Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Kreator
Album: Violent Revolution
Kreator, un grand pionnier du thrash metal allemand, est revenu en force en 2001 avec l'album "Violent Revolution". De retour avec un son plus agressif, mais qui garde un aspect mélodique et qui a...
Groupe: Stalwart
Album: Manifest of Refusal
Si vous repassez dans votre tête tous les groupes soviétiques que vous connaissez, le jeu s’arrête probablement à Arkona… et Gorky Park pour les plus âgés du lot!...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Cathedral
 Album: The Last Spire (2013)
Note:
8.5/10
Style : Doom Metal

Compagnie : Rise Above/Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

01. Entrance To Hell
02. Pallbearer
03. Cathedral Of The Damned
04. Tower Of Silence
05. Infestation Of Grey Death
06. An Observation
07. The Last Laugh
08. This Body, Thy Tomb
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Un dernier tour de piste pour la troupe de Lee Dorrian. Ce dernier croit fortement que le groupe a offert ce qu’il pouvait offrir de mieux en 20 ans et propose un nouvel album qui fermera ce chapitre de façon définitive. Comme offrande finale, il serait simple de dire que c’est fantastique mais je crois que le constat est évident car The Last Spire est un album solide qui nous aide en plus, à passer l’éponge sur le précédent, le doublé intitulé The Guessing Game qui était un brin trop en mode expérimental pour mes goûts.

Dorrian expliquait récemment dans Decibel que The Last Spire aurait dû être le deuxième album du groupe dans un sens. C’est ce qu’il avait en tête à l’époque de produire quelque chose de plus cru, mais le tout s’est transposé en The Ethereal Mirror, un album qu’il trouve trop poli et axé sur la performance étant donné que les musiciens du groupe s’étaient trop améliorés dans leur jeu ! Mais dans un sens, il est entièrement satisfait de terminer l’aventure Cathedral avec ce disque qui effectue un retour vers une sonorité plus doom métal, ce qui est une excellente nouvelle en soi car cela représente ce que l’amateur régulier du groupe apprécie de Cathedral.

Après l’introduction funeste Entrance to Hell, d’une durée de plus de trois minutes, le mets cérémonial est en place pour un festival plutôt sombre d’hymnes métalliques lourds grâce à Pallbearer. Cette chanson nous remet les pendules à l’heure grâce à l’approche habituelle de Dorrian aux voix qui nous délivre le tout comme à l’époque sur un riff qui ferait pâlir d’envie Iommi. Sur certains passages, il est accompagné par Rosalie Cunningham, la chanteuse de Purson, les nouveaux protégés de Dorrian sur son label Rise Above. Diversifiée, cette pièce possède même sa portion plus acoustique. Le premier extrait Tower of Silence, accompagné d’un vidéoclip très intéressant nous faisant revivre l’époque des vieux films d’horreur des années 70, est la pièce parfaite pour représenter l’album. Guitares accablantes poursuivies par la basse vrombissante de Scott Carlson de Repulsion, la batterie n’a d’autre choix que de copuler avec tout le reste sous l’œil attentif de Dorrian. Avec un chronomètre dépassant les 10 minutes, An Observation pourrait sembler interminable mais les nombreuses nuances incluses dans cette pièce de type anthologique nous aident à l’assimiler rapidement. Que ce soit la partie du début avec les cordes et le piano qui créé un malaise essentiel, c’est le doom infectieux qui s’étend par la suite pendant de longues minutes mais tout en étant entrecoupé par d’étranges parcelles psychédéliques et parfois même, cosmiques et progressives. Après un interlude du nom de The Last Laugh, Cathedral enfonce un dernier clou dans son sarcophage avec une dernière pièce du nom de This Body, Thy Tomb qui est dans les mêmes eaux grisâtres que celles de la chanson An Observation.

Mais c’est avec Cathedral of the Damned que j’en ai eu pour mes deniers grâce à une rythmique plus pompeuse, énergique et moins doom, ce qui en fait une chanson beaucoup plus métal avec un certain fuzz dans la guitare. De plus, nous retrouvons la voix de Chris Reifert d’Autopsy qui s’occupe de la portion verbale de la chanson avec sa tonalité d’outre-tombe qui nous dirige lentement vers un solo de guitare plus rock à caractère sauvage.

Une sortie parfaite en dehors de ce réseau doom métal que le groupe a pratiquement remis au goût du jour tout au long de sa carrière. Une sortie qui se veut aucunement gênante car The Last Spire est plutôt remarquable comme un album qui clôture une carrière aussi vaste.

Disponible le 30 avril!

www.cathedralcoven.com/




  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau