Time". Freedom Call nous livre là une ballade au coefficient émotionelle incroyable. Le mot que l'on pourrait retenir pour une telle chanson est "beau", mais un beau qui se mélange à de la mélancolie. "Turn Back Time" est une chanson qui nous fait éprouver différents sentiments toute sa durée, de plus ou moins forte intensité, n'est-ce pas là la preuve de la qualité de ce titre et de la grandeur de Freedom Call ? La réponse est évidente, mais cette ballade est vraiment ce qui fallait pour conclure l'orgie mélodique de cet album.



En conclusion, je dirais entre autre qu'à l'exception de "Bleeding Heart"; "Flame in the Night" et "Turn Back Time" ainsi que l'intérmède, nous avons droit à du speed fourni avec le son d'une batterire quasi-parfaite. Sinon, comme je l'ai dit et démontré, cet album est devenu, d'après mon avis, un pillier de ce qu'est la speed mélodie, c'est un album "top", le meilleur de Freedom Call selon moi, celui où ils ont "éclos", en devenant les Empereurs du Happy Metal. Bien évidemment, ils étaient sur le chemin et s'en approchaient très dangereusement dans leurs précédents albums, ce qui fait que le même effet habituel du "C'est la même chose qu'avant" revient. Oui. Oui ils refont des morceaux absolument géniaux, bourrés de mélodies tellement grandioses qu'elles pourraient réveiller des morts, faudrait faire quoi à la place ? Faire un truc différent mais baucoup moins bien ? Je ne partage pas cette vision des choses, d'autant plus qu'eux ils ne se sont pas auto-plagier avec leurs nouvelles mélodies, aucunes ne ressemblent énormément à leur précédente. En clair, si vous êtes sur ce site c'est que vous aimez le Power Metal, et bien FONCEZ ! C'est un album qu'il vous faut de posséder, c'est un des tous meilleurs dans son genre, assurez-vous que vous aimez les mélodies, joyeuses de préférence, que vous aimez le speed, et vous pourrez y aller les yeux fermés. Les puristes qui trouvent que faire un album plein de mélodie n'est qu'un autre Freedom Call peuvent soustraire 1 à ma note.



  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Nexorak
 
Jamais deux sans trois. Lorsque j’ai écouté quelques pièces du nouveau Freedom Call au magasin, je me suis dit « Bon, c’est encore la même chose que les deux autres albums précédents, il n’y a pas de nouveautés. » Et je suis reparti. Il m’a fallu près d’un an avant que je me décide à l’acheter finalement. Je l’ai fait pendant une période tranquille de ma vie alors que je n’avais plus grand chose de nouveau à écouter. Ayant accepté le dicton du groupe qui nous dit avec leurs albums « plus ça change et plus c’est pareil! » alors j’ai décidé de l’écouter plusieurs fois de suite afin de savoir ce qui me manquait. Oui, nous sommes en présence encore une fois des meilleurs clichés du mouvement speed métal mélodique. Que ce soit des beat à doublebass drums, des riffs de guitares au picking rapide, des mélodies simplistes et joyeuses (tralala) en passant aux refrains en harmonie accrocheurs. En fait, c’est peut-être cela qui a tanné rapidement les puristes du style, c’est toujours de la musique de style grandiose et joyeuse. Voyons, personne ne peut-être aussi content tout le temps ? Moi-même, je mettrais une claque à quelqu’un de ce genre dans mon entourage.


Freedom semble ancré dans cette idéologie positive et ne tient pas à en démordre. Qu’à cela ne tienne, on les accepte tels qu’ils sont. Une fois cela réalisé, je crois qu’il est plus facile d’apprécier leur musique et je crois que c’est ce qui m’est arrivé. Oui, il y a un peu de changements dans les compositions de Freedom Call. Ce n’est pas énorme mais au niveau des mélodies en général il y a des améliorations. La recette du succès vocal et refrains harmonieux ne changent pas. Cependant, je trouve les chansons meilleures que l’album précédent « Crystal Empire ». En ce qui concerne la production sonore, cela ne déroge pas vraiment de ce qu’ils ont fait jusqu’à présent.


Mes chansons préférées : la rapide « Metal Invasion », l’hymne de « Warriors », « The Eyes of the world », la ligne de clavier un peu bonbon de « Land of light » et la pognante « Island of Dreams ». Même si Freedom Call est un groupe qui se répète, ils ont une façon de présenter leur musique de façon unique. Avec leur style grandiose et positif, le groupe est mon remède à mes idées noires. J’écoute cela et je me sens moins dépressif. Je recommande cet album car il est divertissant malgré tout.


  Note de MU : 8.3/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau